30/05/2013

Le moulin "del magre" réhabilité

IMG_2782_modifié-1.jpg


Elus et « Garotxis » ont trinqué avec émotion à la réhabilitation de ce patrimoine bâti, témoignage d’une vie agricole intense et encore active au début du 20è siècle.

IMG_2771_modifié-1.jpgCessant son activité en 1912, le moulin à farine de Sansa, implanté à côté de la rivière Cabrils était un élément important de la vie agricole des Garotxes. Vivant en autarcie de la terre et de l’élevage, les habitants apportaient au  moulin le blé qu’ils produisaient. Chaque maison avait son four à pain. Pierre Franck maire de Sansa et son conseil municipal décident en 2010 de réhabiliter ce patrimoine dégradé et laissé à l’abandon. Positionné sur un circuit pédestre balisé, le moulin réhabilité n’est plus en fonctionnement, mais est ouvert aux randonneurs qui peuvent le visiter.

Tous d’accord : tous les élus qui ont pris la parole ont salué la conservation de ce patrimoine qui faitIMG_2790_modifié-1.jpg partie de l’histoire locale. Jean Louis Alvarez, conseiller Général du canton d’Olette, se souvient « j’avais huit ans, avec ma grand-mère, on est descendus au moulin de Nyers moudre un sac de blé, c’était en 1956 ». Jean Paul Alduy, président de la communauté d’agglomération Perpignan Méditerranée apprécie « je suis architecte de formation et j’ai l’impression que ce moulin a toujours été dans cet état. Un travail d’orfèvre dans le respect des techniques ancestrales ». Hermeline Malherbe, présidente du Conseil Général affirme sa volonté de « faire vivre les territoires, solidairement, en faisant le lien entre le monde urbain et rural. Agriculture et tourisme sont deux piliers forts de notre économie départementale et créateurs d’emploi ». Le Sénateur François Calvet l’affirme « dans ce territoire la bataille entre le rat des villes et le rat des champs, c’est fini. Ce petit village a une histoire et des valeurs à transmettre ». La député Ségolène Neuville, à l’Assemblée Nationale défend « la montagne et la ruralité. Il faut favoriser les circuits courts, cette belle vallée doit vivre ».

Les deux parlementaires affirment aussi leur volonté d’abonder avec la réserve parlementaire pour aider financièrement les Garotxes. Une proposition saisie au bond par le maire de Sansa qui a des projets à réaliser sur son village.

Les travaux en chiffre : l’AICO (Association d’Insertion du canton d’Olette), a réalisé la réhabilitation du moulin. Sur les 35 000 € investi dans cet aménagement, le Conseil Général des PO a accordé une aide de 60 % et Jean Paul Alduy, alors Sénateur, a abondé de 20 % provenant de sa réserve parlementaire.

IMG_2779_modifié-1.jpg

08/10/2012

"Une montagne de services" inaugurée à Saillagouse

montagne, services, inauguration, éducation

Elus locaux, territoriaux, nationaux, de Catalogne Sud, préfet, évêque, habitants, paroissiens, parents, se sont retrouvés hier à Saillagouse pour trois inaugurations de travaux du programme « pôle d’excellence rurale ».

 Eglise locale « Sainte Eugénie », école multi linguiste « Jordi Pere Cerda », réalisations communales et la crèche halte garderie « les galopins » portée par le SIVOM de la haute vallée du Sègre, étaient au programme de ces inaugurations. 

montagne, services, inauguration, éducationAprès la messe célébrée par Monseigneur Marceau évêque de Perpignan, « l’église baroque Sainte Eugénie, construite au 18è siècle sur des fondements romans, originale avec son clocher tour, son  orientation à l’ouest, son retable baroque, lieu chargé d’art et d’histoire » ainsi définie par l’historien Jean Louis Blanchon, est le premier bâtiment inauguré. Des travaux qui ont débuté en 1996 et qui aujourd’hui son arrivés à terme. Puis la crèche halte garderie parentale, superbe espace fonctionnel, répondant à toutes les normes pour l’accueil de qualité de jeunes enfants  attire la curiosité et l’émerveillement des visiteurs. Enfin l’école multi linguiste « Jordi Pere Cerda » qui accueille 50 % d’enfants de Cerdagne sud, montre la réalité d’une vie locale transfrontalière.

