02/06/2014

Christian Bourquin réélu président du Parc naturel

 

*

élection, pnr,

Salle comble pour cette réunion avec à l’ordre du jour l’élection du président du parc et celle des vice-présidents.

Le président sortant, Christian Bourquin, revient sur les péripéties et l’implication de tous, qui ont concouru à la validation de la charte défendue devant le Conseil National de Protection de la Nature (voir l’indépendant du samedi 24 mai). Il prend a témoin Sèverine Casasayas directrice du parc présente à la réunion qui rappelle « le chemin dur et difficile devant cette instance autonome, le jeu pointilleux des questions réponse, et la joie ressentie lors des félicitations des membres de la commission ». Même avis de la part de Mireille Bossy, sous-préfète de Prades, présente elle aussi « très fière de représenter ce territoire, j’ai apprécié le professionnalisme des membres du CNPN, très pointus dans leur secteur. Ils ont validé la charte pour son caractère exceptionnel, la légitimé de l’équipe du parc sur le territoire et le soutien sans faille des 66 communes ».

Votes unanimes : José Dominguez, maire de Nahuja et doyen de l’assemblée, conduit le vote de l’élection du président du parc. A main levée, l’assemblée unanime reconduit Christian Bourquin à cette fonction. Le président remercie les élus de « cette confiance que vous m’accordez et de cette capacité de travail que vous mettez dans le parc ». Il rappelle à l’assemblée que le fonctionnement en AG « où toutes les décisions sont prises », continuera. Au-delà des titres « il y a des hommes et des femmes qui se regroupent pour travailler au développement de ce territoire ». Les 13 vice-présidents présentés par le président seront élus à main levée et à l’unanimité.

Des avis partagés : avant de partager le verre de l’amitié, le président ouvre la parole à l’assemblée. Jean Louis Alvarez conseiller général rappelle la somme de travail accomplie « j’ai passé des centaines d’heures a travailler, a essayer de concilier parfois l’inconciliable, et on y est arrivés. On a travaillé pour l’ensemble du territoire du parc, passant au dessus des différences géographiques et politiques ». Jean Luc Blaise, maire de Mantet remercie le personnel du parc « pour toute l’aide qu’ils apportent à sa commune. C’est aussi cela le parc ». Hermeline Malherbe, présidente du Conseil Général, a décidé de plus s’impliquer dans le parc « très sensible à ce magnifique territoire, mon implication dans l’environnement et les énergies renouvelables, me poussent à participer à  l’avenir de ce territoire. Vous pouvez compter sur moi, comme je compte sur vous ». Le mot de conclusion à la sous-préfète « le parc est un outil privilégié du développement économique. Il doit continuer a être un lieu d’intelligence et d’expression démocratique ».

élection, pnr,

une ambiance chaleureuse et solidaire pour ces élections sous le regard ravi d’un Cambre d’Aze bientôt printanier

 Les élus du conseil syndical du Parc

 Président : Christian Bourquin, Sénateur, Président de la Région Languedoc Roussillon.

Premier vice-président : Grégoire Valbona, maire d’Egat

Vice-présidents représentant le Département : Hermeline Malherbe présidente du Conseil général des PO et Jean Louis Alvarez conseiller général du canton d’Olette

Vice-présidents représentant la Région : Christian Bourquin et Suzanne Delieu conseillère régionale

Autres vice-présidents : Fabienne Bardon maire de Sahorre (en charge des finances), Alain Bousquet maire d’Eyne, Jean Louis Démelin maire de Font-Romeu, Daniel Delestré maire d’Osséja, Raymond Pouget maire d’Err, Vincent Mignon maire de Nohèdes, Josette Pujol maire de Catllar, Georges Armengol maire de Saillagouse, Michel Garcia maire de Matemale.

 

élection, pnr,

24/05/2014

Parc Naturel Régional :la charte est validée

 

charte, validation, pnr

Enorme succès pour le parc, ses techniciens, ses élus et son président Christian Bourquin qui a défendu le dossier devant la commission parisienne.

Territoire vivant, de qualité exceptionnelle mais fragile, un parc naturel régional est régi par une charte. Ce document d’une durée de douze années, est la colonne vertébrale du territoire. Elle définit les actions prioritaires en matière de protection de l’environnement, d’aménagement, de développement économique et social, de tourisme. Fruit de la concertation entre élus locaux, départementaux, régionaux, habitants, professionnels, techniciens, elle est soumise à un arrêté du premier ministre. L’arrêté est pris sur proposition du ministère de l’environnement qui s’appuye sur les avis de la Fédération Nationale des parcs et le Conseil National de la Protection de la Nature (CNPN).

