28/09/2013

Quinzistes et treizistes ont préparfé la saison au grand air

Lezignan 13.jpg


Les équipes de Lézignan 13 et l’Union Sportive Pollestres 15, en préparation de saison à Matemale, ont apprécié accueil et infrastructures.

Avec son complexe sportif, regroupant stade, vestiaires, espace vidéo, salle de musculation et cardio, sauna, hammam, bain chaud, piscine en été, le village accueille au long de l’année des équipes sportives, avec une place prépondérante pour les pratiquants du rugby.

Lezignan 13 : l’équipe était accueillie à l’auberge « la Belle Aude », que connaît bien l’entraîneur Aurélien Colgny « la montagne est un lieu naturel où sportivement on peut se dépasser. Nos hôtes François et Brigitte sont proches des joueurs, qui se sentent bien ici. C’est un cadre idéal pour établir des liens dans l’équipe. Les trois fois précédentes, on a été champions de France… ».

US Pollestres 15 : même son de cloche du côté de l’encadrement « on a été très bien reçus à la Capcinoise. Les installations sportives sont adaptées à notre demande. Au-delà de la préparation physique, l’objectif est de resserrer les liens entre les joueurs avant de nous engager dans la saison ».

US Pollestres 15.jpg

14:39 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : entrainement, rugby, saison

19/10/2011

l'USAP prends de l'altitude

IMG_2015_modifié-1.jpg

Durant deux jours, l’équipe catalane s’est déplacée en Capcir pour un entraînement particulier en préparation du match contre Clermont Ferrand.  Joueurs et staff, accueillis à l’Auberge de la Belle Aude, ont retrouvé le stade de Matemale avec en prime un temps frais et ensoleillé. Loin d’Aimé Giral, alternant travail vidéo et terrain, l’équipe est venue se reconstruire dans son « jardin secret». Ce que précise Benoît Brazés, coordinateur sportif «on est venus se ressourcer et casser la routine, dans un lieu que l’on connaît bien,  adapté à nos besoins sportifs. On est là pour travailler, préparer le match contre Clermont, et se remettre les têtes à l’endroit ».

 

IMG_2072_modifié-1.jpg

 travail intense sur le stade, dans un cadre montagnard motivant.

19/07/2011

Priorité au terrain pour l'USAP de retrou à Matemale

 

IMG_6806.JPG

Arrivés hier en fin de matinée, l’effectif au complet de l’USAP, hormis les internationaux, est en stage jusqu’à vendredi. Un stage en altitude avec un travail ballon en main sur le terrain.

Si pour de nombreux joueurs de l’USAP et une partie du staff, les stages à Matemale sont une habitude, pour l’entraîneur Jacques Delmas c’est une première. Nous an avons profité pour lui poser quelques questions.

Comment se passe le contact avec les joueurs ? j’ai pris connaissance du groupe le 9 mai, et j’ai eu un entretien avec tous les joueurs. Cela m’a permis d’évaluer la motivation de l’équipe et d’élaborer le plan de préparation de cette nouvelle saison.

Comment sentez-vous le groupe ? le groupe je l’observe, je le vois fonctionner depuis deux mois. Il va bien, et il règne un très bon état d’esprit.

Comment appréhendez vous cette avant saison ? là, on a le temps de se préparer. Après un bon entraînement physique, on met les choses en place petit à petit.

Un stage en altitude c’est important ? le temps est plus frais, c’est un avantage pour la récupération des joueurs. Pour les bienfaits de l’altitude, c’est au médecin qu’il faut poser la question.

L’équipe est au complet ? hormis les internationaux français et étrangers, tous les joueurs sont présents et ils sont prêts pour ce stage.

Avoir des internationaux dans l’équipe c’est un problème ? pour les joueurs, c’est super, et cela les bouste. Pour le club, cela nous oblige a avoir un effectif plus important.

Et le stage de Matemale ? c’est un premier contact avec le terrain. On va toucher à tout, retrouver les gestes habituels du rugby. De retour à Perpignan, on rentrera dans le détail.

Il y a des phases de jeu particulières que vous allez travailler ? durant la semaine, nous restons encore dans la globalité. C’est pour cela que nous n’avons pas souhaité réaliser un match amical, c’est trop tôt.

