10/03/2011

Tous les plaisirs à savourer en refuge de montagne

IMG_4532_modifié-1.jpg

Passer une nuit en refuge, un rêve aujourd’hui que vous pouvez réaliser en toute sécurité, débutant ou montagnard aguerri, grâce à un maillage de bâtiments faciles d’accès ou implantés en haute montagne, mais, prudence.

Au début, les refuges étaient des cabanes de berger ou des abris naturels sous une roche. Avec l’essor de la randonnée en haute montagne, on construit des refuges avec plus de confort, utilisant les technologies énergétiques modernes tels les panneaux solaires. Les refuges de haute montagne sont souvent gardés en été, parfois en hiver, et proposent nuitée et repas. Le gardien assure la sécurité, vous transmet informations météos, conseils d’itinéraires. Avec le développement du tourisme de montagne, de  nouveaux refuges sont implantés sur des itinéraires de randonnée pédestre ou nordique, plus facile d’accès, situés à de plus faibles altitudes. Ils permettent à un plus grand nombre de vivre les plaisirs d’une nuit en refuge.

IMG_4555_modifié-1.jpgEn Capcir : accessible par le col de la LLose  ou le col de Creu (ski de fond, raquette), le refuge du col del torn (1870 m), est le plus « grand public » de tous. 12 places en bas flanc, repas, chauffage au bois, éclairage solaire, wc et superbe point de vue dur le plateau du Capcir et la chaîne du Carlit. Pour les plus intrépides, le refuge des Estanyols (1792 m), situé près de la Coume de Ponteils, accessible par le col de Creu par une piste balisée (raquette et ski de fond), propose les mêmes services que le précédent, mais pas de repas. Pour les aguerris, le refuge gardé des Camporells  correspond à vos attentes. 19 places en bas flanc, en demi-pension, vous l’atteindrez en raquette, ski de fond ou de randonné, par la station de ski de Formiguères.

Tout confort : si vous recherchez un point de départ pour la haute montagne, ou uneIMG_4549.JPG nuit avec confort et en toute sécurité, trois structures vous accueillent sur le site classé des Bouillouses (2016 m) : refuges du CAF, du Carlit, Auberge les Bones Hores. Accessibles en ski ou raquettes par la vallée de la Têt, ou par le télésiège de la Calme (station de Font-Romeu).

Dans tous les cas vous êtes en montagne, alors prudence. Choisissez un parcours à votre niveau, ayez un équipement adapté et pensez que le temps change vite en altitude. Vous pouvez aussi faire appel aux services d’un professionnel de la montagne. Dans tous les cas, la réservation est indispensable.

Renseignement Estanyols et Col del Torn 04 68 04 49 86 ,

Camporells 06 82 12 99 22, CAF 04 68 04 93 88, Carlit 04 68 04 22 23,

Bones Hores 04 68 04 24 22.

IMG_4580.JPG

Le refuge du col del torn et ses grillades.

12/08/2010

Randonner avec un âne c'est sympa

IMG_9630.JPG

Si la montagne s'est dotée de mille et une activités sportives et ludiques, la randonnée reste cependant une des pratiques les plus usitées par les vacanciers. Il est vrai que de nombreux sentiers balisés, l'existence de guides bien détaillés, favorise cette activité. Pour certains vacanciers, c'est une activité entre autres, pour d'autres, c'est la motivation de leur séjour en montagne. C'est le cas pour Emma, César, Ivan et Sylvain, originaires de Paris, et en route pour cinq jours sur le Tour du Capcir, en compagnie d'un âne. « nous sommes partis hier de Rieutort et nous avons dormis au gîte d'étape de Matemale. Nos prochaines étapes sont Bolquère, les Bouillouses, Camporells puis retour au point de départ. On aime bien se balader, on est proche de la nature. C'est une belle occasion de faire une randonnée sympa. L'âne est doux, mais il faut comprendre comment il fonctionne sinon il bloque. Il porte nos affaires, ce qui allège la randonnée »'. Si tel Stevenson, voyageant dans les Cévennes en compagnie de Modestine, une ânesse achetée au Père Adam pour soixante cinq francs et un verre d'eau de vie, vous souhaitez vivre une belle aventure, optez pour le tour du Capcir. Vagabond'âne à Rieutort vous louera un âne et vous donnera tous les conseils d'usage pour vivre sereinement votre périple.

www.bourricot.com/vagabondanepyrenees/index.html  

04.68.04.41.22.

05/08/2010

La randonnée en montagne, une invitation au plaisir

IMG_9559.JPG

Dans les hautes terres catalanes, lieu privilégié pour la randonnée pédestre, des sentiers balisés, permettent aux randonneurs quelque soit leur niveau et en toute sécurité, de découvrir des sites extraordinaires, des paysages inoubliables, bref de prendre du plaisir.

 La montagne a de tous temps eu sa clientèle de randonneurs, les durs de chez dur, sac à dos 15 kg, chaussures en cuir armée, 1,5 kg pièce, semelle Vibram et une seule maxime, la montagne ça se mérite. Une clientèle qui elle-même a évolué, adoptant des matériaux modernes, légers, mais une clientèle qui s'est diversifiée.

De là à partir en randonnée en tongs, il y  a un pas à ne pas franchir tout de même. Si vous souhaitez randonner, mais n'êtes pas habitué à cet exercice ou ne connaissez pas bien notre région de montagne, passez par la case Office du tourisme. Vous y trouverez bulletin météo, conseils, fiches itinéraires, parfois gratuits, le plus souvent payants, mais indispensables pour bien profiter de tous les circuits et de choisir les plus adaptés à vos capacités physiques.

