05/10/2013

Les maires valorisent les actions de terrain

IMG_8042_modifié-1.jpg


Départ du directeur, financement écoles privées, accueil des gens du voyage, convention avec ERDF, organisation du congrès au débat de cette réunion.

Après l’accueil de Christian Blanc, maire des Angles, Guy Ilary, président de l’AMF 66, ouvre le débat «sans les élus de nos villages, nos territoires seraient à l’abandon ». Premier sujet, le départ du directeur, Pierre Conte. Le président propose de recruter Gérard Sagué,  en CDD pour 7 mois, élections de mars 2014 oblige. Un choix validé par les présents, qui apprécient cette sage décision.

Congrès départemental : programmé le 12 octobre à Cabestany, il abordera deux thèmes principaux. La commune, socle de l’intercommunalité, et le développement des territoires face à l’agenda 21. Au cours du congrès, le prix Gino Massarotto, qui met à l’honneur des actions communales originales, sera remis à trois communes.

Chantiers en cours  l’AM et les services de l’Etat, cherchent une solution pour l’accueil des gens du voyage, qui pose des problèmes. « des difficultés que l’on rencontre aussi avec les camping cariste » affirme Raymond Trilles. Concernant la loi qui définit la participation financière aux écoles privées, L’AM, à partir de cas concrets, donne des pistes aux élus confrontés à cette situation.

IMG_8036_modifié-1.jpgDébat : parmi les thèmes abordés citons, Grégoire Valbona qui dénonce « le délabrement du service public», ce qui inquiète Paul Blanc « c’est l’avenir du monde rural qui est en cause », et Pierre Bataille et Georges Armengol « ERDF dans sa pratique financière d’accès au courant, bloque des projets de construction ». Pour Jean Paul Billés, les PLU intercommunaux « mis en place par des technocrates, risquent de dessaisir les communes de leurs vision d’avenir ». Inquiétude sur les transports scolaires avec le tiers temps pédagogique « on met en place des bus à 1 €, et on ne transporte plus nos enfants ». Francis Manent encourage les communes à « adhérer au syndicat de défense de la langue catalane »…

Convention GRDF : Grégory Bertrand, directeur territorial GRDF, présente son entreprise et échange avec les élus locaux. Implantée dans 54 communes, cette entreprise dessert en gaz 60 000 foyers soit 40 % de la population départementale. Une convention de partenariat, facilitant les relations et coopérations entre ERDF et les élus de l’AM est signée. Ce qui n’empêche pas Raymond Trilles de plébisciter le bois « énergie écologique et économique ».

Plus d’informations  www.amf66.fr

IMG_5564_modifié-1.jpg

14:51 Publié dans maires | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : élus, association, réunion

18/01/2013

Coup de chapeau à ceux qui font l'actualité

Capcir : Culture, loisirs, vie sociale ou associative, leur investissement personnel a influé sur la vie locale du territoire et de leur commune. Ces hommes et ces femmes, entre autres, ont été les éléments moteur des hauts cantons. l'Indépendant leur rend hommage.

1-Agnès Pacouil.jpg

Agnès Pacouil est hôtesse d’accueil à l’office du tourisme de son village natal des Angles depuis 30 ans. Elle a débuté avec un crayon et une gomme, mais rapidement, elle a eu accès aux outils modernes de communications d’une station digne de ce nom. Faire plaisir aux gens dans ce métier de relation, vivant, c’est ce qui s’exprime dans son beau sourire.

2-Angélique Moïola.jpg

Native de Matemale, Angélique Moïola est responsable ressources humaines à la station des Angles. Son expérience professionnelle, elle l’utilise dans l’action bénévole, au sein du comité d’entreprise de la station, et du comité des fêtes de Matemale. Donner du temps au gens au travers d’animations festives, c’est pour elle un vrai plaisir qui perdure.