Dossier lourd : « la nouvelle charte correspond aux réalités de notre territoire. Nous avons mis le « turbo » et en un an et demi nous avons pu la présenter. Cette performance récompensée par un avis favorable de la commission a permis auparavant de proposer la charte au vote des 66 communes du parc avant les élections municipales » précise le président du parc. Lors d’une première présentation le CNPN a désigné des points à préciser. Maintien et développement de l’agriculture, conformité de la signalétique, développement d’un tourisme quatre saisons, aménagement des domaines skiables, freiner la circulation automobile dans le milieu naturel, urbanisme avec la non extension des espaces constructibles, ce qui permet de protéger les zones agricoles et paysagères, autant de points qui ont été retravaillés. La deuxième présentation du dossier prenant en compte ces observations vient d’être validée.

Unanimité : après une enquête publique favorable sans remarques, l’approbation de la charte par les 66 communes, l’avis très favorable à l’unanimité de la Fédération des parcs, le CNPN a validé la charte à 23 voix sur 24 (une abstention). L’arrêté officialisant la mise en œuvre de la charte devrait couler de source. « cela a couté beaucoup de travail, de la concertation, de la persuasion, l’implication de tous les maires qui ont compris la notion d’intérêt collectif, et je suis très fier de cet énorme succès » conclue Christian Bourquin.

 

charte, validation, pnr

                                   parc naturel, un environnement naturel exceptionnel

07/03/2013

Parc Naturel Régional : la nouvelle charte s'affirme

charte, pnr, développement


Alice Coste, sous préfet de Prades, Ségolène Neuville député des Pyrénées Orientales et conseiller général aux côtés de Christian Bourquin Président du parc pour ce 40è comité syndical.

Après les mots d’accueil d’usage, Christian Bourquin rappelle que « depuis le début des activités du Parc en 2005, c’est la 40ème séance du Comité Syndical. 760 délibérations ont été prises dont 636 à l’unanimité ». Une réunion dense, où l’avenir du parc est à l’ordre du jour au travers de la nouvelle charte.

Budget conséquent : Christiane Bardon, vice présidente du parc, présente à l’assemblée les grandes lignes des orientations budgétaires 2013. Les dépenses de fonctionnement s’élèvent à 3 655 935 €, financés à part égale (41 % chacun) par le conseil général et la région. L’état participe à hauteur de 8 %, les communes et communautés de communes 10 %. Dans la section investissement (1 710 890 €), 76.41 % de la dépense est affectée à la réalisation de la maison du parc. Un budget qui est le reflet des actions engagées et débattues au long de l’année, en conseil syndical, dans les commissions thématiques  et les réunions de bureau.

Programme 2013 : les programmes eau, espaces naturels, Natura 2000, forêt, agriculture, énergie, maison du parc, continuent. Il faut rajouter à ces missions quatre grands axes de travail, sur lesquels le Président insiste « révision de la charte, tourisme et agriculture, paysage et urbanisme, éveil au territoire, qui sont notre raison d’être ». (voir le détail des programmes sur le site du parc).

