29/10/2012

Ségolène Neuville soutient la Perle cerdane

visite, perle, social, travail


Médecin de profession, la députée Ségolène Neuville, impliquée dans la défense de la Perle Cerdane, a visité l’établissement. guidée par son directeur et un membre du conseil d’administration.

C’est dans les pas du directeur et d’un membre du conseil d’administration que la député Ségolène Neuville a découvert la Perle Cerdane qui a subi un arrêté de fermeture de l’hébergement, pris par le Préfet des PO. Les enfants sont transportés, matin et soir au Centre des Escaldes pour y passer la nuit. Un déplacement qui pose des problèmes aux enfants, perte de repère, temps de transport, hébergement en chambre double pas toujours appropriée. Hébergement et transport entraînent un coût de dépenses supplémentaires de 700 000 €.

Construire : l’ALEFPA pensait que l’ARS souhaitait fermer l’établissement, l’ARS quand à elle attendait une proposition chiffrée de l’investissement. Des incompréhensions que la député a levées : « il n’y a aucun blocage de l’ARS (Agence Régionale de Santé) et du Préfet, qui comme nous, souhaitent maintenir une activité pédiatrique en Cerdagne. La construction d’un pôle hébergement doit être rapidement engagée ». Pour cela, l’ALEFPA qui gère la Perle doit investir dans un projet raisonnable. C’est ce qui est envisagé par la structure gestionnaire. « nous travaillons sur un permis de construire qui sera déposé fin novembre début décembre avec début des travaux en avril 2013 » annonce Christophe Paillard, directeur de la Perle. Un programme de 6 millions d’Euros centré sur l’hébergement. Le projet global de 18 millions d’euros serait mis de côté car il n’est pas réalisable aujourd’hui, par manque de financements.

Consolider le médico social : « ne vous y trompez pas, s’il n’y avait pas eu de changement, depuis 6 mois des établissements romeufontains  seraient fermés et la perle aurait perdu 50 lits » affirme Ségolène Neuville. L’activité est de qualité et permet de maintenir l’emploi. « ici nous faisons de l’excellence depuis longtemps » confirme le Christophe Paillard. Pour Joaquim Casanovas, « il faut consolider le médico-social en travaillant en lien avec des associations qui œuvrent dans ce secteur ».

Une rencontre constructive avec la décision de  travailler sur le projet médical avec l'ensemble des acteurs de la Perle Cerdane, et notamment les médecins, pour mettre en valeur les prises en charge sur les questions de l'obésité et du diabète

visite, perle, social, travail

Jean Calvet administrateur de l’ALEFPA, Georges Armengol Conseiller Général,  Daniel Delestré maire d’Osséja, Ségolène Neuville député, Christophe Paillard directeur de la Perle, Jaaquim Casanovas conseiller sanitaire au Conseil Général.

 

 

 

15/02/2010

ADMR, l'aide à domicile se maintient

Voilà une trentaine d'années que l'Association Départementale en Milieu Rural (ADMR) section Capcir, œuvre pour le maintien à domicile des personnes fragilisées. Sa présidente, Madeleine Viguier, répond à nos questions. 

IMG_2982.JPGL'ADMR est une vieille dame dans le Capcir : l'association d'aide à domicile a été créée en 1945 dans le département et en 1980 en Capcir et depuis elle œuvre sans relâche.

Quelles sont les missions de l'ADMR : notre rôle est de favoriser le maintien à domicile des personnes fragilisées par l'âge ou par une situation familiale difficile. Pour cela, nous mettons en place et gérons des services d'aide.  Nous apportons ainsi une présence active et réconfortante pour ces personnes en difficulté.

Pour cela vous vous appuyez sur des personnels compétents : nous employons actuellement 12 aides à domicile certaines à temps plein, d'autres à temps partiel. La plupart sont des auxiliaires de vie diplômées, certaines sont en cours de formation. La fédération départementale à laquelle nous adhérons met à notre disposition deux secrétaires représentant 1.5 temps plein qui aident à la gestion de notre association et de celle de Cerdagne. Elle organise aussi la formation des personnels et des bénévoles.

Combien de personnes bénéficient de vos services : actuellement nous comptons 65 bénéficiaires répartis sur tout le Capcir, et nous faisons face à la demande. En été ce chiffre augmente avec le retour de personnes qui passent l'hiver en plaine, et nous embauchons un peu plus.

Combien coûte l'intervention à domicile : le coût horaire réel oscille aujourd'hui entre 17 et 18 €. Nous avons des aides financières du Conseil Général et des caisses de retraite. Le bénéficiaire participe en fonction de ses revenus. Pour certains, cela peut-être gratuit.

Quels sont les projets pour 2010 : mieux nous faire connaître auprès des mairies et des habitants est une de nos priorités. Nous nous engageons aussi dans une démarche qualité dans l'accompagnement des personnes, mise en place par l'Etat. Ceci viendra conforter notre expérience forte en la matière et nous permettra de formaliser clairement les procédures administratives.

Vous êtes une présidente heureuse : voilà cinq ans que je fais partie de l'association. J'ai été élue présidente à l'assemblée générale de printemps. Nous rencontrons une désaffection des bénévoles pour gérer l'association et cela est un vrai problème pour son administration et donc le maintien des services qu'elle gère.

L'ADMR Capcir a son siège à la Maison des Services à la Llagonne. Si vous êtes disponibles et voulez aider l'association ou si vous avez besoin de ses services, vous pouvez la contacter au 04.68.04.31.56. les lundi et jeudi de 10 h à 12 h.