3-Raphael Meunier.jpg

Capcinois de cœur et d’adoption, homme de contact, Raphael Meunier est l’animateur communal de Matemale depuis 1971. Au départ un choix de vie, devenu une passion. Travailler avec toutes les tranches d’âge, s’adapter aux différentes particularités des populations, aux caractères forts, répondre à leurs attentes, c’est le crédo du contact humain.

 

4-Philippe Sourjous.jpg

Originaire d’Espousouille, Philippe a une passion, le rugby. Une passion qu’il a vécue le long de sa vie dans différents clubs dont celui de l’entente Cerdagne Capcir. Une passion qui perdure à 56 ans et qu’il vit ballon en main, au sein de l’équipe corpo des « hall Boix ». Il organise des tournois de « rugby flag » (à la cocarde) et y participe activement.

5-Bernard Bataille.jpg

Natif de Formiguères, bien ancré dans son village, Bernard Bataille a été le premier chef d’exploitation de la station. Pompier volontaire depuis 1969, chef de corps durant 30 ans, il a été sur tous les feux, porté secours à de nombreux blessés. Ses motivations, aider les autres, être disponible pour la collectivité, gérer des hommes, savourer la mission accomplie.

6-Françoise Guidel.jpg

Eleveuse de brebis et fromagère à Formiguères, Françoise Guidel préside le groupement de défense sanitaire, outil relationnel entre les éleveurs et les services vétérinaires où elle joue un rôle d’animation et de médiation. Elle est aussi impliquée dans les syndicats ovins, fromagers, bienvenue à la ferme, la fête de la patate, le comité de développement agricole.

7-Eric Pinsolle.jpg

Eric Pinsolle est le Président de la Gymnastique Rythmique Cerdagne Capcir dont le siège est à Bourg Madame. Venant du milieu du rugby, il a pris le « taureau par les cornes » s’impliquant fortement, sa profession lui permettant de trouver des sponsors. Membre régional de la fédération, passionné, il trouve sa plus grande satisfaction dans les résultats sportifs, qui sont excellents.

8-José Villarés.JPG

Heureux retraité de la Régie des Angles, José Villarés a mis son temps libre au service des autres. Après avoir arpenté les stades de rugby avec l’entente Cerdagne Capcir où son caractère fort le mettait sur le devant de la scène, il est un élément actif et discret des restos du cœur. Une volonté d’aider les plus démunis à mieux vivre dans cette société difficile.

9-Etienne Buscail.JPG

Anglois pure souche, comme les truites sauvages qu’il aime taquiner dans les ruisseaux et lacs des hauts cantons, Etienne Buscail a pris des responsabilités à la Fédération de Pêche. Président de la « truite Capcinoise », il œuvre au développement de la pêche en montagne, par l’alevinage, l’entretien des cours d’eau. Une passion qui a rejoint la raison.

10-Georges Riveill.jpg

Après une carrière dans l’artillerie anti aérienne, Georges Riveill a retrouvé son village des Angles. Depuis il s’implique dans la vie locale, par un mandat de conseiller municipal durant lequel il a présidé la régie. Depuis 1995, président du club 3è âge, il a redynamisé cette association. Bouger, s’occuper des autres, un beau moyen pour se tenir en forme et avoir des contacts.

11-Dédé Munoz.JPG

Dédé Munoz a été le premier moniteur diplômé de la station des Angles, ce qui lui a valu le titre de « Dédé la spatule ». Passionné par la nature de sa montagne catalane qu’il parcourt inlassablement, disciple du botaniste André Baudière, il est incollable sur les plantes et champignons médicinaux qu’il veut réunir dans une flore. Il rédige la feuille botanique du bulletin municipal.

12-Stéphanie Prudentos.JPG

Habitant en Capcir depuis une quinzaine d’années, Stéphanie Prudentos est fortement impliquée dans la vie associative du pays. Secrétaire de l’école de musique, membre du conseil d’administration du ski club fond Capcir et de l’association « temps danse ». Pour elle la vie associative est importante et elle donne bénévolement de son temps pour que cela perdure.

