27/12/2011

Les propriétaires forestiers s'unissent

crpf.jpg

Réunis à Railleu, les propriétaires forestiers privés des « Garotxes » ont constitué une association de propriétaires. Une première dans les hauts cantons qui permettra une meilleure exploitation forestière.

Dans certaines contrées du département des Pyrénées Orientales, les forêts privées sont très morcelées. C’est le cas des Garotxes, où la moyenne est de 0.7 hectares par parcelle, ce qui limite de fait l’exploitation forestière. Dans le cadre de la charte forestière portée par le Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes, les maires d’Aguatébia et Railleu et Centre Régional de la Propriété Forestière se sont mobilisés. De l’animation préalable réalisée par le CRPF auprès des propriétaires forestiers est née avec succès l’idée de s’associer.

La force de l’union 35 propriétaires représentant plus de 120 hectares de forêt ont déjà adhéré à l’association créée. L’objectif de celle-ci est de conduire des opérations groupées de gestion, d’exploitation et de vente de bois, chaque propriétaire adhérent, restant seul décisionnaire des opérations à engager sur sa parcelle. Les recettes issues des ventes et les dépenses d’investissement sont calculées au prorata de la surface concernée. La première commercialisation de bois groupée, est prévue pour le premier semestre 2012. L’association représentera également les propriétaires adhérents dans les projets de développement de la filière et contribuera plus généralement à la valorisation du patrimoine forestier.

 

Le bureau de l’association :

Marie Claude Raspaut, maire de Railleu, présidente

Michel Pla, vice président

Marie-Esther Farran Dourliach, trésorière

René Mitjaville, trésorier adjoint

Yves Dourliach, secrétaire

Denis Alban, secrétaire adjoint.

 

 

 

19/08/2011

j'ai testé pour vous une balade à chien de traineau : extra !

chiens, traineau, balade, forêt, musher

Je n’ai pas de griefs contre les chiens, hormis envers celui de mon voisin qui, sournoisement, essaye régulièrement de me mordre au mollet.  J’ai toutefois testé pour vous la balade en chien de traineau, que du bonheur.

chiens, traineau, balade, forêt, musherLorsque j’arrive sur le site, c’est calme, le lac de Matemale est à l’étal, une belle journée en perspective. Laurent  le musher s’occupe des chiens, leur donne à boire. « ils mangent une fois par jour, le soir, après l’effort». Sur les 32 chiens, retraités compris, une vingtaine sont prêts à s’élancer sur les circuits de la forêt de la Matte « pour les chiens c’est un jeu, ils sont faits pour cela ». Pour l’instant ils s’observent en buvant, avant le grand chambardement. Je cherche un husky, pour le photographier, mais je n’en trouve pas. « je n’ai plus que des chiens de croisement. Ils sont plus puissants, plus rapides etchiens, traineau, balade, forêt, musher plus endurants que les pures races. Je mets huit chiens en ligne au lieu d’une dizaine, l’attelage est plus maniable ». Croisement de braque, pointer et lévrier pour les poils ras, les plus puissants, auxquels on rajoute husky et malamute pour les poils longs. Des lignées conçues en Alaska, pour améliorer les performances dans les grandes courses internationales. « ces chiens sont plus doux, peu agressifs, ils se battent rarement entre eux ». Si cela arrive, ils sont isolés deux jours dans le parc, privés de balade, ils ne récidivent pas.  L’été les chiens en liberté engendrent parfois des conflits « les gens chiens, traineau, balade, forêt, musherdevraient tenir leur chien en laisse ». Quand Laurent approche le traineau pour la mise à l’attelage, tout ce petit monde se  met à aboyer fortement, comme pour attirer le regard du musher, lui demander de les prendre dans l’équipe, c’est dur d’être remplaçant. La ligne est en place, je m’installe dans le traineau, très confortable, bien suspendu, capable de transporter deux adultes et deux jeunes enfants. Dès que la meute s’élance, élus pour la balade et remplaçants arrêtent leur tintamarre, le calme revient. « gauche, droite, devant, allez, galop, stop… », d’une voie douce Laurent dirige les chiens. « Je n’élève la voix que lorsqu’il y a un problème, là, les chiens font la différence ». Aux premières loges, je suis impressionné et heureux. Une sensation de liberté, tout en se laissant guider, en accord avec la nature environnante. A mi parcours, c’est la pause au bord du lac, les chiens se baignent. Dès que le meneur sort de l’eau, la meute reprend sa route. Quatre kilomètres en forêt, 20 minutes de balade, ce n’est pas un exploit de rapidité, mais un vrai moment de bonheur, partagé par les chiens qui se laissent caresser. Cet hiver, je teste une balade en traineau à neige.

