03/02/2012

Ces habitants du Capcir qui ont marqué l'année 2011

Culture, arts, sport, vi sociale et associative, la vie du territoire et de leur commune est influencée par leur investissement personnel au service de tous. Retour sur celles et ceux qui ont marqué l’année 2011, à leur manière.

 

Francine Guiraud.jpgFrancine Guiraud Samson, les Angles

Présidente de l’association « mémoire’Angles », elle œuvre à la sauvegarde du patrimoine et à la mémoire des anciens. Collecte de photos, papiers de famille, souvenirs, des documents conservés à la maison Petxique. J’adore mon village natal, je connais tour le monde, je m’intéresse à la vie des anciens, pour revivre ma mémoire d’enfant.

 



Claude Michel.JPGClaude Michel, les Angles

Président du club de l’Aventure, qui organise le festival du même nom, accueillant des aventuriers de tous bords durant une semaine en janvier, qui apportent leurs aventures dans le monde entier, nous font rêver et parfois suscitent des vocations parmi les jeunes. Une vitrine pour la station, des rencontres qui intéressent habitants et vacanciers.

 



Claudie Perrin.JPGClaudie Perrin, Formiguères

Présidente de l’association intercommunale de sauvegarde de la chapelle de Villeneuve, elle œuvre avec des bénévoles pour la rénovation, la vie cultuelle et culturelle de la chapelle. Outre les 3 « aplecs », l’association organise durant l’été des concerts et conférences, et propose de visites guidées de la chapelle.

 



Georges Wursteisen.JPGGeorges Wursteisen, Cabestany et Capcir

Architecte, après un début sur le littoral avec Candilis, il a exercé une bonne partie de son activité dans les hauts cantons. Respectueux de la nature, il a été président du comité de liaison pour l’environnement. C’est aussi un membre fondateur en 1972 du Centre Ecole de Ski de fond du Capcir, discipline qu’il pratique encore à 77 printemps.

 



Monique Laberty.JPGMonique Laberty, Railleu

Garrotxine pur sang, native et habitante de Railleu où elle a exercé durant 3 ans son activité d’institutrice, elle est aussi membre fondatrice de l’association Garrotxes Conflent. Luttant pour un accès routier sécurisé, elle participe à l’animation culturelle, la mise en valeur du patrimoine et l’accueil de nouveaux habitants.

 



Lucien Mitjaville.JPGLucien Mitjaville, Ayguatebia

Natif et vivant à Ayguatebia, il a assuré durant 55 ans la fonction de maire. Premier mandat « par hasard » en 1957, amoureux de son village, il a assumé sa tâche contre vents et marées. Décoré de la Légion d’Honneur par le ministre des collectivités territoriales, c’est un moment fort en émotions qui récompense un investissement au service de tous.

 



Lilian Olive.JPGLilian Olive, Les Angles

Blessé du rugby qui l’éloigne des stades il découvre le triathlon, sport ludique. Avec le club les Angles Triathlon qu’il préside, il a donné au triathlon du Capcir une renommée internationale avec en particulier « l’altriman » considéré comme le plus dur au monde. Le club c’est aussi une école de triathlon qui prépare de jeunes compétiteurs locaux à devenir les champions de demain.

 



Tierry Vergés.JPGThierry Vergés, Matemale

Gérant d’une auberge familiale, n’a pas oublié ses origines paysannes. Président de l’association « les pieds sur terre », il œuvre à la valorisation de la culture de la pomme de terre de montagne marquée parc, et à la mise en marché au travers de la fête de la patate en automne. Octobre 2012, c’est le 20è anniversaire.

 



Corine et Marcel Pérarnaud.jpgCorinne et Marcel Pérarnaud, Formiguères

Paysans fermiers, comme ils se définissent, ils gèrent une exploitation de vaches laitières et allaitantes. Sur leurs pâturages, pas d’engrais chimiques, que du fumier des vaches pour protéger la biodiversité. En 2011 ils ont reçu le premier prix des prairies fleuries au niveau du département et de la chaîne des Pyrénées.

 

Alexandre Artaud.JPGAlexandre Artaud, Rieutort

Gérant de gîte, passionné de pêche à la mouche, ancien président de la société de pêche en Capcir, il est le défenseur d’une étique de la pêche sportive. Avec ses collègues et la fédération de pêche, il s’est impliqué dans la mise en place de parcours no kil (sans tuer) en Capcir, favorisant la pratique de la pêche en rivière.

 



Véronique Gomez.JPGVéronique Gomez, Formiguères

Présidente de l’association « loisir et culture », qui œuvre à l’animation de la vie du village toute l’année. Des actions qui s’adressent à tous les publics, tous âges, vacanciers ou habitants. Aidée par les adhérents et l’animatrice municipale, elle met son énergie au service des autres, une belle philosophie.