13-Marcel Tuzet.jpg

Natif de Formiguères, Marcel Tuzet a toujours été impliqué dans la vie locale. Conseiller municipal, sapeur pompier volontaire, vice président de la société de pêche. C’est dans le ski, sa passion, qu’il s’est le plus impliqué. Président du ski club local durant 16 ans, il a participé à l’éducation sportive des jeunes qui a conduit nombre d’entre eux au monitorat de ski.

14-Jenny Morgan-Wood.JPG

Originaire de la région de Kent, en Angleterre, Jenny Morgan-Wood a découvert le Capcir en vacances. Elle gère avec son mari le gîte d’étape la « Dressere »  à Formiguères et est un membre actif de l’association Loisir culture du village. A son initiative, une fresque de mosaïque sur la vie du village, œuvre collective a été réalisée par la section peinture de l’association.

15-Guy Pairulo.JPG

Enfant de Serdinya, Guy Pairulot a exercé le métier d’épicier ambulant. Durant une quarantaine d’années il a parcouru les routes du canton d’Olette et des villages des Garotxes où il était toujours le bienvenu. Un contact permanent avec les gens du pays qui lui a permis de lier de nombreuses amitiés. Aujourd’hui, pour servir ces habitants, son fils a repris le flambeau. Guy est correspondant de  notre journal.

16-magali Deixonne.JPG

Depuis 15 ans, Magalie Deixone, est salariée de l’Office du Tourisme de Mont-Louis. Le cadre de vie, l’intérêt du métier demandant polyvalence et adaptabilité, le contact avec les gens, la motivent. Titulaire du diplôme de guide national, elle conduit des visites guidées en alternance avec sa mission d’accueil. Son intérêt, participer au développement des hauts cantons.

17-Marc Trilles.jpg

Membre actif du comité des fêtes de Matemale, Marc Trilles a une passion, la chasse. Celle-ci l’a conduit à prendre la présidence de l’association de chasse locale. Un plaisir qu’il fait partager aux jeunes chasseurs. Un de ses objectifs forts, est de tout mettre en œuvre pour que la chasse en montagne reste un loisir populaire accessible à tous.

18-Claude Huert.jpg

Vosgien d’origine, Claude Huert, moniteur de ski de fond et accompagnateur montagne, s’installe en Capcir il y a 32 ans. En 1993, des raisons de santé l’amènent à créer l’entreprise « Montagne et Transport », ce qui lui permet de garder le contact avec le public. Reconnu aujourd’hui dans le monde du transport, c’est un  superbe aboutissement, avec le plaisir de travailler en équipe,

19-Andréa Courtin.jpg

Accueillir, informer, renseigner, est le lot quotidien d’Andréa Courtin salariée du multiple rural (poste et office du tourisme) de Matemale. Le contact avec la clientèle locale et touristique, est ce qui lui fait apprécier sa mission. Une situation privilégiée pour être informée et relater la vie du village dans l’Indépendant dont elle est la correspondante locale.

20-Caroline Jacquet.JPG

C’est le travail qui a amené Caroline Jacquet à poser ses valises à Puyvalador. Guide saisonnier à la grotte de Fontrabiouse, elle utilise sa formation de danseuse flamenco pour animer des spectacles contes et danses. Passionnée par les animaux elle souhaite devenir assistante vétérinaire. Elle est impliquée dans la vie locale par un mandat municipal dans son village d’adoption.

27/12/2011

Les propriétaires forestiers s'unissent

crpf.jpg

Réunis à Railleu, les propriétaires forestiers privés des « Garotxes » ont constitué une association de propriétaires. Une première dans les hauts cantons qui permettra une meilleure exploitation forestière.