Les points du débat : c’est sur le projet de nouvelle charte que portent les échanges. La circulation motorisée dans les espaces naturels, hormis les Bouillouses pose problème «nous n’avons pas les moyens de faire appliquer la réglementation sur nos territoires communaux » précise Robert Autonés, charte, pnr, développementmaire de Llo. Dans Natura 2000, le parc est prescripteur à la place de l’Etat, mais il est aussi financeur « la dotation de l’Etat ne cesse de diminuer, cela ne peut durer » affirme Christian Bourquin. En matière d’éducation à l’environnement Alain Bousquet maire d’Eyne soulève l’intérêt de travailler avec les scolaires « il faut faire connaître aux futurs citoyens les enjeux de l’environnement ». Le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) est à l’étude et « devrait être adopté en 2017, sinon les programmes d’urbanisme seront figés » précise Grégoire Valbona maire de d’Egat. Ce que confirme madame le sous Préfet de Prades « les documents d’urbanisme sont trop vieux, il faut les réviser ». Concernant le développement touristique, les projets UTN validés seront maintenus ce qui rassure Jean Pierre Abel, maire de Bolquère inquiet pour les nouveaux aménagements des pistes skiables. La publicité routière est pour le président un fléau « même en s’arrêtant, tu ne peux les lire tellement il y en a ». Il propose un système mieux organisé « il ne s’agit pas d’interdire la publicité mais de l’organiser, qu’elle devienne lisible et non envahissante ». Le Préfet a donné des instructions fermes, des panneaux doivent disparaître précise madame le sous Préfet « c’est un travail difficile, mal perçu par certains élus, mais incontournable ». Jean Jacques Fortuny, maire de Bourg-Madame, demande « un peu de cohérence et de bon sens. Le parc devrait établir un règlement général ».L’exemple de Font-Romeu qui depuis 3 ans travaille sur ce sujet est à prendre en exemple. Jean Louis Alvarez, conseiller général rappelle positivement le travail engagé depuis 7 ans avec les élus, et se pose la question de l’image du parc quand, certains élus, lui demandent «le parc, ça sert à quoi ? ». Une question qui s’estompe lorsqu’il fait état de la liste des actions engagées. Quand à la vision du parc qui serait une somme d’interdits, Christian Bourquin la compare à celle de la voiture « en voiture, on a une somme d’interdictions face à nous, mais c’est un fabuleux outil qui nous permet d’aller là où on le souhaite ».

Le conseil syndical délibère à l’unanimité sur les différents dossiers à l’ordre du jour, validant l’avant projet de charte, qui sera défendu le 19 mars par une délégation conduite par le président devant le Conseil National des Parcs Naturels Régionaux.

Ségolène Neuville, député des PO et conseiller général admirative du travail accompli qualifie les présents « d’écologistes du réel. A l’assemblée, j’ai un groupe écologiste qui donne des leçons mais n’est jamais sur le terrain ». Prenant la défense des communes, elle dénonce le redécoupage des cantons et le scrutin binominal « qui est une parité de façade ».

Le pot de l’amitié conclue cette réunion de travail.

www.parc-pyrenees-catalanes.fr 

charte, pnr, développement

                                 superbes paysages et nature préservée sur le territoire du

09/01/2012

Des projets au menu du dernie comité syndical du Parc Naturel Régional

IMG_2519.JPG


Réunis comme à leur habitude à la salle des fêtes de la Llagonne, les élus du Parc Naturel Régional, en présence de leur président Christian Bourquin, ont tenue leur dernier conseil syndical de l’année 2011.

La neige, qui s’était faite désirer, était au rendez vous de ce dernier conseil syndical 2011 du PNR, une réunion active avec 23 délibérations à l’ordre du jour et la présentation des grands axes d’actions des actions du parc durant l’année 2012. Un conseil syndical ouvert par Christian Bourquin, qui se « réjouit de se retrouver dans les hauts-cantons au contact des élus locaux ». Une habitude qui perdure et qui est fondamentale pour les décisions prises par l’ensemble des élus « plutôt que de délibérer en petit comité ». Tous les sujets sur lesquels les élus doivent délibérer, ont étés travaillés par des commissions thématiques ouvertes et discutés au sein du bureau qui réunit le président et ses 13 vice président.

Des thèmes forts : en appui à l’animation du président, des vice présidents, présentent le rendu des commissions de travail qu’ils président et qui demandent un vote. Jean Louis Alvarez présente le travail du conseil d’orientation énergétique qui a permis à 18 communes de réaliser des économies d’énergie. Un deuxième programme concernera 9 communes. Jean Louis Démelin présente la réflexion engagée sur la charte signalétique, la mise en place de 13 vitrines du parc et l’édition d’un guide des hébergements marqués parc. Vincent Mignon plaide pour la promotion des produits locaux marqués parc. Suzanne Delieu présente le programme de biodiversité sur la conservation et l’utilisation des espèces végétales indigènes et la réalisation d’un observatoire ornithologique en Capcir. Raymond Trilles présente la modification du POS de sa commune et la motion de soutien à l’Office National des Forêts que l’Etat veut privatiser. Alain Bousquet propose un partenariat avec le Groupement Ornithologique Roussillonnais  pour une observation des migrations des oiseaux dans la vallée d’Eyne. Toutes ces propositions ont été approuvées à l’unanimité, à la satisfaction du président qui rappelle que « le parc met en place de la cohérence sur le territoire. Ce sont les communes ou groupements de communes qui réalisent ».