Trois symboles : paix représentée par l’église, espérance exprimée par la halte garderie, échange aumontagne, services, inauguration, éducation travers de l’école multi linguiste, c’est ce que ressent Georges Armengol, maire de Saillagouse et Conseiller Général. Georges Armengol rappelle « l’intérêt climatique de la Cerdagne qu’il faut maintenir, et la situation économique difficile pour les stations de la neige » et sollicite « l’appui financier de tous les partenaires, et l’intégration de toutes les communes dans l’intercommunalité, véritable échelon de développement local  tout en les remerciant de leur implication financière dans les trois projets inaugurés.». Monsieur Gauby, délégué local de la Généralitat se « réjouit de la création de l’école multi linguiste » et rend un bel hommage au « poète local Jordi Pere Cerda ».

Tous d’accord : la député Ségolène Neuville rappelant qu’elle est une élue de la république, reconnaît que «les églises des villages font partie de notre montagne, services, inauguration, éducationpatrimoine qu’il faut entretenir, et qui avec l’école sont un symbole de la vie qui continue ». Médecin, elle affirme « le climatisme a toujours sa raison d’être, et la Cerdagne doit pouvoir accueillir des malades issus du territoire français ». Une cause qu’en sa qualité de député elle défendra, ainsi que la position de la femme dans notre société. Avec humour et conviction, Christian Bourquin, sénateur et président de la région, félicite le « riche maire de Saillagouse, riche de sa capacité à monter des dossiers, et à réaliser des travaux à hauteur d’un million d’Euros et à les faire financer à 70 % par les autres », rappelant «nous vivons un moment important, en inaugurant des lieux où le sens de leur activités est de transmettre et favorisent le développement du lien social et de la solidarité ». Il profitera de cette tribune pour faire l’éloge des élus « passionnés, qui donnent beaucoup de leur temps. Quand on a des élus compétents, il faut savoir les utiliser. Sans élu il n’y a plus de république et donc plus de démocratie. C’est le peuple qui est souverain, pas les instances parisiennes ». Rappelant le travail de la nouvelle architecture du pouvoir en France, il plaide pour une grande décentralisation et « un pouvoir régional législatif d’adaptation de la loi française, qui serait facilitateur pour l’économie locale, en Cerdagne avec sa position transfrontalière particulière ».

L’Etat : René Bidal, Préfet des P.O., rappelle l’intérêt des « pôles d’excellence rurale mis en place par l’Etat. Sur le département 9 plans ont été réalisés dont celui de la Cerdagne dénommé une montagne de services pour Pyrénées Cerdagne, qui a permis à dix  projets cerdans ont été accompagnés par l’Etat ». Constatant que l’économie transfrontalière n’est pas simple à réaliser du fait que chaque pays a ses priorités, il pense aussi «qu’une vrai décentralisation faciliterait l’approche infrarégionale et serait plus efficace ».

montagne, services, inauguration, éducation

Crèche halte garderie « les galopins » : gérée par une association parentale, elle est ouverte à l’année y compris durant les vacances scolaires. Elle salarie 9 personnes, et est agréée pour l’accueil de 25 enfants de moins de 4 ans. A ce jour il reste des places libres. Renseignements 04.68.04.01.14.

Ecole privée Catalane et multilingue : gérée par une association elle salarie deux enseignants  et accueille 18 enfants, dont 50 % de catalans du sud, en deux classes (maternelle et primaire). Elle a pour projet de mettre en place des cours de catalans pour adultes. Renseignements 04.68.30.01.24.

Partenaires financiers des projets : Europe, Etat (dont réserve parlementaire de François Calvet pour l’église), Région LR, Conseil Général P.O., Caisse d’Allocations Familiales, Fondation du Patrimoine, commune de Saillagouse, communauté Pyrénées Cerdagne,  SIVOM Sègre, associations gestionnaires.