 



Norbert Canjuzan.JPGNorbert Canjuzan, Mont-Louis

Président de l’association « moto club plein pot », passionné et pratiquant de la moto tout terrain (cross, trial, enduro), il anime bénévolement le circuit de Bolquère, qui accueille de nombreux compétiteurs dont l’équipe de France et a pour objectif la création d’une école de mini moto, et d’une section moto au lycée de Font-Romeu.

 



Jean Brice Leroy.jpgJean Brice Leroy, Capcir

Gardien du refuge de Camporells, montagnard averti, c’est un homme stratégique pour la vie du massif. Conseils et secours aux randonneurs, accueil au refuge, protection de l’environnement du site, autant de missions qu’il accomplit hiver comme été pour le plus grand plaisir des amoureux de la montagne.

 



Lucien Marc.JPGLucien Marc, Espousouille

Préside l’association école de musique Capcir Haut-Conflent, qui initie à la musique et la pratique d’instruments enfants et adultes. Une mission de service public, aidée par des communes et le département, avec la volonté de maintenir un enseignement de qualité, à un tarif non prohibitifs, et ils sont une soixantaine à en bénéficier.

 



Simon et Martin Fourcade.JPGSimon Martin Fourcade, La Llagonne

Frères et enfants de la Llagonne,  empreints de la même passion, le biathlon, ils se soutiennent dans l’effort, et cet hiver, ont à leur palmarès de superbes podiums internationaux. Bien calés dans leur vie et leur sport, ce sont de merveilleux symboles positifs pour les jeunes des hauts cantons, sportifs ou pas.

 

Valérie Janny.JPGValérie Janny, La Llagonne

Musicienne, elle anime la chorale « l’air de rien » et met au service du groupe ses compétences musicales, qui vont jusqu’à la réalisation des arrangements des partitions. Chanter a capella, et à plusieurs, c’est un partage d’énergie et de plaisir, que le groupe qu’elle dirige, fait partager au public lors des concerts.

 



Béatrice Garcia.jpgBéatrice Garcia, La Llagonne

Ancienne compétitrice de ski de fond et élève du sport étude à Font Romeu, présidente du club de ski nordique Capcir Haut-Conflent, elle participe au développement de la pratique auprès des jeunes et leur transmet sa passion pour ce sport de plaisir. Avec ses bénévoles actifs, le club organise des compétitions dont la célèbre traversée du Capcir.

 



Virginie Garcia.jpgVirginie Garcia, Matemale

Le rugby, petite elle y est tombée dedans, au travers de ses parents. Elle n’est ni sur le stade, ni sur le devant de la scène, mais son poste de secrétaire est fondamental pour le club local, le RACC, qui aujourd’hui réunit 180 licenciés de l’école de rugby aux équipes séniors femmes et hommes. Un engagement apprécié par tous.

 



Jean Francois Pellicer.JPGJean François Pellicer, Les Angles

Chef du centre de secours des sapeurs pompiers de son village, il est pompier volontaire depuis 34 ans. Au départ, c’était une envie de participer à la vie de la commune en rendant service à la population. Beaucoup de disponibilité, de professionnalisme, de gestion, et une belle satisfaction du service rendu à autrui.

 



Marie Josée Pastor, Monique Di Napoli.JPGMarie Josée Pastor, Monique Di Napoli Matemale

Elles ont mis à profit le temps libre que leur laissait leur retraite pour s’impliquer dans la vie du village. Depuis février 2011, elles animent la bibliothèque municipale. Autour du livre, elles organisent des animations enfants, des conférences pour le plus grands, facilitant l’accès à la culture aux 42 lecteurs inscrits.

16/09/2010

Les Rois de Majorque sont de retrour

Sanche 1er de Majorque, son épouse, reviennent demain en calèche à Formiguères, avec leur garde équestre, leur cour et le fou du Roi. Nobles locaux, gens du peuple, commerçants, en costumes de circonstance, vont les accueillir au cours d'une fête où vous êtes tous conviés à participer

 

IMG_1491.JPG

IMG_1481.JPGChaque année, le premier dimanche de Septembre, Formiguères renoue avec son passé historique. Traditionnellement, le

roi Sanche 1er de Majorque, venait soigner son asthme dans ce village Capcinois, qui en devenait ainsi la capitale. L'altitude, le climat des hauts plateaux, étaient appréciés par le souverain, et excellents pour sa santé. C'était aussi un moment de détente au cours duquel le roi et sa cour pratiquaient la chasse à l'isard et au sanglier. Des vraies vacances, n'est-il pas ! Désirant redonner vie à cette tradition, et dans le but fortement avoué d'en faire une journée de fête, les habitants se mobilisent depuis quatre ans pour faire revivre cette riche histoire lors de leur « festa major ». La population costumée, accueille tout ce beau monde, et vous entraine dans des animations festives,  vous fait découvrir boissons et mets royaux.

