07/08/2013

Rencontre avec des barques catalanes

rencontre, échange, barque catalane

L'assocaition "Bonança", à Saint hippolyte a récemment sorti ses barques.

rencontre, échange, barque catalanePrenez quelques barques catalanes a « vela llatina » (voile latine), deux « llaguts de rems » (barque traditionnelle à rame), des « cassous » manœuvrés à la « fique » (petits bateaux manœuvrés à la perche), rajoutez un peu de vent, une pause grillade, rire, bonne humeur, convivialité, et vous obtenez une superbe « trobada » (rencontre) à la Font del Port, le joli port sur l’étang de Saint-Hippolyte. Une fête maritime traditionnelle, organisée par l’association « Bonança », répétée le long de l’été dans les ports de la côte catalane. Le clou, de la journée, deux beaux « dessalages », ont ravi le public, qui a chahuté amicalement leurs auteurs, pas du tout affectés par l’incident.

Prochaine « trobada » (rencontre), organisée par l’association « Barcarems », le 10 et 11 août à Port Barcarès.

 

Bonança, un coin tranquille très animé dimanche

 

rencontre, échange, barque catalanerencontre, échange, barque catalane

 

 

 

 

 

 

 

 

rencontre, échange, barque catalanerencontre, échange, barque catalane

27/07/2013

Jean-Pierre Mocky, le gtroubadour moderne était à Matemale

rencontre, cinéaste,


Invité par le centre de vacances EDF de Matemale, le cinéaste a présenté son nouveau film « le Renard Jaune » et débattu avec les vacanciers.

Sympa, simple, bavard, et triste aujourd’hui, car il vient d’apprendre la disparition  de son amie Bernadette Lafond « une comédienne haute en couleur, grande gueule. Tous les deux on s’entendait bien, une sympathie fraternelle ». L’homme est affable, assailli de coups de fils des télés et radios, mais disponible. On est loin du personnage entier, dérangeant, mais il garde un discours franc, direct, sans langue de bois. Cet humaniste, qui se définit journaliste, observe et met en scène les problèmes et dérives de notre société, pour nous « amener à réfléchir ».

Quel cinéma : son nouveau film « le renard jaune » sera présenté dans 100 salles en France. « je me déplace dans certaines villes, tel un troubadour, et j’ai la chance de rencontrer des gens que je n’attendais pas ». Le réalisateur découvre une nouvelle vague de spectateurs, jeunes, «qui permettra de faire un cinéma plus intelligent », qui apprécient ses types de films. « quand je prends le bus à Paris, les gens me parlent, ils m’aiment bien ». Le cinéma a changé, depuis Raimu, Fernandel… «lors d’une conférence dans un lycée, les enfants de 13 ans ne connaissaient pas Belmondo ». Le cinéma a dévié de sa mission première, c’est devenu un lieu de consommation. « sur 4500 salles en France, 4000 gagnent plus d’argent avec la vente de popcorns, qu’avec les entrées des films ».

Renard jaune : «  un film populaire, qui se déroule comme un film normal, bien qu’il ne soit pas normal. C’est un hymne aux gens qui sont malheureux ». L’histoire d’un meurtre dans un café, où il n’y a que des gens qui se détestent, avec un double suspens. Qui est l’assassin, et la bombe que l’un des personnages envisage d’activer, va-t-elle exploser?

Belle rencontre : Arnaud Chaffard, animateur au Centre CCAS de Matemale, a travaillé avec Jean Pierre Mocky, en tant que décorateur. C’est grâce à cette rencontre professionnelle, qu’Arnaud a pu convaincre Jean Pierre de passer par le Capcir. Une journée au rythme des vacanciers. Dégustation de vins du Roussillon, repas pris en commun, animation d’un débat après la projection du film. Une rencontre dans le droit fil de la CCASS, qui fait un effort important pour offrir, dans ses centres de vacances, un accès à tous à la culture.

 

rencontre, cinéaste,

tel un troubadour, JP Mocky promène son regard critique sur la vie

18/10/2012

Le terroir à l'honneur pour la traditionnelle foire

IMG_1455.JPG


Dimanche, Olette vous invite à sa foire annuelle, marché du terroir, exposition de bestiaux, animation musicale, concert de trompe de chasse et repas catalan au programme.