La vidéo, elle fait partie de votre panoplie ? oui, mais à Matemale, nous allons travailler uniquement sur le terrain. La vidéo, on va « en bouffer » durant toute la saison, donc cela ne presse pas.

Votre projet pour la saison ? il faut le reconnaître, le championnat est très compliqué. Ce sont les résultats qui montrent si l’on a bien travaillé. On va donc se donner les moyens.

Recueilli par jean Claude Frances

 USAP EXPRESS

41 joueurs présents

Bourrust, Thiart, Brison, Geli, delonca, Carbou, Freshwater, Schuster, Dubois, Olibeau, Rimas Alvares-Kairélis, Vivalda, Bézian, Vilaceca, Tchale-Watchou, Toafifenua, Pérez, Guiry, Le Corvec, Breitz, Chouly, Arnaudiès, Cazenave, Boulogne, Mélé, Ecochard, Laharrague, Bosch, Maquere, Hume, Coetzee, Catala, Fritz, Planté, Sid, Candelon, Batlle, Klouchi, Michel, Porrical, Quintane.

Horaires d’entraînement

Entraînement sur le stage tous les jours de 10 h à 11 h 30 et de 17 h à 18 h 30. Le public est autorisé et invité à assister aux entraînements.

 

IMG_6786.JPG

IMG_6790.JPGIMG_6809.JPG

 

 

 

IMG_6802.JPGIMG_6777.JPGIMG_6823.JPG

 

 

 

 

L'USAP retrouve son jardin secret

IMG_6766.JPG

C’est l’été, les rugbymen retrouvent la pelouse des stades, et comme à son habitude depuis plus de 10 ans, c’est à Matemale en Capcir que les joueurs de l’USAP préparent leur nouvelle saison dirigés, cette année, par Jacques Delmas.

IMG_6724.JPGCe n’est pas un secret, les journalistes sportifs de l’Indépendant l’ont annoncé, l’USAP est en stage à Matemale du 18 au 22 juillet. A l’auberge « la Belle Aude », Brigitte, François et toute leur équipe sont prêts. En cuisine, c’est l’effervescence «le édecin nutritionniste du club nous a donné des consignes. Nous privilégions les produits frais, la variété, et aussi la quantité, car ils ont bon appétit les petits » précise François chef de cuisine.

Des retrouvailles La venue de l’USAP ici, c’est presque un non évènement, cela faitIMG_6717.JPG partie de la vie locale. En été, les joueurs font grossir l’effectif villageois, comme des enfants qui viendraient passer quelques jours chez leurs parents. « c’est un plaisir de les accueillir », « ils sont sympas », « on discute avec eux, on joue à la pétanque », « j’’aime bien assister aux entraînements au stade ». C’est un plaisir partagé en général par les joueurs qui ne sont pas assaillis ni regardés comme des bêtes fauves. Olivier Olibeau est un habitué « je suis le premier à argumenter pour, chaque fois que le débat sur le lieu de préparation est remis sur la table. On est ici comme à la maison et les installations sportives sont de bon niveau. Je suis un amoureux du Capcir, ici je me sens bien ».

Une première pour Jacques Delmas, le nouvel entraîneur de l’USAP, Matemale, c’est une première, mais il connaît la région. Originaire de Narbonne, il venait skier sur les stations locales. « quand je vois l’accueil qui nous est réservé, je comprends la fidélité de l’USAP à Matemale ».

Pour les joueurs, c’est mettre les pieds dans les pantoufles, les anciens initiant les nouveaux aux pratiques locales.

Sur le stade, il en sera autrement !.

Notez dans vos agendas

Pot de l’amitié sous le chapiteau offert par la municipalité. Venez rencontrer les joueur de l’USAP mercredi 20 juillet à 19 h.

Durant toute la semaine, à l’office du tourisme de Matemale, l’exposition photographique du Conseil Général met en exergue le « rugby amateur, rugby de cœur ». 17 superbes photos signées Philippe Rouha photographe à l’Indépendant.

Si vous voulez assister aux entraînements au stade, c’est possible tous les matins de 10 h à 11 et mardi et jeudi après midi de 17 h à 18 h 30.

 IMG_6736.JPGIMG_6713.JPGIMG_6740.JPGIMG_6758.JPG

 

IMG_6732.JPGIMG_6764.JPG

embrassades, mots gentils, le plaisir partagé de se retrouver, une belle histoire.