Dans certaines contrées du département des Pyrénées Orientales, les forêts privées sont très morcelées. C’est le cas des Garotxes, où la moyenne est de 0.7 hectares par parcelle, ce qui limite de fait l’exploitation forestière. Dans le cadre de la charte forestière portée par le Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes, les maires d’Aguatébia et Railleu et Centre Régional de la Propriété Forestière se sont mobilisés. De l’animation préalable réalisée par le CRPF auprès des propriétaires forestiers est née avec succès l’idée de s’associer.

La force de l’union 35 propriétaires représentant plus de 120 hectares de forêt ont déjà adhéré à l’association créée. L’objectif de celle-ci est de conduire des opérations groupées de gestion, d’exploitation et de vente de bois, chaque propriétaire adhérent, restant seul décisionnaire des opérations à engager sur sa parcelle. Les recettes issues des ventes et les dépenses d’investissement sont calculées au prorata de la surface concernée. La première commercialisation de bois groupée, est prévue pour le premier semestre 2012. L’association représentera également les propriétaires adhérents dans les projets de développement de la filière et contribuera plus généralement à la valorisation du patrimoine forestier.

 

Le bureau de l’association :

Marie Claude Raspaut, maire de Railleu, présidente

Michel Pla, vice président

Marie-Esther Farran Dourliach, trésorière

René Mitjaville, trésorier adjoint

Yves Dourliach, secrétaire

Denis Alban, secrétaire adjoint.

 

 

 

08/10/2010

Pyrénées Catalanes Nordiques en dérapage peu controlé

IMG_0780.JPG

Boudée par certaines communes, conflit de pouvoir dans le choix de la présidence, choix contradictoires de politique, Pyrénées Catalanes Nordiques, survivra-t-elle à ces turbulences, malgré la volonté des adhérents actifs ?

 

IMG_8801.JPGCette association, créée par la loi montagne, est l'interface qui réunit les espaces nordiques du département et les représente sur la chaîne Pyrénéenne et au plan national au sein de Nordique France. C'est un outil de concertation, de réflexion, d'échange, et d'action. Accompagnement des études de clientèles nationales, promotion de la destination Pyrénées, travail sur les labels des sites, initiation au ski de fond des scolaires de Cerdagne Capcir, organisation d'une manifestation qui regroupe quelques 500 jeunes chaque hiver, formation des parents et enseignant au ski de fond, mise à disposition aux scolaires d'un matériel adapté, constituent le bilan d'activité 2009, 2010. Un bilan approuvé par les présents et en droit fil avec les objectifs de l'association. Côté budget, l'association doit faire face à des difficultés malgré une aide conséquente de conseil général. Trois communes et non des moindres (Les Angles, Font-Romeu, Bolquère Pyrénées 2000) ont quitté l'association lors de la dernière assemblée générale. Un choix que Guy Milani, Président démissionnaire, attribue à des « conflits de pouvoir qui n'ont rien à faire dans une telle structure dont l'objectif est le développement du ski nordique, et non pas un tremplin électoral ». Un retrait que regrette Raymond Trilles Président de la communauté de communes qui gère l'espace IMG_8805.JPGnordique du Capcir « malgré l'intérêt économique du ski de fond pour ces trois communes, elles se sont désengagées et mettent en péril l'association ». Le ski de fond pour les communes de montagne, induit une économie non négligeable. Au delà de l'aspect financier qui met l'association en danger, c'est l'absence de ces communes dans la réflexion collective, dans le « boycott » des actions de l'association, qui pose problème. Un danger qui inquiète les professionnels du ski de fond tels Bruno Magdinier « il faut continuer à transmettre la culture de la neige et du ski de fond aux enfants. Faire découvrir la neige skis aux pieds, c'est aussi se préparer à une société sans pétrole », et  Jean Paul Tixador, président du SIST « Il faut travailler tous ensemble dans l'intérêt des enfants, des population et de l'emploi ».

Le nouveau président va devoir prendre son bâton de pèlerin et rencontrer tous les élus des hauts cantons pour les convaincre de rester ou de revenir dans le giron de l'association.