Et 2012 : parmi les actions engagées et qui seront pérennisées il faut noter la valorisation du petit patrimoine et la mise en tourisme des sites Vauban, l’accompagnement des collectivités sur la réalisation des documents d’urbanisme, la réflexion sur les refuges de montagne, la valorisation de l’agriculture et des marques parc, la préservation de la biodiversité et la sensibilisation à l’environnement. Le travail sur la révision de la charte est toujours en cours et le point sera réalisé au prochain conseil syndical. Le projet de construction de la maison du parc sera le dernier point abordé. Réalisée sur le territoire de la commune d’Olette, les travaux devraient débuter en février 2013 et se prolonger durant une année.

Un apéritif dinatoire concluait cette matinée de travail.

Renseignements www.par-pyrenees-catalanes.fr

 

IMG_2523.JPG

                             une matinée de travail intense pour cette dernière séance.

03/05/2011

Le PNR se positionne sur la promotion de son territoire

pnr, tourisme, enfants, promotion

Dans le cadre de sa mission tourisme, le Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes, œuvre sur son territoire à l'organisation de l'offre touristique et à sa promotion vers les différents marchés potentiels.

Sur le territoire du parc, de nombreux prestataires, depuis les hébergeurs jusqu'aux animateurs d'activités  se côtoient sans pour autant travailler ensemble. Fort de cette constatation, le parc à décidé de fédérer les professionnels du tourisme et de créer des produits touristiques originaux, en cohérence avec ses valeurs, et de les commercialiser. Tous ces séjours ont obtenu la marque « accueil » du parc.

pnr, tourisme, enfants, promotionJeune public : après « objectif découverte », un programme d'activités réservées aux scolaires, le PNR propose « parcours découverte ». Entre nature, culture et patrimoine, en demi-journées ou journées, avec ou sans hébergement, c'est 9 séjours thématiques et 20 sorties pédagogiques qui sont proposées aux enfants. Seize professionnels sont concernés par cette démarche. Un guide catalogue « parcours découverte » regroupe toutes les propositions. Edité à 5000 exemplaires, il sera diffusé dans un premier temps dans toutes les structures accueillant des jeunes publics du Languedoc Roussillon et de Catalogne Sud (établissements scolaires, centres de loisir, points information jeunesse, associations...). Ceci est le fruit d'un travail collégial réalisé par le parc, les professionnels de l’éducation à l'environnement pour un développement durable du territoire, la direction départementale de la cohésion sociale et l'éducation nationale.

Grand public : depuis 2009, Smart box, n° 1 du coffret cadeau commercialise des séjours dans les 46 parcs naturels régionaux français. Sur 10000 coffrets mis en vente, 96OO, dont 379 pour le parc catalan ont étés réservés. Trois hébergeurs (Le Clos Cerdan à la Cabanasse, l'hôtel Planes à Saillagouse et l'hôtel Corrieu à La Llagonne) qui ont la marque parc et répondent aux critères de Smart box, ont fait partie de l'offre. Le contrat est renouvelé et le parc a proposé une liste de 13 hébergeurs à la société qui prépare un nouveau coffret « PNR » avec une offre de plus de 100 idées séjour au lieu des 60 actuelles.

Enrichir l'offre touristique, élargir les publics accueillis, valoriser les professionnels de son territoire sur un marché fortement concurrentiel sont les objectifs poursuivis par le parc naturel régional des Pyrénées Catalanes.

Catalogue « parcours découverte » disponible auprès du par cet sur le site www.parc-naturel-pyrénées-catalanes.com rubrique « préparez votre séjour ».

  

pnr, tourisme, enfants, promotion

les enfants sont la cible privilégiée pour des séjours pédagogiques à thématique environnementale.

08/03/2011

Prix gourmand pour le Parc naturel régional

 

livre,prix gourmand,pnr,récompense

Le livre « Saveurs et savoirs des Pyrénées Catalanes, les fruits et les légumes » a obtenu le premier prix national dans la catégorie ocal, attribuée par le « Gourmand Awards France 2010 ».

Fondés en 1995 par Edouard Cointreau, les « Gourmands Awards » ont lieu dans 154 pays et récompensent chaque année les meilleurs livres de cuisine et de vin du monde. Une belle distinction pour le parc, dont le livre sur les fruits et légumes du territoire a reçu le premier prix dans la catégorie local. Le parc et les Editions Loubatières ont initié en 2009 une collection gourmande « savoirs et saveurs des Pyrénées Catalanes ». Après un premier tome consacré à l’élevage, un deuxième aux légumes et fruits, le troisième à paraître en 2011 sera dédié à la pêche et à la cueillette.

