09/01/2012

Des projets au menu du dernie comité syndical du Parc Naturel Régional

IMG_2519.JPG


Réunis comme à leur habitude à la salle des fêtes de la Llagonne, les élus du Parc Naturel Régional, en présence de leur président Christian Bourquin, ont tenue leur dernier conseil syndical de l’année 2011.

La neige, qui s’était faite désirer, était au rendez vous de ce dernier conseil syndical 2011 du PNR, une réunion active avec 23 délibérations à l’ordre du jour et la présentation des grands axes d’actions des actions du parc durant l’année 2012. Un conseil syndical ouvert par Christian Bourquin, qui se « réjouit de se retrouver dans les hauts-cantons au contact des élus locaux ». Une habitude qui perdure et qui est fondamentale pour les décisions prises par l’ensemble des élus « plutôt que de délibérer en petit comité ». Tous les sujets sur lesquels les élus doivent délibérer, ont étés travaillés par des commissions thématiques ouvertes et discutés au sein du bureau qui réunit le président et ses 13 vice président.

Des thèmes forts : en appui à l’animation du président, des vice présidents, présentent le rendu des commissions de travail qu’ils président et qui demandent un vote. Jean Louis Alvarez présente le travail du conseil d’orientation énergétique qui a permis à 18 communes de réaliser des économies d’énergie. Un deuxième programme concernera 9 communes. Jean Louis Démelin présente la réflexion engagée sur la charte signalétique, la mise en place de 13 vitrines du parc et l’édition d’un guide des hébergements marqués parc. Vincent Mignon plaide pour la promotion des produits locaux marqués parc. Suzanne Delieu présente le programme de biodiversité sur la conservation et l’utilisation des espèces végétales indigènes et la réalisation d’un observatoire ornithologique en Capcir. Raymond Trilles présente la modification du POS de sa commune et la motion de soutien à l’Office National des Forêts que l’Etat veut privatiser. Alain Bousquet propose un partenariat avec le Groupement Ornithologique Roussillonnais  pour une observation des migrations des oiseaux dans la vallée d’Eyne. Toutes ces propositions ont été approuvées à l’unanimité, à la satisfaction du président qui rappelle que « le parc met en place de la cohérence sur le territoire. Ce sont les communes ou groupements de communes qui réalisent ».

Et 2012 : parmi les actions engagées et qui seront pérennisées il faut noter la valorisation du petit patrimoine et la mise en tourisme des sites Vauban, l’accompagnement des collectivités sur la réalisation des documents d’urbanisme, la réflexion sur les refuges de montagne, la valorisation de l’agriculture et des marques parc, la préservation de la biodiversité et la sensibilisation à l’environnement. Le travail sur la révision de la charte est toujours en cours et le point sera réalisé au prochain conseil syndical. Le projet de construction de la maison du parc sera le dernier point abordé. Réalisée sur le territoire de la commune d’Olette, les travaux devraient débuter en février 2013 et se prolonger durant une année.

Un apéritif dinatoire concluait cette matinée de travail.

Renseignements www.par-pyrenees-catalanes.fr

 

IMG_2523.JPG

                             une matinée de travail intense pour cette dernière séance.