26/04/2011

La motivation des filles du RACC

rugby, filles, sept, racc

Le Rugby Athlétique Cerdagne Capcir a en son sein, depuis deux ans,  une équipe féminine de rugby à sept. Jouant en fédérale trois et malgré sa jeune expérience, elle occupe la 5ème place sur 12 équipes.

rugby, filles, sept, raccC’est en 1968, que la première équipe de rugby des hauts cantons voit le jour à Osséja. Depuis, l’eau a coulé en Cerdagne Capcir et, malgré les difficultés liées au climat, à la non disponibilité des joueurs durant la saison d’hiver, l’étendue du territoire qui les oblige à parcourir des kilomètres pour rejoindre le lieu d’entraînement, ce sport est toujours présent. Le RACC réunit 160 joueurs licenciés, avec une école de rugby qui accueille les jeunes montagnards, filles ou garçons de 5 à 17 ans. L’engouement actuel pour le rugby féminin a motivé la création de l’équipe.

Des qualités : Franck Reinosa, manager général de l’équipe féminine est fier de sonrugby, filles, sept, racc équipe, dont l’approche du rugby est différente de celle des garçons « elles ont moins de vitesse et de puissance, de connaissance du jeu et des règles, une approche affective différente. Leurs qualités sont la compréhension et l’intelligence du jeu, la motivation, l’esprit d’équipe, l’envie de jouer et de participer à la compétition ». L’équipe réalise une belle saison, avec des déplacements à plus de 300 km tous les 15 jours. « de belles rencontres sportives et humaines très enrichissantes ».

Passion rugby : Pascale Gaches, habitant à Porta est le talonneur et la capitaine de l’équipe « au début j’accompagnais mon fils à l’école de rugby. Puis j’ai fait la formation d’éducatrice de rugby et tout naturellement j’aie eu envie de jouer ». C’est au cours d’une soirée amicale dans le cadre rugby, filles, sept, raccdu RACC que l’idée de créer un groupe féminin est née. Après une saison en loisir, l’équipe évolue en fédérale 3. « ici pas de prise de tête. Le groupe s’apprécie et a envie de jouer. Ce que j’aime dans le rugby c’est l’engagement physique, l’esprit d’équipe et la diversité du jeu » précise Pascale. Marion Bey, habite à Réal. A 19 ans elle découvre ce sport qu’elle avait occasionnellement pratiqué. « j’aime bien le contact et l’esprit d’équipe. Mon poste préféré, jouer arrière ».

On dit que le rugby est l’école de la vie. Les filles du RACC en, sont persuadées « il y a une vraie fraternité qui se crée dans ce sport, et on le retrouve dans les comportements dans la vie ».

Dimanche à Matemale le RACC a vaincu ses deux adversaires, Mende et Revel.

 

rugby, filles, sept, racc

un esprit d’équipe, une forte motivation caractérisent les filles du RACC, si jolies et si sympathiques aussi.

14:07 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rugby, filles, sept, racc

28/03/2011

Tournée 1958 en Afrique du Sud : l'an un du rugby français

IMG_5383.JPG

François Moncla, une des légendes du rugby français a présenté à Matemale un film sur la tournée 1958 de l’équipe de France de rugby en Afrique du Sud.

En vacances au centre de vacances CCAS de Matemale, l’ancien troisième ligne du 15 de France est un des héros de l’équipe de 1958. Une année référence durant laquelle les Français pour la première fois se sont imposés face au Sprinboks. Une rencontre organisée par le centre de vacances et la municipalité qui collaborent habituellement en matière d’animation. C’est grâce aux images filmées par André Frémaux, troisième ligne du 15 de France que ce film a pu être réalisé. Une belle aventure humaine de six semaines, et un exploit sportif, un match était programmé tous les trois jours. Denis Lalane, seul journaliste sportif français accompagnant la tournée a pu communiquer au jour le jour dans son journal l’équipe, l’épopée des coqs gaulois.

