03/01/2013

Portrait du jour, Sandrine, vendeuse des quatre saisons

IMG_9385_modifié-1.jpg

Aux quatre saisons, quelque soit le temps, Sandrine vend des fruits et légumes, sur les marchés de Cerdagne Capcir, toujours avec le sourire. « ce n‘est pas toujours facile, surtout en hiver, avec les aléas climatiques. J’apprécie ce métier, le contact, l’échange avec la clientèle, c’est super. J’aime cuisiner les bons produits, je retranscris ce plaisir dans le choix des fruits et légumes de mon étal. Ma grande satisfaction, c’est de voir revenir les gens, de pouvoir les conseiller ».

Retrouvez Sandrine sur les marchés des Angles le mardi, Formiguères le samedi, Saillagouse le dimanche

19/05/2010

L'arbre fruitier réintroduit dans le Parc Naturel Régional

IMG_8875.JPG IMG_8885.JPGIMG_8859.JPG

IMG_8860.JPG

IMG_8892.JPG

IMG_8855.JPG

IMG_8854 - Copie.JPG

IMG_8888.JPG

Dans sa mission de mise en valeur de son environnement paysager, le Parc Naturel Régional de Pyrénées Catalanes a mis en place un projet de réintroduction des vergers collectifs sur son territoire, avec la plantation de variétés anciennes.

Tout commence il y a un an avec le travail d'une stagiaire qui va défricher le terrain. Le projet de vergers collectifs prend forme, un cahier des charges est établi. Terrain communal bien exposé et  irrigable, appui du personnel communal, partenariat avec une association ou l'école locale, sont incontournables. Trois communes' Mosset et Enveigt en relation avec leurs écoles, Nohèdes avec le concours de ses habitants sont retenus. Une réflexion sur le remplacement chez les particuliler des haies de tuya par des pommiers, est à l'étude sur Sahorre. « au-delà de l'aspect paysager, c'est la conservation de la biodiversité avec la plantation d'anciennes variétés qui est visée. Planter des pommiers dans les villages du Conflent, c'est aussi un enjeu promotionnel pour la culture de la pomme » précise Mathieu Altadil, chargé du secteur agricole au parc. Pour ces vergers collectifs, les portes greffes sont fournis pat la pépinière du Conseil Général et  seront greffés cet été par Mathieu.

L'exemple d'Enveigt : le jardin du presbytère, terrain communal, était en friche d'puis qu'il n'y a plus de curé au village. C'était l'endroit rêvé pour cette action. Les employés communaux ont défriché et creusé les trous pour planter, les enfants de l'école ont planté. Georges Le Boutet, adjoint au maire, précurseur de l'action sur sa commune est un homme heureux « c'est un beau partenariat entre le parc, l'école, la commune et ses employés, qui va porter ses fruits. L'occasion d'impliquer les enfants dans cette démarche et de recréer un verger tel que nos anciens l'auraient conçu ».

Pédagogie de la patience les enfants de la grande et moyenne section de la maternelle du village, se sont transformés avec bonheur et énergie en arboriculteurs pour l'occasion. Leur instituteur, Olivier Soubielle est un fervent défenseur de cette approche de la nature « toutes les occasion de sortie découverte sont bonnes à prendre. Profiter de l'environnement rural et permettre aux enfants de se projeter vers l'avenir, c'est fantastique. C'est un moment dort de rencontre, de partage, de découverte de nouveaux savoirs ». C'est aussi un apprentissage de la patience car les premières pommes sont prévues pour 2014.