05/02/2013

Inspection annoncée de la brigade de Font-Romeu, un bilan positif

photo 2.jpg

le lieutenant Mazoyer, le commandant et chef d’escadron Passelande et son adjoint le Capitane Bouatrous.


A l’issue de l’inspection annuelle de la Communauté de brigades de gendarmerie de Font-Romeu, élus et partenaires territoriaux étaient invités au bilan 2012, à la maison du Capcir.

Le lieutenant Mazoyer, chef de la communauté, présente le bilan d’action des brigades de Font-Romeu, Mont-Louis et Formiguères qui constituent la commmunauté. « un vaste territoire à couvrir, 19 communes réparties en Cerdagne, Capcir et Haut-Conflent, 18 gendarmes et 9 renforts durant les vacances de février ». Durant 2012, sept gendarmes ont quitté la communauté et ont été remplacés par sept nouveaux arrivants.

Activités diversifiées : au-delà de leurs missions premières, les gendarmes participent à différentes actions à la demande, et en équipe avec des partenaires du territoire. Surveillance de la pêche, lutte incendie, surveillance du domaine skiable, recherche en milieu montagnard… font partie de leur lot quotidien. Parmi les actions fortes le Chef d’escadron Alain Passelande relève « l’accident de ski de 2 espagnols dans le Galbe, l’incendie sur le secteur des Bouillouses, la visite du 1er ministre à Font-Romeu, la mobilisation forte pour la recherche de la disparue en Cerdagne ».

Activités de police : concernant la police de la route, il faut noter une baisse générale des  infractions comportementales qui passe de 458 à 436. Malgré l’augmentation des contrôles d’alcoolémie (2007 contre 1477 en 2011), les infractions constatées baissent passant de 55 à 28. Sil l’on constate une augmentation de la délinquance de vie publique (de 90 à 106 cas) et des mises sous écrou (de 4 à 11), la diminution est sensible pour les gardes à vue (29 contre 72), et le nombre de convocations (44 contre 60).

Satisfécit : l’augmentation de la délinquance de 15 %, est dans la moyenne nationale, l’implication des gendarmes est très forte. C’est ce que constate le Chef d’escadron de Prades « les gendarmes ont été impliqués dans des affaires importantes qui ont donné lieu à 11 incarcérations ». Retraçant la diversité des missions des gendarmes il plaide pour un « verbaliser intelligemment. Il faut trouver le juste milieu entre prévention et répression », et donne un satisfécit aux gendarmes du groupement de Font-Romeu.

Raymond Trilles, au nom des élus de la communauté, félicite le lieutenant Mazoyer pour « le bilan positif et la polyvalence de la gendarmerie sur laquelle les élus peuvent compter ».

Le verre de l’amitié conclura cette rencontre.

 

photo 1.jpg

 représentants du CNEC, police espagnole, église, ONF, élus et gendarmes présents à ce bilan annuel.

02/02/2013

Voeux Formiguères : "Compter sur ses propres forces"

bilan, année nouvdlle,


Forte présence des habitants salle de la mairie, à l’invitation de la municipalité de Formiguères et de son maire pour les traditionnels vœux.

Avec humour, « certains diront il était temps » et réalisme « bien que tardifs, ces vœux n’en seront pas moins sincères et cordiaux », Philippe Loos, maire de Formiguères, engage son discours. Après avoir remercié tous les membres de la communauté villageoise, au titre de leur implication professionnelle ou associative, le maire aborde le bilan de l’année écoulée.

Travaux communaux : voierie, école, église, gendarmerie ont fait l’objet de travaux d’amélioration ou de mises aux normes. Création d’une nouvelle aire de jeux et mise en valeur de l’abreuvoir à Villeneuve, création d’un jardin du souvenir au cimetière, mais aussi travaux de restructuration de la place complètent ces réalisations. Tous les réseaux d’alimentation en eau, d’évacuation des eaux usées et pluviales ont été remplacés. Le canal de la ville, qui inondait régulièrement ses riverains  détourné. Côté financier, la commune a investi sur ses propres deniers « la masse d’emprunts contactés avant notre mandature est telle, qu’il n’est plus possible d’emprunter jusqu’en  2021. A côté des aides du conseil général et régional,  de l’agence de l’eau, de l’état, que je remercie, les compléments sont réalisés sur fonds propres » précise le maire.

Bonne nouvelle : le passif de la station de ski est apuré et la ligne de trésorerie de 250 000 € pour faire face aux difficultés financière des dernières années soldée en 2012. Les moyens financiers dégagés en 2012 ont permis d’entreprendre des travaux d’aménagement de pistes pour le mieux être et la sécurité des skieurs. Des canons plus performants et moins énergivores ont remplacé les plus anciens, la restructuration de la billetterie permet la vente en ligne des forfaits. L’inspection à 30 ans des téléskis baby et cabanes a été réalisée.