Pratique :

Husky Forever, forêt de la Matte. Balade 20 m Adulte 20 €, enfant jusqu’à 10 ans 10 €.  06.87.76.02.66.

Drakkar Aventure les Airelles à Font-Romeu. Balade 30 visite du parc à chiens et moins de 10 ans 2 €, adulte 30 €.  06.08.62.87.45.

 

chiens, traineau, balade, forêt, musher

une superbe balade, un vrai plaisir pour vous, mais aussi pour les chiens

14/03/2011

La forêt publique menacée de gestion privée

125-2561_IMG.JPG

Une note rédigée par le Trésor public préconise de déléguer la gestion des forêts communales à des prestataires privés et inquiète la fédération nationale des communes forestières.

11 000 communes en France sont des communes forestières associées au sein d’une Fédération nationale. Ce patrimoine forestier est soumis en gestion à l’Office National des Forêts. Une mission financée par une participation des communes sur la vente des coupes de bois et une compensation financière de l’Etat. En 2010, Hervé Gaymard, président de l’ONF a été chargé par le Président de la République de rédiger un rapport sur la politique forestière approuvé par les communes réunies au sein de la fédération nationale.

La note dérangeante pour préparer la convention régissant le contrat ONF/Etat 2012-2017, le Trésor public, a rédigé une note destinée au ministre de l’Economie. Cette note intitulée « pistes de réforme de la politique forestière française » soulève une levée de boucliers de l’ensemble des communes forestières. Elle prévoit entre autre l’augmentation considérable des frais de garderie payés par les communes, et à moyen terme, la délégation de la gestion des forêts communales sous forme de concessions à des prestataires privés. Le rôle de l’ONF serait recentré sur des activités de contrôle. L’accueil du public dans les forêts reviendrait aux communes qui le financeraient, ou pourraient interdire l’accès du public.

forêt, privatisation,Des réactions si la Fédération nationale a réagi contre ce projet d’orientation, l’association départementale des Pyrénées Orientales qui réunit 56 communes forestières et présidée par Raymond Trilles, maire de Matemale, lui emboite le pas. « le travail de l’ONF était déjà mis à mal par un diminution importante des gardes forestiers. La privatisation de la gestion forestière risque de déréguler son exploitation et de faire disparaître l’ONF. Le service public est encore une fois mis à mal ».

26/07/2010

"Grillade partie" en forêt de la Matte

La forêt de la Matte qui borde le lac de Matemale propose un panel d'activités sportives et ludiques fort appréciées. Mais, de part et d'autre de l'espace animé, des aires de pique-nique avec place à feu, vous attendent.

 

 Les vacances sont des moments privilégiés, pour voyager, découvrir une région, un pays, ses habitants, pratiquer des activités sportives ou de loisirs. Des instants de plaisir où l'on peut prendre le temps, et même ne rien faire, sans état d'âme. C'est aussi l'occasion de pique-niquer en famille, entre amis, en groupe. Autour du plan d'eau de Matemale, deux espaces aménagés sont à votre disposition pour goûter aux plaisirs de la grillade ou du repas froid. Le premier est situé sur le site de l'Ourson, le deuxième sur l'espace VTT. A la fraîche, sous les pins sylvestres séculaires, qui paraît-il, étaient utilisés pour réaliser les mats des bateaux de la flotte Royale sous Louis XIV, avec vue sur le lac, posez vous et appréciez. Places à feu avec branches sèches à proximité, tables et bancs en bois, vous êtes en plaine nature. A une centaine de mètres, des blocs wc avec point d'eau sont à votre disposition. Des moments de rencontre autour du feu, où l'on se surveille mutuellement la grillade, où l'on s'échange la braise encore vivace. Si les bancs sont occupés, le sous bois couvert d'une belle herbe, fera un tapis de sol de qualité. Veillez à ne pas laisser les traces de votre passage.

