17/01/2012

Frédérique Berlic primée au concours national de la photo d'actualité

concours objectif France Fr-d-rique Berlic2-1.jpg


Correspondante de l’Indépendant, photographe passionnée, Frédérique Berlic, a décroché le premier prix du concours national de la photo d’actualité, qui récompense les correspondants de la presse quotidienne régionale française

La photo, c’est dès l’âge de 16 ans que Frédérique s’y est intéressée, initiée par son père, qui lui a mis le pied à l’étrier. Une révélation « j’ai tout de suite compris, et je me suis passionnée pour la photo ». Mise au point, profondeur de champ, cadrage… maitrisés, le regard a vite pris le pas. Photographier au-delà d’un geste technique, c’est un point de vue, pas toujours réaliste, souvent subjectif, mais tellement expressif. Collaboratrice du journal l’indépendant, elle a mis « son art » au service du journal et de ses lecteurs.

Prix d’exception : la communauté de commune de Lacq en partenariat avec Pyrénées Presse et l’association Monsieur Numérique a initié un concours de photographie des régions de France.  Valoriser le travail des correspondants de presse au cœur de l’actualité des régions françaises, est le but de ce projet. Chaque candidat devait proposer une photo d’actualité qui avait été publiée en 2011 dans le journal auquel elle ou il collaborait. Parmi l’ensemble des nombreux participants, les 50 meilleurs clichés seront exposés dans les bâtiments de l’organisateur. Et parmi ces 50 meilleurs clichés, c’est celui de Frédérique qui a été primé. « je suis fière et heureuse de cette reconnaissance au niveau national. C’est aussi une récompense pour la rédaction de l’indépendant qui m’a ouvert ses colonnes ». Autodidacte, modeste et passionnée, Frédérique a évolué dans la photographie par la lecture du magasine chasseur d’images, et nous fait vivre l’actualité des hauts cantons dans ses sujets diversifiés publiés dans l’indépendant.

 

IMG_3405.JPG

                                   une récompense nationale qui honore notre journal

08/01/2011

Des agriculteurs du parc naturel récompensés nationalement

laur-ats-partenaires.JPG

Les agriculteurs Françoise et Jean Pierre Guidel et Jean Claude Calvet, ont été primés à Paris, par le Ministère de l’écologie dans le cadre du concours national des prairies fleuries

Parmi les primés par le ministère de l’écologie JC Calvet (2è à partir de la gauche), JP et F Guidel (2è et 3è à partir de la droite).

En décembre, s’est tenue la remise des prix du 1er Concours national des Prairies fleuries, au Ministère de l’écologie, à Paris. Parmi les 31 candidats venus de toute la France, deux candidats issus du territoire du Parc Naturel des Pyrénées Catalanes ont été récompensés. Eleveurs de brebis, Françoise et Jean-Pierre Guidel (« le Calmadou » fromages de brebis à Formiguères) ont bien failli remporter le 1er prix dans la catégorie « prairie maigre ». Il leur a échappé de 0,1 point au bénéfice d’un exploitant installé dans le Parc national des Pyrénées. Quant à Jean-Claude Calvet, éleveur de vaches laitières (« cal Guillemet » fromage de vache à Saillagouse), il a obtenu une 7e place dans la catégorie très disputée « prairie grasse ». Les deux exploitations catalanes avaient déjà obtenu une reconnaissance pour leur savoir-faire paysan. Elles avaient reçu le Prix excellence au Concours local des Prairies fleuries organisé par le Parc, et sont aussi sont aussi titulaires de la marque « Produit du Parc naturel régional des Pyrénées catalanes » pour leur production fromagère.

Agri-écologie : ce concours national d'excellence agri-écologique récompense les exploitations agricoles présentant le meilleur équilibre, entre valeur agricole et valeur écologique. Il témoigne ainsi que production et biodiversité peuvent se rejoindre. Tous les participants avaient en commun de présenter des prairies naturelles, de fauche ou de pâture, riches en fleurs, remarquables par leurs qualités fourragères et mellifères. Cette diversité végétale donne toute sa spécificité gustative au fromage et au miel, en plus de renforcer le système immunitaire des animaux. Une démarche portée localement par le parc, dans le cadre du développement durable du territoire, et de la préservation de la biodiversité.

Face au succès de cette première édition, l’opération sera reconduite en 2011.