IMG_1930_modifié-1.jpgFoire ancestrale, qui selon les habitants « perdure depuis la nuit des temps », c’est un lieu de rencontre, d’échanges commerciaux pour tous les habitants du canton et d’ailleurs. Autrefois, c’est à la foire que les habitants du territoire achetaient ou vendaient vaches, moutons, chèvres, vêtements, outils, en quelque sorte, tout ce qui est utile à l’agriculture de montagne.

Au programme : organisée par la municipalité en partenariat avec la chambre d’agriculture, c’est à un programme couleur terroir auquel vous êtes conviés. Toute la journée, sur la place du village, 25 producteurs locaux et artisans vous proposent fromages, confitures, miel, charcuterie, pain bio, produits de la truffe, pommes, jus deIMG_1930_modifié-1.jpg fruits… Une exposition d’animaux de la ferme avec veaux, vaches, génisses, taureaux, moutons, chèvres, autruches, complète ce marché. « Eric el catala », animera la fête avec son micro baladeur, sa disco mobile, alternant avec les mini concerts de trompes de chasse interprétés par « Rallye sempre en davant ». Durant l’apéritif (muscat, banyuls, jus de fruits du pays) offert par la municipalité, les éleveurs vous invitent à déguster des grillades de rosée des Pyrénées. Le déjeuner catalan avec assiette de charcuterie, bolas de picolat haricots, fromage, pâtisserie, café et vin, est proposé à 17 € pour les adultes, 8.50 € pour les enfants de moins de 10 ans.

Tombola et concert : une tombola est organisée avec en lot un panier garni de produits du terroir. Pour gagner, il vous suffit d’estimer le bon poids d’un veau. Vers 17 h 15, le concert gratuit d’œuvres classiques de trompes de chasse et orgue, donné en l’église Saint André, clôturera la fête.

Une belle journée festive à ne pas manquer.

Réservez votre repas en téléphonant à Alex 04.68.96.09.42. ou à la mairie 04.68.97.02.86.

 

IMG_1942.JPG

15/10/2012

La foire de la Guinguette tient ses promesses

IMG_4574_modifié-1.jpg

IMG_4593_modifié-1.jpgBelle effervescence dans les rues de Bourg Madame. Exposants et visiteurs sontIMG_4580_modifié-1.jpg au  rendez vous de cette foire traditionnelle, qui continue aujourd’hui. Les adultes réalisent de bonnes affaires, les enfants « s’éclatent » sur l’espace fête foraine. Le collectif de la Perle Cerdane est présent pour faire signer sa pétition de soutien. Une foire internationale, dans les rues, beaucoup parlent catalan.

IMG_4589_modifié-1.jpgIMG_4642_modifié-1.jpg

 

 

10:35 Publié dans foire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rencontre, monde, fête, marché, achats

12/09/2012

30è Diada de Cerdanya : un plaidoyer pour la fraternité

P9190061.JPG


Rencontres, échanges, projets, culture, fraternité, au cœur des débats de cette 30è diada de Cerdanya qui se déroule cette fin de semaine à Osséja.

Organisée par l’institut d’estudies ceretans, la commune d’Osséja, la communauté de communes Pyrénées et Cerdagne et le conseil comarcal de Cerdanya, cette manifestation est dédiée à la « conscience cerdane d’appartenir à un même territoire, de partager une même histoire, une même culture, une même langue. Envisager des actions de développement et de vie communes, c’est aussi le projet ambitieux des diadas » précise Laurent Leygue vice président de l’institut.

Alternance : la diada est organisée alternativement en Cerdagne nord et en Cerdagne sud, dans un village différent, depuis sa création en 1982. Une volonté forte, qui permet à tous les habitants de ce territoire, coupé en deux depuis le traité des Pyrénées, de redécouvrir physiquement leur région. Cette année, c’est l’assemblée générale des maires qui décidera de la commune d’accueil en 2013.

P9190099.JPGActe politique : autour de la fête, des sardanes, des repas partagés, tous les maires de Cerdagne nord et sud se rencontrent, débattent et élaborent des projets communs d’avenir qui sont formalisés dans un protocole signé. Certains projets ont été finalisés, tel le pot commun pour aider le village d’accueil dans le financement de l’organisation de la diada. Le projet de télévision n’a pu voir le jour car le coût était trop élevé et posait des problèmes quand au choix de la langue. Le projet d’un hôpital et d’un abattoir transfrontalier sont le fruit de discutions engagées au cours de diverses diadas. En 2011, à Ger, il était décidé de travailler sur la randonnée, une décision qui s’est concrétisée par la réalisation d’un guide transfrontalier qui sera présenté à Osséja. Autre acte fort, les discours des personnalités politiques et l’inauguration du pont de la Vanéra. A chaque diada, un site est inauguré et prends le nom de « diada de Cerdanya ».