Animations médievales : la célèbre compagnie des fauconniers «Horts de Walhalla » fera planer ses rapaces au dessus de la foule et des IMG_1487.JPGtypiques toits de LLose. La troupe « l'Armée des Maures », investira les lieux avec ses tentes, animations de rue, cracheurs de feu, bolas enflammées, parades militaires. Toute la journée, venez vous tester aux jeux ancestraux. Pyramide en bois, noix de coco à ne pas couler, nounours avaleurs de balle, quilles d'autrefois, chamboule tout, sciage de bois, et lancer de balle de paille, mettront au défi petits et grands. Les commerces locaux et les producteurs du marché du terroir seront à l'image de la fête, et une ferme miniature fera le bonheur des plus petits. A 13 h, un gigantesque banquet dressé sur la place rendu piétonnière pour l'occasion, vous invite à déguster des mets royaux, dont le veau entier à la broche. Il vous en coûtera 15 € pour un adulte, 10 € pour un enfant. A la taverne vous pourrez gouter des boissons médiévales mystérieuses. Pour le banquet, la taverne, les jeux, c'est avec des « Formis » que vous devrez Payer. Dame Valérie de la Calmazeille se fera le plaisir de transformer vos euros en « formis » (un formi égale 50 cts d'euro). C'est sans bourse délier que vous assisterez à tous les spectacles. Tous les costumes sont confectionnés par l'association de couture locale, vous pouvez louer le votre (15 € pour la journée).

Une belle journée festive à consommer sans modération.

Renseignements réservation repas et costumes : 04.68.04.47.35.

  

IMG_1501.JPG

IMG_1494.JPGIMG_1500.JPG

IMG_1519.JPGIMG_1572.JPGIMG_1541.JPG
Nobles et gueux se retrouvent autour du roi Sanche pour ripailler au cours d'une journée festive.

13/07/2010

Programme d'économie culturelle du Pays Terres romanes

DSC_1304.JPG

Réunis à la Cabanasse, élus et acteurs culturels du Pays Terres Romanes en Pays Catalan, ont fait le point sur le schéma de développement culturel du territoire et échangé sur les projets et actions à mettre en place.

L'offre culturelle sur le territoire est un des axes prioritaires de la charte du Pays. Cela se traduit par un soutien à la vie associative, aux grands festivals, aux artistes locaux, mais aussi par la mise en réseau des acteurs culturels et l'évaluation des besoins en ingénierie technique et culturelle. Le Pays a accompagné nombre de projets dans le cadre du contrat de Pays ou du programme Leader avec le soutien financier de l'Europe, la Région, le Conseil Général. Union des écoles de musique, fédération des cinémas, réseau des bistrots de pays, ciné rencontres, festival Pablo Casals, Opéra Mosset, collectif de spectacle vivant Girafe, action culturelle en milieu rural de La Fabrica, animation culturelle de la charte de Cerdagne... ont bénéficié de l'action du pays.

Economie culturelle : le territoire du Pays regorge c'initiatives et d'acteurs culturels. Multitude d'associations, nombreux festivals de renom, pléthore d'artistes et de professionnels, sites culturels mondialement connus. Un dynamisme culturel qui selon Christian Bourquin président du Pays « contribue à la qualité de vie et à l'attractivité touristique de ce territoire. Cette culture appartient aux habitants qui en véritables ambassadeurs la font connaître et partager aux vacanciers. C'est une véritable économie culturelle, qui est loin d'être négligeable à l'échelle du Pays, en terme d'emploi, de retombées économiques et de notoriété ».

Schéma de développement culturel : fruit du travail de partenariat, entre acteurs culturels, élus, partenaires techniques, institutionnels et financiers, ce schéma, validé par le Conseil d'Administration du Pays, constitue une véritable feuille de route permettant de mieux accompagner et de développer l'offre culturelle du Pays. Ainsi,  est né le guide du porteur de projets et l'annuaire des acteurs culturels du Pays qui recense à ce jour 120 artistes et associations culturelles. En préparation, un agenda des animations culturelles et artistiques du Pays. L'union des écoles de musique en Terres Romanes, qui regroupe les 7 écoles du Pays, est lauréate de l'appel à projet régional « Alter'inclub ». Elle se verra ainsi aidée dans la réorganisation de son fonctionnement et la mise en place de nouvelles prestations (généralisation de l'éveil musical, enseignement d'instruments traditionnels, mise en place de stages musicaux, partenariat avec les festivals du territoire...). Et le président de conclure « il faut aller au-delà de la concurrence communale et s'associer pour ne pas disparaître. La dynamique des clochers doit balayer la guerre des clochers ».

Renseignements  www.terresromanes.fr

DSC_1307.JPG

Porteurs de projets culturels, artistes, animateurs ont répondu  présent à la réunion du Pays Terres Romanes.