L’enfer : « ce fut une tournée de combats de matche rudes, brutaux. Le talent n’était pas suffisant, il a fallu mettre au point une technique de jeu, en particulier en mêlée. On se battait contre tout un peuple » précise François Moncla. Et dans le déroulé du film, on voit bien les difficultés de ces joueurs qui n’avaient pratiquement jamais joué ensemble. Devant l’ardeur de l’adversité, un groupe s’est constitué, une vraie solidarité qui leur a permis de vaincre. « on a vécu une grande peur qui a créé une vrai solidarité, et qui par la suite nous a fait gagner les grands chelems »

Le rugby moderne : le rugby depuis 53 ans à bien sûr évolué, François le constate « aujourd’hui c’est un rugby de contact, nous c’était un jeu d’évitement qui permettait de faire courir le ballon ». Le statut du joueur a changé, les français de 1958 avaient une prime journalière de 4.5 francs qui couvrait à peine les faux frais « pour moi le rugby c’étai une passion, un dérivatif, la promenade du dimanche. Il régnait un esprit de camaraderie que le professionnalisme risque de détruire. En fait le rugby dit moderne, je le supporte mal».

De retour en France, François a milité contre l’apartheid en Afrique du Sud « sur les terrains il n’y avait aucun noir. On a sympathisé avec eux, c’étaient nos seuls supporters ».

Carrière et Palmarès de François Moncla

Joueur du Racing club de France de 1950 à 1959, de la section Paloise de 1960 à 1966.

Champion de France avec le Racing en 1959, avec Pau en 1964, finaliste en 1957.

Finaliste du challenge Yves du Manoir en 1962 et 1964.

International à 31 reprises de 1956 à 1961 dont 18 capitanats.

Vainqueur du tournoi des cinq nations en 1959, 1960 et 1961 (capitaine).

Tournées en Afrique du Sud (1958), Argentine (1960), Nouvelle Zélande (1961).

 

IMG_5388.JPG

beaucoup de monde au foyer communal pour échanger avec François Moncla mémoire vivante du rugby français.

09/10/2010

Lézignan en altitude

Graphique_7.jpg

Champion de France 2008, 2009, doublé champion de France et vainqueur de la coupe de France en 2010, avec un tel palmarès, Lézignan 13, sous la houlette de son entraîneur Aurélien Cologni, a choisi Matemale pour peaufiner sa préparation de saison.

Graphique_8.jpgDécontractés, sympathiques, souriants, les 24 joueurs de Lézignan dont 4 étrangers, n'ont pas pris la grosse tête malgré un superbe palmarès rugbystique durant ces trois dernières années. Aurélien Cologni, ancien joueur du en pays catalan, puis à Lézignan, a pris en main cette année, les destinées sportives de l'équipe. Il connaît la montagne catalane où il était venu plusieurs fois en stage du temps où il jouait à l'UTC. L'orsqu'il s'est agi d'amener son équipe en altitude c'est Matemale qu'il a choisit sans hésiter « ici c'est calme, retranché et l'accueil de Brigitte et François à la Belle Aude est très sympathique. Le cadre et les infrastructures sont parfaits pour accueillir une équipe de haut niveau ».

IMG_0774.JPGDes objectifs clairs : a ce moment de l'avant saison, ce stage va permettre de créer des liens entre les joueurs hors du contexte de Graphique_5.jpgLézignan. Varier les plaisirs en début de saison, en changeant d'environnement est un bienfait pour l'équipe. Des activités de pleine nature en groupe, complèteront le travail sur le stade centré lui, sur les schémas de jeu d'attaque. Une matinée était consacrée à un « run and bike ». En binôme, tour du lac de Matemale, l'un courant pied, l'autre à vtt, séance de tir à l'arc, suivi d'une traversée du lac, aller et retour en canoë kayak, puis nouvelle séance de tir à l'arc. Une alternance de parcours d'intensité et de moments de relâchement, une sorte de biathlon d'automne. Travailler sur les objectifs collectifs et individuels de la saison fait aussi partie des choix d'Aurélien « cela fait trois saisons que l'on est champions, et il peut y avoir dans le groupe un peu de lassitude. J'essaye de mettre en place une culture de la gagne sur Lézignan. L'intérêt du jeu, c'est de rester en haut du tableau ». Un entraîneur clair, sans langue de bois qui plaide aussi pour « la mobilité des joueurs et des entraîneurs ».

Un pot de l'amitié a réuni joueurs, staff et habitants de Matemale, à la salle de détente du stade.Avant le coup d'envoi du championnat Elite, samedi prochain au Moulin face à Carcassonne. Le clou d'un "magique week-end" qui sent déjà la poudre