La diada, c’est aussi des retrouvailles festives d’un même peuple, dans le cadre d’une fête qui lui est consacrée, à une date un peu décalée des grandes périodes touristiques.

Pratique :

Pour participer au repas de dimanche midi (15 €), réserver au 04.68.04.53.40.

www.osseja.fr

Programme

Vendredi 14 septembre

21h : Projection du documentaire «Enxaneta» produit par la TV3 (télévision de Catalogne) sur le monde des «castells», tradition populaire catalane, vieille de 210 ans qui consiste en la réalisation de tours humaines, avec en première partie le LIPDUB «Per la Llengua» tourné en 3D à Perpignan le 19 avril 2012.

Samedi 15 septembre

Toute a journée jeux gonflables

De 10h30 à 12h30 : Promenade culturelle avec Mr Jean-Louis Blanchon.
15h : Concours de pétanque en doublettes formées (boulodrome)
16h : Concert par le Chœur Transfrontalier de Cerdagne (église saint-Pierre)
17h : Théâtre avec le groupe «Torb Teatre» Obaga, el costat fosc del Pirineu (salle des fêtes)
18h : Conférence au cinéma sur les sentiers de randonnées et l’environnement avec présentation des différents guides, suivie d’un apéritif.

Dimanche 16 septembre

Toute la journée : Marché de produits locaux
9h : Assemblée générale des maires (salle du cinéma)
11h15 : Messe avec la cobla Canigo  de Torello
12h15 : Inauguration du pont de la Diada avec l’Orchestral Harmonie d’Osséja (pont de la Vanéra)
13h15 : Sardanes avec la cobla Canigo de Torello (place Saint-Pierre)
Discours et apéritif
Repas vers 14 h (place Saint-Paul)
16h : «Ballets» avec les enfants des écoles, organisés par Sylvia Cassu
17h : Havaneras par «Els Pescadors de l’Ecala», Cremat
18h : Remise des prix du concours photo
Clôture. Passation à la commune organisatrice de la Diada 2013.

Samedi et dimanche : exposition photo sur la Cerdagne (salle des fêtes).

aff_diade_2012_br.jpg

                                       un acte politique fort pour les cerdans nord et sud.

21/11/2011

Un vrai bistot de pays

IMG_2218_modifié-1.jpg

Véronique vous accueille dans une ambiance montagnarde et chaleureuse.

Changement de gérant, de look, d’ambiance, le bar al « tir tap » change aussi de nom et devient le « bistrot d’aqui ». Mais il s’affirme toujours comme un véritable « bistrot de pays ».

Dans les années 1980, lorsque la commune de Matemale a pris une délibération pour acheter une licence IV de bar, le sous préfet de l’époque s’est étonné de cet achat.  La collectivité a investi dans la réalisation d’un bâtiment et l’a loué avec la licence à un gérant. « le bar à Matemale, est une volonté communale et pour les habitants un service public. Aujourd’hui, les bars sont devenus des bistrots de pays. Nous étions donc des précurseurs » déclare Raymond Trilles, maire du village.

Coup de jeune : trente ans plus tard, le bar est toujours là et cet automne, des aménagements conséquents ont été réalisés. D’une part mise en conformité de la cuisine et des circuits électriques, mais aussi modification des sols, murs, plafonds, comptoir, éclairages, une vraie révolution. Ce projet est financé dans le cadre des bistrots de pays, avec une participation du département, de la région et de l’état avec la validation de la chambre de commerce et d’industrie. L’autofinancement est assuré par la collectivité.

Un esprit : Véronique Galy, nouvelle gérante du bar, a souhaité amener une touche personnelle dans la rénovation de l’établissement. Le bois, l’ardoise et la pierre, matériaux du pays, donnent une touche chaleureuse et conviviale, et l’on s’y sent bien. « avec les aménagements réalisés, nous collons bien à la charte des bistrots de pays » précise Véronique. Le bar est ouvert du mardi au dimanche à partir de 8 h 15. Outre les tapas de produits locaux (charcuterie, fromage, frites fraîches), que vous pouvez déguster à l’apéritif, le « bistrot d’aqui » propose tous les midis un plat du jour chaud.

Si vous passez par là, poussez la porte du « bistrot d’aqui », vous serez agréablement surpris.

 

IMG_2225.JPG