23/07/2013

"les jeudis qui chantent c'est aussi le mardi

chanson, groupe, soirée

Donner la possibilité à tout un territoire de pouvoir assister à des soirées concerts de qualité est une priorité de la Communauté de Communes Capcir Haut-Conflent. Ainsi sont nés les jeudis qui chantent qui en quelques années se sont étendus aux mardis. Découvrir un village, échanger avec ses habitants, partager ensemble une soirée culturelle, voilà le concept des jeudis qui chantent. De 17 h à 19 h, suivez le guide pour une visite gratuite du village hôte du festival. A l’issue de cet épilogue déambulatoire, les organisateurs du jour vous convieront à partager le verre de l’amitié, et à prendre place autour de leur table pour un repas catalan. Le coût du repas varie de 7.5 à 15 €, la réservation par téléphone se fait auprès de  la mairie où se déroule la soirée. A 21 heures place au concert gratuit, avec à chaque spectacle des artistes différents. Une programmation centrée sur des artistes locaux, qui vous enchanteront.

 

le programme

Mardi 23 juillet à Eyne, Fred Fourmond, perpétue la tradition de la chanson française et dédie son spectacle aux grands noms tels que Brassens, Brel, Fugain, Chedid, Gainsbourg.

Jeudi 25 juillet à Fontrabiouse, Nadine Musique, tous les motifs sont bons pour s’amuser. Un style, une ambiance, un moment particulier avec des reprises de la grande variété française.

Jeudi 01 août à Réal, Crescendo, groupe musical folk traditionnel, grand défenseur de la culture catalane, collecte et joue les répertoires du pays catalan

Mardi 06 août à Planes, LLamp te frigui, ces trois musiciens, chantent en catalan, des chansons revendicatives et traditionnelles des pays catalans, en refusant tout folklorisme

Mardi 13 août à Puyvalador, Lili Baba, auteur compositeur interprète, avec son groupe, ses chansons métissées et festives, elle vous entraîne sur son tapis volant.

Mardi 20 août à Sauto, L’avant bras, groupe swing guinguette, vous invite à déguster pêle-mêle des valses, des tangos, des swings…rythmés par un accordéon digne des guinguettes.

Vendredi 30 aout à Matemale, l’Agram, comme l’herbe folle qui lui a donné son nom, ce groupe défend la langue et la culture catalane  à travers ses propres créations musicales.

chanson, groupe, soirée

chanson, groupe, soirée

03/09/2010

MATEMALE, l'Agram retrouve sa scène fétiche

MILLAS2.jpg

L'Agram, le chiendent en français, cultive depuis trente cinq ans cette mauvaise herbe, en sillonnant les scènes du département et de la Catalogne nord. Une formidable aventure humaine, que les années n'ont pas fait dévier de tous les combats engagés, au travers de la chanson. Défense de la langue catalane, des libertés, des droits de l'homme, de la paix entre les hommes, exprimés par des textes et des musiques influencées par leur environnement de vie et les sensibilités différentes des acteurs qui composent le groupe. L'Agram se balade entre tradition populaire, traduction de grands auteurs français ou étrangers, créations originales du groupe, allant de la Bossa Nova jusqu'au blues, reggae, rock, sardanes endiablées, « fanfa'ronades », aux textes les plus variés.

Matemale et l'Agram, c'est une longue histoire, de rencontres, d'échanges, de partage de valeurs, qu'elles soient musicales ou philosophiques. Depuis les années 1980, et durant plus d'une décennie, les fêtes d'été au village, débutaient par un concert de l'Agram le samedi soir au foyer communal. C'est sur la scène locale, que l'Agram a testé en première, tous ses différents spectacles musicaux. Historia d'en Pep, Moliners i Lladres, A caval del temps, Terminus, soumis à la sagacité d'un public acquis, mais exigeant, ont pris ensuite leur envol, influencés par la première matemalaise.

Invités par le centre de vacances CCAS de Matemale, l'Agram retrouvera sa scène fétiche, mardi 17 août. La soirée débutera à 21 h sous le chapiteau installé en plein cœur du village. Le spectacle est gratuit.