07/02/2012

Suppression de postes, les poussettes en colère bravent la neige

La neige ce matin n’a pas facilité la circulation des poussettes, mais la mobilisation était

IMG_4330.JPG


forte devant l’école de Formiguères. Parents, enfants de tous âges, enseignants, et le maire, étaient au rendez vous.

Parmi les classes menacées de fermeture en Cerdagne Capcir, le CE2 de Formiguères en fait partie. Certes, pour la rentrée 2012/2013, l’effectif de cette classe sera de 15 enfants, mais, dès l’année suivante, l’effectif retrouvera son rythme de croisière habituel. Les crèches en Capcir accueillent de nombreux enfants qui intégreront l’école, la relève est assurée.

Non aux fermetures : les parents sont conscients « l’expérience montre qu’une classe qui ferme, n’est pas prête de rouvrir ». Beaucoup d’incompréhension, d’inquiétude pour l’avenir, mais une forte mobilisation, pour s’opposer aux fermetures envisagées dans les hauts cantons. « on vit sur le territoire d’un Parc Naturel Régional qui protège les fleurs et les chauves souris ce qui est une bonne chose. Mais il faut aussi protéger nos enfants », affirme un parent d’élève. Encore une fois, c’est la non application de la circulaire académique en cohérence avec la loi montagne qui pose problème.

Une pétition circule. Demain à 17 h 30, le Conseil municipal de Font-Romeu se réunit en plein air, devant la construction de la nouvelle école, rue du 19 mars (à droite à la sortie d’Odeillo en direction de Bolquère).

Ils seront  nombreux jeudi devant l’inspection académique à Perpignan, pour montrer leur attachement à la préservation de la vie montagnarde.

 

IMG_4340.JPG

        la neige bienvenue dans les hauts cantons, n’a pas dissuadé la solidarité et ravi les enfants.

31/01/2012

Menace de Fermeture de classe : le Capcir se mobilise

grève, lutte, mobilisation, école


Alertés par les syndicats, du risque de fermetures de classe dans les hauts cantons, parents d’élèves, élus, enseignants, personnels des écoles se mobilisent par mesure préventive, précédant la réunion académique de mercredi qui statuera.

Dans les hauts cantons, lorsque l’on touche à l’école, cela entraîne une mobilisation générale, comme hier en Capcir. Les enseignants ont été alertés par leurs syndicats de la fermeture probable de classes. Sur les regroupements pédagogiques c’est Formiguères, La Cabanasse et Palau de Cerdagne qui seraient concernés, mais sur l’ensemble des écoles de Cerdagne Capcir cela serait plus important.

grève, lutte, mobilisation, écoleForte mobilisation : à l’appel de l’association des parents d’élèves, ils étaient une centaine à répondre présents ce matin dès 9 heures devant l’école de Formiguères. Les maires des communes du Capcir présents, montraient leur solidarité « il faut se mobiliser sérieusement », « l’académie ne nous respecte pas », « nous achevons 17 logements sur Formiguères qui vont amener de nouveaux enfants scolarisables », « nous devons avoir une position commune »… les élus des Angles, Formiguères et Matemale décidaient, de prendre un arrêté de fermeture des écoles de leurs villages mardi 31 janvier, sans assurer de service minimum. Le conseiller général Pierre Bataille mandaté par la présidente du département, s’associait à cette décision et proposait de «combattre cette logique comptable, et de n’accepter aucune fermeture de classe ». La moyenne par classe su le regroupement Capcir est de 19.75 élèves. Elus, parents, enseignants ont fait le tour des trois écoles du Capcir et des délégués vont occuper les lieux jusqu’à la décision académique.

Aberration pédagogique : les élus du Capcir rejoints par le président du syndicat scolaire sontgrève, lutte, mobilisation, école étonnés. Le 16 janvier, ils ont rencontré l’inspecteur d’académie primaire qui les à félicités pour la qualité du fonctionnement pédagogique du regroupement, des transports, cantines, et assuré qu’aucune classe ne serait fermée en Capcir. La fermeture d’un poste sur Formiguères aurait pour conséquence le démantèlement du regroupement et irait à l’encontre de la justification de sa création. Actuellement chaque école accueille un cycle, et il y a un enseignant par niveau. Une décision de fermeture qui de l’avis de tous « déstructure l’organisation du regroupement pédagogique, ce qui est inacceptable ».  

La mobilisation va s’étendre à l’ensemble des hauts cantons. L’école de La cabanasse sera aussi fermée aujourd’hui, et la Cerdagne va s’engager dans l’action. Demain des délégations d’enseignants et parents d’élève participeront à la manifestation prévue à Perpignan.

 

grève, lutte, mobilisation, école

belle mobilisation pacifique, avec occupation des écoles sous le regard des gendarmes locaux présents sur le terrain.