2013 : le fil rouge reste la place dont les travaux reprendront ce printemps. Revêtement des voiries et éclairage de l’église, rénovation du réseau d’eau potable, aménagement d’un parking au tennis, d’une zone de sports et jardin d’enfants seront réalisés. La délégation de la compétence éclairage public au SYDELL permettra d’obtenir des aides financières de 40 à 80 % pour le renouvellement du parc éclairage.

La station de ski va fêter ses 40 ans le 1 mars. Une grande fête sera organisée et tous les habitants y sont cordialement invités. Des travaux sur la station sont à l’étude : extension du garage et des caisses, déplacement du poste de secours, élargissement du bas de la piste des crêtes. Les travaux de grandes visites des télésièges seront réalisés et étalés sur trois ans.

Avant de convier les présents à trinquer à la nouvelle année, le maire affirme « nous avancerons ensemble pour que chacun ait du bonheur à vivre à Formiguères », en se rappelant avec Edouard Pailleron que « le seul bonheur qu’on  a, vient du bonheur qu’on donne ».

 

bilan, année nouvdlle,

                                                    salle comble pour ces vœux 2013.

 

19:17 Publié dans voeux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bilan, année nouvdlle

09/01/2012

Des projets au menu du dernie comité syndical du Parc Naturel Régional

IMG_2519.JPG


Réunis comme à leur habitude à la salle des fêtes de la Llagonne, les élus du Parc Naturel Régional, en présence de leur président Christian Bourquin, ont tenue leur dernier conseil syndical de l’année 2011.

La neige, qui s’était faite désirer, était au rendez vous de ce dernier conseil syndical 2011 du PNR, une réunion active avec 23 délibérations à l’ordre du jour et la présentation des grands axes d’actions des actions du parc durant l’année 2012. Un conseil syndical ouvert par Christian Bourquin, qui se « réjouit de se retrouver dans les hauts-cantons au contact des élus locaux ». Une habitude qui perdure et qui est fondamentale pour les décisions prises par l’ensemble des élus « plutôt que de délibérer en petit comité ». Tous les sujets sur lesquels les élus doivent délibérer, ont étés travaillés par des commissions thématiques ouvertes et discutés au sein du bureau qui réunit le président et ses 13 vice président.

Des thèmes forts : en appui à l’animation du président, des vice présidents, présentent le rendu des commissions de travail qu’ils président et qui demandent un vote. Jean Louis Alvarez présente le travail du conseil d’orientation énergétique qui a permis à 18 communes de réaliser des économies d’énergie. Un deuxième programme concernera 9 communes. Jean Louis Démelin présente la réflexion engagée sur la charte signalétique, la mise en place de 13 vitrines du parc et l’édition d’un guide des hébergements marqués parc. Vincent Mignon plaide pour la promotion des produits locaux marqués parc. Suzanne Delieu présente le programme de biodiversité sur la conservation et l’utilisation des espèces végétales indigènes et la réalisation d’un observatoire ornithologique en Capcir. Raymond Trilles présente la modification du POS de sa commune et la motion de soutien à l’Office National des Forêts que l’Etat veut privatiser. Alain Bousquet propose un partenariat avec le Groupement Ornithologique Roussillonnais  pour une observation des migrations des oiseaux dans la vallée d’Eyne. Toutes ces propositions ont été approuvées à l’unanimité, à la satisfaction du président qui rappelle que « le parc met en place de la cohérence sur le territoire. Ce sont les communes ou groupements de communes qui réalisent ».

Et 2012 : parmi les actions engagées et qui seront pérennisées il faut noter la valorisation du petit patrimoine et la mise en tourisme des sites Vauban, l’accompagnement des collectivités sur la réalisation des documents d’urbanisme, la réflexion sur les refuges de montagne, la valorisation de l’agriculture et des marques parc, la préservation de la biodiversité et la sensibilisation à l’environnement. Le travail sur la révision de la charte est toujours en cours et le point sera réalisé au prochain conseil syndical. Le projet de construction de la maison du parc sera le dernier point abordé. Réalisée sur le territoire de la commune d’Olette, les travaux devraient débuter en février 2013 et se prolonger durant une année.

Un apéritif dinatoire concluait cette matinée de travail.

Renseignements www.par-pyrenees-catalanes.fr

 

IMG_2523.JPG

                             une matinée de travail intense pour cette dernière séance.