Ça balise : les balisages sont différents, selon les difficultés des itinéraires. Le balisage un trait jaune (2 cm x 10 cm) concerne les itinéraires de petite randonnée, souvent en boucle. Sur votre guide, ou au point de départ de la randonnée, un panneau vous indique les caractéristiques du circuit, son nom, la distance à parcourir, le dénivelé, le temps de marche, sa difficulté. Pour les tours de pays le balisage est composé d'un trait rouge sous un trait jaune, pour les itinéraires de Grande  Randonnée, un trait rouge sous un trait blanc. Si vous hésitez à partir seul à l'aventure, passez par la case bureau montagne. Des professionnels compétents vous proposent des balades accompagnées, à la découverte de la faune, la flore, souvent loin des sentiers battus. Dans tous les cas, soyez prudents, tenez compte de la météo. Chaussures fermées, semelle crantée minimum, sac à dos avec vêtement de pluie, petite laine, eau, barres de céréales, pique nique, lunettes de soleil, crème solaire et couvre chef feront partie de votre panoplie. Si la prochaine balise est une croix, ou s'il n'ya a plus de balise, revenez sur vos pas vous vous êtes trompés. Un vieux montagnard est un montagnard qui a su renoncer. Bonne balades.

  

188-8846_IMG.JPGIMG_9390.JPG

196-9672_IMG.JPG197-9767_IMG.JPGIMG_9344.JPG188-8847_IMG.JPG

la montagne, un espace naturel fabuleux à découvrir sans modération si ce n'est la prudence.

 Ils ont suivi le balisage avec bonheur

1 - René.JPGOn apporte le plus grand soin au balisage

René, responsable randonnée à la maison du Capcir : le réseau de sentiers balisé demande une attention particulière si l'on ne veut pas que les gens se perdent. Dès le départ de la neige, on vérifie l'état du balisage et des circuits, on dégage les arbres tombés sur les chemins, on améliore les passages délicats ou humides en mettant en place passerelles et platelage. Le débroussaillage représente environ 50 % des itinéraires existants. Sur la communauté de Communes, nous sommes 4 affectés à cette mise en conformité des circuits. Durant l'été, on intervient aussi, lorsque l'on nous signale des plaquettes de balisage cassées. La tendance est à l'itinéraire que l'on peut composer soi même. Pour cela, des plaquettes sur poteaux indiquent le lieu dit, la direction du prochain lieu dit et l'identification des sentiers. Le topo guide est un outil fort utile au randonneur.

 

2 - Pascal.JPGLe balisage des itinéraires est parfait

Pascal, originaire de Nantes, en vacance en famille à Font-Romeu : nous nous sommes mis à la randonnée familiale depuis l'année dernière. Les enfants sont plus grands, et ils apprécient beaucoup. Cette semaine on a découvert le site des Bouillouses et aujourd'hui nous allons au lac d'Aude. On utilise les informations des offices du tourisme et une carte IGN. Les circuits sont bien balisés et fiables. Hier on s'est trompés et l'on s'est rapidement aperçu de notre erreur ne trouvant plus de balisage. La région est intéressante et les itinéraires adaptés à tous les niveaux. En général on part à la journée avec le pique-nique. Par contre on s'est aperçus que les temps de marche indiqués sont parfois trompeurs. On met toujours plus de temps, mais cela est peut-être dû à notre rythme. On découvre de superbes paysages, beaucoup de lacs. C'est la super récompense de la randonnée.

3 - Mireille et Jean Pierre.JPGLe GPS, un bel outil si l'on sait s'en servir

Mireille et Jean Pierre de Nîmes, en vacances à Formiguères : nous pratiquons habituellement la randonnée dans le Gard et à chacun de nos séjours en Capcir. On utilise les topos guide locaux qui sont très bien faits, et les infos du syndicat d'initiative. On a pratiquement parcouru l'ensemble des balades proposées. Le balisage est parfait et si on est vigilant, on ne peut pas se perdre. On utilise aussi la carte IGN et le GPS qui est très pratique. Il permet d'avoir l'altitude, et nous ramènerait à note véhicule si nous nous perdions. Au retour de balade, nous transférons les données du GPS sur l'ordinateur, itinéraire, profil, temps de marche, dénivelé... Il nous arrive aussi de récupérer des itinéraires sur Internet. Le GPS est un super outil si l'on sait s'en servir. Randonner dans la région c'est très agréable et cela nous change des Cévennes et de la Camargue.

4 - Thierry.JPGLes Pyrénées c'est mieux que les Alpes

Thierry originaire de Chartres et en vacances en famille à Font-Romeu : pendant l'été, nous pratiquons la randonnée en famille, en petites balades. Nous partons entre 9 et 10 h avec le pique nique et nous rentrons en cours d'après midi. A mon arrivée en montagne, je passe à l'office du tourisme découvrir les randonnées, et j'investis dans une carte IGN au 1/50000. A partir des parcours proposés, je construis mon itinéraire. J'ai une bonne expérience de la montagne et de la grande randonnée. Les itinéraires que l'on a empruntés étaient bien balisés, avec beaucoup d'informations pratiques  au départ, on ne risque pas de se perdre. C'est la première fois que nous venons dans les Pyrénées, et c'est une belle surprise, les paysages sont magnifiques. La montagne est accessible, c'est bien pour les enfants. On se fait plaisir et on ne souffre pas, c'est mieux que dans les Alpes.