22/09/2013

Coup de jeune pour les vieilles pierres

IMG_7784_modifié-1.jpg


Le Parc naturel régional, a ouvert ses formations « pierres sèches », aux professionnels bénéficiaires de la marque Parc et aux associations.

Préserver et mettre en valeur, le patrimoine bâti, retrouver les gestes « justes », les savoirs faire, mis au point par nos anciens, sont les objectifs de ces stages de formation.

Ouvrir réservées dans un premier temps aux employés des communes et communautés de communes du territoire, le parc a décidé d’ouvrir ces formations aux professionnels bénéficiaires de la marque Parc et aux associations qui œuvrent dans l’environnement et le patrimoine.

Deux jours durant deux journées, encadrés par deux professionnels (Alain Mattieu et Gaétan Billés), les stagiaires apprennent les bases d’une technique oubliée, qu’ils mettront en œuvre dans leur environnement professionnel ou personnel. A l’issue de ces deux journées, les stagiaires seront  opérationnels pour la construction de petits murets.

Pratique

Les stages sont gratuits. Deux autres sessions sont programmées. 26/27 septembre à Formiguères, 3/4 août, à Thues-entre-Valls.

Pour vous inscrire  tél 04.68.04.97.60.

Renseignements www.parc-pyrenees-catalanes.fr

Ce qu'ils en pensent

Jonathan Balaguer.jpg"J’ai appris de belles choses"

Jonathan Balaguer, agent technique à Bolquère « en contrat jeune, dans ce cadre, je participe à des stages de formation qui me seront utile dans mon travail. Les bases que j’apprends aujourd’hui, me permettront de construire des petits murets. L’ambiance est sympa, le travail fatigant, on remue beaucoup de cailloux. J’ai appris de belle choses ».

 

Grégory Gamet.jpg"Une belle découverte"

Gregory Gamet, saisonnier aux espaces verts aux Angles « je n’avais jamais construit de mur en pierre sèche. C’est donc une belle découverte. Je vais pouvoir mettre en pratique cet apprentissage, dans l’embellissement du village. Cela demande réflexion et habileté, pour allier stabilité du mur et esthétique. Je m’applique à cela et je me régale ».

 

Marcel Pomerole, André Modat.jpg"Les formateurs sont au top"

Marcel Pomerole, André Modat membres de l’association Mémoire Angles      « nous souhaitons participer au projet communal, de réhabilitation du village abandonné de Balcère. Ce stage nous permettra de restaurer quelques murets. Les formateurs sont au top, et on a appris les points clés de la construction, surtout ce que l’on doit éviter de faire ».

 

"C’est un travail esthétique"

Sia Artaud.jpgSia Artaud, hébergeur marqué parc à Rieutort « mon hébergement est une maison en pierre de 1800. Autour de la bâtisse, il y a un mur de soutènement qu’il serait intéressant de restaurer, le stage va me le permettre. Je suis étonnée qu’il n’y ait pas plus de femmes, c’est un travail esthétique. Un stage intéressant utile pour mon travail d’accueil »



IMG_7803_modifié-1.jpg


18:38 Publié dans formation, patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pierre, mur, bâti

13/09/2013

le parc naturel régional dévoile les secrets des bâtisseurs

rempart Mt Louis et Canigou.jpg


Dans le cadre des Journées du patrimoine, le Parc naturel régional des Pyrénées catalanes organise des chantiers et des visites autour du patrimoine bâti.

 Des forteresses militaires, aux villages traditionnels, l’utilisation de la pierre demeure multiple et omniprésente. Pour lutter contre la disparition de ces témoignages d’une vie passée, le parc s’emploie à les préserver et les valoriser, au travers de stages de formation qui perpétuent les savoir faire.

mur pierres cèches (2).JPGMurs en pierre les constructions participent à l’identité paysagère et architecturale des paysages catalans, et à son attractivité touristique. Certaines, tels les murs en pierre sèche qui abritent insectes et rongeurs, ont un rôle dans le maintien de la biodiversité. Le parc depuis trois ans, organise des initiations a la construction en pierre sèche.

Rendez vous dans le cadre des journées du patrimoine, le parc organise deux animations autour de la pierre. Vendredi 13 et samedi 14 septembre, au musée de Cerdagne à Ste Léocadie,  l’entreprise d’insertion « El Mener » de Sahorre, restaurera un des murets de la vigne. Venez observer, questionner les artisans etéchauguette Mont Louis_modifié-1.jpg assister à une démonstration de taille de pierre. Le Musée organise, samedi et dimanche, des visites accompagnées de découverte des expositions, du jardin-potager ainsi que des réserves (entrée libre). Samedi 14, à Evol, de 9 h à 17 h, participez à un stage d’initiation à la construction en pierres sèches. Guidés par un artisan-formateur agréé, apprenez les gestes techniques, tout en bâtissant un muret de soutènement. Limité à 12 personnes, le stage est gratuit et il est indispensable de vous inscrire.

Le parc est impliqué dans la gestion des forteresses Vauban, reconnues par l’UNESCO. Des visites guidées de Mont-Louis et Villefranche sont organisées durant ce week-end, par les offices du tourisme et le CNEC. A noter l’exposition

sur les travaux de restauration et de conservation de Mont-Louis menés cet été dans le cadre d’un chantier international de bénévoles avec l’association Concordia, coordonné par le Parc avec le soutien de la DRAC, de la Mairie et du CNEC.

Renseignements musée 04 68 04 08 05 www.pyrenees-cerdagne.com  Parc 04 68 04 97 60 ou contact@parc-pyrenees-catalanes.fr Mont-Louis  04 68 04 21 97 ou www.mont-louis.netVillefranche04 68 96 22 96 ou www.villefranchedeconflent.fr

20/09/2012

Formation au montage de murs en pierre sèche

IMG_3609.JPG


Réhabiliter le petit patrimoine bâti avec les techniques de nos ancêtres,  au cœur de la formation montage de mur en pierre sèche, organisé par le PNR.