En Cerdagne Capcir et Haut-Conflent, autour des lieux d'activités, des villages, des espaces détentes sont aménagés et accessibles à tous. Poussez la porte de l'office du tourisme du village où vos résidez en vacances, vous y trouverez le bon plan en la matière.

  

IMG_6511.JPGIMG_7030.JPG

la grillade, une moment de convivialité, une tradition locale.

  La parole aux vacanciers 

1-Marie.JPG Marie, originaire de Montpellier et en vacances en famille à Font-Romeu

C'est la troisième année que nous venons autour du lac. Le site est superbe, bien aménagé, calme, très agréable, approprié à tous les âges.  On peut s'asseoir, passer l'après midi sur place. C'est très ombragé, avec des tables en bois massif, de magnifiques barbecues et du bois pour faire les grillades. Et si on ne veut pas prendre notre casse croute, il y a un restaurant et des snacks sur place. C'est formidable pour les enfants car il y a beaucoup d'activités pour eux à proximité. Hier, nous avons fait le parc animalier et nous avons vu tous les animaux. Demain, c'est les Bouillouses par le télésiège de Font-Romeu. Le site est propre, les sanitaires aussi, mais un peu excentrés. Les nuits sont fraîches, c'est très agréable, on revit.

 

2 -Rosette.JPGRosette, originaire de Sainte Eulalie dans l'Aude, en vacances à Espousouille.

Cela fait trente huit ans que nous venons en vacances, dans la vallée du Galbe, et nous ne nous en lassons pas. Nos enfants, nos petits enfants, connaissent apprécient le Capcir. On vient régulièrement pique niquer autour du lac, c'est très agréable. On a constaté, par contre,  des dégradations. Les tables et a place à feu à côté du camping sont cassées. L'aire de la barquette, est très bien aménagée, très agréable, à côté du lac et juste en face du point d'eau et des WC. On aime bien se  balader autour du lac et les jeux sont appréciés par nos petits enfants. C'est très familial. On peut se désaltérer ou boire un café dans les buvettes. Les amis qui sont avec nous apprécient. Pour eux c'est une découverte, et ils reviendront.

 

3-Marc.JPGMarc, originaire de Lyon, en vacances itinérantes en famille.

Nous sommes des pratiquants de l'escalade. Ce sont les sites des Pyrénées qui nous ont incités à passer par ici. En particulier celui de Targasonne qui avec ses gros blocs est adapté et pratique avec les enfants. En arrivant, découvrant le lac, la baignade autorisée, on a eu envie de s'arrêter. L'espace pique nique est très pratique, facile d'accès bien ombragé, sous de beaux arbres. L'eau du lac est un peu fraîche, mais c'est agréable de se baigner. Avec notre fourgon, on pratique le camping sauvage, et ici, on trouve des coins accessibles, où on peut se poser la nuit avec des coins feu aménagés, c'est très agréable. C'est notre première visite de la région, elle est très belle, sauvage. Pour l'instant, on n'est pas très consommateurs d'activités.

4-Céline.JPGCéline originaire d'Ambialet dans le Tarn, en vacances en famille aux Angles

Je connais bien le secteur, j'y venais déjà en vacances avec mes parents. On est venu déjeuner au bord du lac. L'aire de pique nique est bien aménagée, propre,  avec beaucoup d'activités autour, pour les enfants. C'est grand, c'est vert, c'est super. Aujourd'hui c'est repas froid, la prochaine fois, on fera griller. Ce qui est pratique c'est que l'on peut faire l'aller retour du lac avec la navette gratuite des Angles. On a  un appartement aux Angles. En juin, on a profité d'un week-end pour faire un saut en parapente bi place. On s'est tellement régalés que l'on envisage de recommencer. L'accrobranche intéresse beaucoup nos enfants. Venir en vacances à la montagne c'est reposant, on n'est pas stressés. Pique niquer au bord du lac c'est le pied.