Paroles de gens d’ici : pour la rédaction de fruits et légumes du territoire, le journaliste Sébastien Vayssière  s’est nourri du travail de l’ethnologue Maryse Carraretto et des images éloquentes du photographe Paul Delgado. Au fil des pages se découvrent des secrets de fabrication, des parcours de vie, des confidences de jardinier, des histoires gourmandes et des personnalités typiques et atypiques. Une promenade bucolique au hasard des cuisines, des salles à manger, des champs et des potagers. Des conversations avec les gens d’ici, qui parlent de leur plaisir de travailler leur terre et de leur goût des bons produits, se révèlent des savoir faire et des secrets culinaires.

Avec la collection « savoir et saveurs de Pyrénées Catalanes », le Parc Naturel Régional enquête sur les traditions populaires et les initiatives locales que perpétuent les habitants et qui révèlent leur attachement à ce pays de caractère.

Cette distinction nationale va permettre au livre les fruits et les légumes de concourir à l’échelon international

 

IMG_4337.JPG

la pomme de terre, une des traditions agricole du territoire du parc.

 

 

16/02/2011

Le PNR pose la première pierre de la révision de sa charte

IMG_3584.JPG

Les experts du ministère de l’environnement ont visité le territoire du parc pour définir son futur périmètre, étape fondamentale numéro un dans la révision de la charte qui doit-être réalisée d’ici 2014.

IMG_3541.JPGDurant deux jours, une délégation comprenant un représentant du Conseil National de la Protection et de la Nature (CNPN), une représentante du ministère de l’écologie, des représentants de la direction Régionale et départementale de l’Environnement, ont visité le territoire du Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes. Une délégation accueillie par des élus et techniciens du parc, et qui a pu entendre les arguments qui motivent le fonctionnement de cet outil au cours d’une réunion à Formiguères en présence du  président du parc, Christian Bourquin. Le président qui en préambule déclarait IMG_3580.JPG« conserver la nature avec une approche économique, il y a 12 ans, cela semblait farfelu. Aujourd’hui c’est une réalité que le parc est en train de démontrer ». Et de rappeler que ce département qui a loupé son développement industriel après la guerre a subi une hémorragie de population. Un problème qui aujourd’hui est un avantage pour notre territoire qui n’a pas été dégradé. Les programmes Natura 2000, qui il y a cinq ans étaient bloqués, sont aujourd‘hui fédérateurs. « l’Etat veux nous imposer une réserve naturelle sur le Galbe, mais je vous garanti que cela ne se fera pas, il y a suffisamment de protection en place ». Concernant les paysages, le président se dit opposé à un développement des éoliennes, et prône un rapprochement transfrontalier pour travailler sur la pression foncière.

Quel périmètre : le représentant du CNPN rappelle que « dans le cadre de révision de la charte, mon intervention est centrée sur un des points préliminaires du projets qui est le périmètre du parc. L’enjeu de la charte est bien centrée sur la conjugaison du patrimoine naturel et de la vie socio économique d’un territoire ». Le territoire du parc est une destination vacances forte. Rançon de son succès, le PNR doit gérer la pression touristique pour que ses richesses naturelles soient protégées. Une réalité prise localement en compte comme par exemple sur le site classé des Bouillouses. Si le Canigou est une montagne proche de la porte d’entrée du parc qui s’impose lorsque l’on découvre le pays, il ne peut faire partie du parc car cela démesurerait son périmètre. « le Canigou est l’emblème identitaire des catalans nord et sud. Il a une existence à lui tout seul et devrait obtenir le label grand site » précise Christian Bourquin. Il y a complémentarité entre les deux territoires et travail en commun comme par exemple sur la randonnée. L’Etat émettra un avis d’opportunité sur le périmètre, mais c’est le Conseil Régional qui prendra la décision. Prochaine échéance concernant le périmètre, la visite du site parc par des représentants de la fédération nationale des Parcs régionaux, qui doivent eux aussi, donner un avis d’opportunité.

Une découverte pour les représentants de l’Etat et un échange intéressant autour du parc catalan.

IMG_3582.JPG