IMG_3615.JPGA l’issue des stages d’initiation au montage de murs en pierre sèche, réalisés en 2011, le parc naturel régional des Pyrénées Catalanes a conduit un sondage auprès de l’ensemble des participants. Le souhait d’aborder d’autres techniques est apparu et a motivé la mise en place d’un stage de perfectionnement.

Formation concrète : l’année dernière c’est le travail de base qui était abordé, avec la reconstruction d’un mur de soutènement appuyé à un talus. Le perfectionnement aborde la construction d’un mur séparation. « si les règles de pose de pierre obéit aux mêmes techniques, la réalisation d’un mur séparatif est beaucoup plus complexe. Il faut soigner esthétiquement les deux faces, le mur qui n’a pas d’appui, doit-être lui-même en équilibre. De plus, on a du laisser un passage dans le mur, avec des angles droits, ce qui complique la tâche » précise le formateur Alain Matieu. Durant chaque stage de deux jours, un mur est réhabilité sur le territoire d’une commune qui a posé candidature auprès du parc. C’est sur la commune des Angles que se déroule ce perfectionnement.

Deux stages d’initiation sont programmés, les 27 et 28 septembre à La Llagonne (stage complet), et lesIMG_3653.JPG 2 et 3 octobre à Escarro, sur lequel il reste quelques places. Un troisième, non encore programmé, est prévu courant octobre à Thues entre Vails. Les stages sont gratuits et concernent exclusivement les employés des communes du parc. Ils sont financés grâce à l’aide financière de l’Union Européenne (programme leader porté par le Pays Terres Romanes), la Région Languedoc Roussillon et le parc. Des formations appréciées par les communes dont les employés en ont bénéficié, qui leur permet de réhabiliter leur petit patrimoine.

Renseignements, inscription : 04.68.04.97.60. www.parc-pyrenees-catalanes.fr

 

IMG_3631.JPG

                                          des gestes issus des techniques de nos ancêtre

15:28 Publié dans formation | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mur, pierre, savoir faire

17/08/2011

Des stages de formation en pierre sèche

IMG_6201.JPG

Dans le cadre de ses missions de valorisation du patrimoine bâti et des savoirs faire traditionnels, le PNR organise des stages de formation de deux jours, dédiés à la réhabilitation des murs en pierre sèche.

IMG_6174_modifié-1.jpgSur le territoire du parc, il y a une multitude de constructions en pierre,  « fèxes » (murets de soutènement), murets de séparation utilisés dans le pastoralisme et l’agriculture, cabanes pastorales. Des bâtis qui ne sont pas toujours entretenus et qui se dégradent au fil du temps. Dans un souci de préservation de ce petit patrimoine, le parc a proposé aux communes d’accueillir leurs employés communaux, pour des formations dédiées à la réhabilitation des murets de soutènement en pierre sèche. Durant deux jours, sous la conduite de deux professionnels, seize stagiaires vont découvrir ou conforter la maitrise de cette technique. Trois stages sont prévus, le premier a eu lieu sur la commune d’Eyne. Il s’agissait de reconstruire le mur de soutènement du parking de la maison de la vallée.

Deux jours de pratique après un travail théorique en salle, pour acquérir les rudimentsIMG_6187_modifié-1.jpg de la technique, la connaissance des outils, les pièges à éviter, le groupe se retrouve au pied du mur sous les conseils éclairés des deux formateurs. Un travail très technique, très éprouvant, car il faut manier des charges lourdes, les déplacer, les caler. Les encadrant Alain Mathieu artisan et Gaëtan Bell formateur en travaux paysagers ont un projet pédagogique clair « les gens qui participent au stage connaissent la pierre sèche, il y en a beaucoup dans le paysage. La technique s’est quasiment perdue. Notre objectif est de redonner, par une réalisation concrète, des bases à des personnels communaux qui sont appelés à réaliser ce type de construction ». A l’issue de ces deux jours de formation les stagiaires connaîtront les erreurs à ne pas commettre et seront  opérationnels sur de petits murets. Sur cette session, participaient les représentants des communes de Bolquère, Caudiès, Eyne, Fontrabiouse, Formiguères, Porté, Puyvalador, Saint Pierre. D’autres communes participeront aux autres formations programmées en septembre et octobre.

Renseignements 04.68.04.97.60   et  contact@parc-pyrenees-catalanes.fr

 

Un métier technique éprouvant

IMG_6184 Alain Mathieu.JPGAlain Mathieu, artisan en pierre sèche en Languedoc Roussillon est aussi formateur dans sa spécialité.

Quel principe de construction faut-il mettre en œuvre ? un mur en pierre sèche doit-être épais et, sa face arrière, même si elle ne se voit pas, doit-être autant construite que la face avant, ce qui est gage de stabilité.

Quelles qualités doit avoir le constructeur ? beaucoup de patiente, un regard sur les pierres et leur emplacement, s’adapter aux différentsIMG_6183.JPG types de pierre, mais aussi savoir ajuster la pierre avec les outils (chasse, têtu, massette, burin).

Quelles dont les difficultés du métier ? c’est un métier qui est très exigeant physiquement. Je ne travaille que 3 jours par semaine parce que physiquement je ne tiens pas, et ce n’est pas un problème d’âge ni de volonté.

Combien ça coute un mur en pierre sèche ? un m2 de mur fini coûte de 180 à 200 € TTC.

 

IMG_6178.JPG

des stagiaires actifs qui conseillés par leurs formateurs ont le projet de réaliser une « belle œuvre ».