 

22/02/2010

Raymond Trilles : « Il faut faire fi des petites querelles locales »

Raymond Trilles, président de la communauté de communes Capcir Haut-Conflent, fait un tour d'horizon sur l'année 2009 entre réalisations, craintes et projets. 

IMG_6913.JPGQuel regard portez vous sur l'année 2009 ?

Je retiens en priorité les effets négatifs de la crise économique. Je pense à ceux qui ont perdu leur emploi, aux entreprises fragilisées. Le doute s'est installé sur la pertinence de notre modèle de société. Puis, la tempête Klaus, qui a mis à mal notre massif forestier et les stations de ski en pleine saison.

Quelles actions comptez vous mettre en œuvre face à ce constat ?

Nous sommes des montagnards, et nous ne nous décourageons pas devant l'adversité. Grâce à l'action commune des collectivités locales, des entreprises publiques, et privées, nous pouvons dire à ce jour que l'essentiel a été sauvé. La politique lancée dans ce cadre, par la communauté de communes Capcir - Haut Conflent, avec près de 2 millions d'euros investis en 2009, a soutenu l'activité dans un secteur clé de notre économie, le bâtiment et les travaux publics.

Quels sont les programmes d'investissement réalisés ?

Concernant l'environnement, nous avons commencé la réhabilitation de la décharge de gravats et déchets inertes. Une zone d'activité pour les entreprises du Capcir, équipée d'un réseau de chaleur, est en cours. Des points d'apports volontaires enterrés, ont été installés à Mont-Louis, La Cabanasse, Sauto et Fontrabiouse En matière de tourisme, nous avons achevé le hangar pour le treuil photovoltaïque sur l'aérodrome de la Quillane, et les travaux sur les pistes de ski de fond du Col de la Llose. La rénovation des remparts de Mont-Louis continue, ce qui a valu au territoire une récompense départementale.

Quel impact sur l'emploi ?

Les emplois directs de la communauté de communes sont confortés, et nous avons mis en place durant 6 mois, un chantier d'insertion. Huit jeunes du pays, sous couvert de l'équipe permanente de la communauté, ont appris le métier d'ouvrier forestier. Ceci a eu aussi un effet bénéfique sur les forêts abîmées par la tempête, et les sentiers de randonnée. Quatre emplois nouveaux directs, ont étés créés par la création d'une scierie intercommunale.

Pourquoi une scierie intercommunale ?

Pour faire face aux méfaits de la tempête, tout en valorisant nos forêts. Il n'y avait plus de scierie en Cerdagne - Capcir et le bois partait en Espagne. Aujourd'hui, nous proposons, sur place, un bois de qualité, débité, scié, bientôt raboté, à un prix concurrentiel. Les entreprises locales apprécient, et sont nos clients privilégiés. Les houppiers et déchets forestiers sont déchiquetés et utilisés pour le chauffage bois énergie. Ceci nous a amenés à construire un local adapté pour le bois déchiqueté.

Tout va bien alors ?

Malheureusement, nous n'en avons pas fini avec la crise et le chômage. Il faut que les mécanismes de soutien à l'emploi et à la formation jouent à fond envers les jeunes. Nous allons, en partenariat avec l'association El Mener, relancer un chantier d'insertion sur l'année 2010. La zone d'activité Capcir, permettra aux entreprises de s'installer dans de bonnes conditions. Nous en réaliserons un deuxième sur les communes du Cambre d'Aze. Il faut rester vigilants sur la réforme de l'administration territoriale lancée par l'Etat.

Que vous fait craindre cette réforme ?

La réduction du nombre d'élus locaux va nous exclure des centres de décision. Pour moi, la commune est la collectivité territoriale de base, le socle incontournable de notre république, et elle ne doit pas disparaître. Cela ne nous empêche pas de nous regrouper en communautés sur des projets ambitieux, concernant nos bassins de vie et d'emploi. Il faut savoir faire fi des petites querelles locales, des arrières pensées électorales.