25/08/2011

Romuald Bardon, passion... vacher

vacher, estive, montagne, altitude, élevage

Romuald exerçait le métier de chevrier en Ariège. « je suis venu en vacances à Enveigt, visiter un pote qui faisait une estive, et je ne suis jamais reparti ». Il souhaitait acquérir un chien gardien de troupeau « en Cerdagne, j’ai rencontré un berger qui élevait des chiens. Il m’en a offert un contre un coup de main à garder ses brebis pendant qu’il faisait les foins ». Arrivé en 2000, durant six ans il sera berger. C’est là qu’est née sa vocation pour le métier de vacher, qu’il réalise depuis 4 ans, sur le domaine du  Col de la Llose, entre Canaveilles et Mont-Louis. « le cadre dans lequel je travaille, le contact avec les animaux, les chiens, (deux border coolie),  font partie de mon environnement de vie dans lequel je me sens bien ». Le matin, Romuald fait le tour des troupeaux, s’assure que les vaches sont en forme. Puis, c’est la vérification des clôtures, l’approvisionnement en sel. C’est un troupeau d’environ 600 vaches qu’il doit garder. Des limousines, race à viande, provenant de Canaveilles et de Los Masos. Les vaches vêlent dans la nature, il faut donc surveiller les mise bas, qu’elles n’aient pas de mammites, jusqu’à ce qu’elles soient taries en lait. « ce n’est pas un métier facile, mais pour moi c’est une passion, alors c’est du plaisir ». Ce qui pose parfois problème, ce sont les portes des clôtures que les randonneurs oublient de fermer. Alors, deux fois par jour, il en fait le tour. « je rencontre des gens qui se promènent ou qui cherchent des champignons, et l’on échange, ce qui est agréable. Certains reviennent tous les ans et en profitent pour venir me saluer, c’est très enrichissant ».

 

un métier passion dans un environnement exceptionnel

02/08/2011

Les Bouillouses, le paradis des promeneurs

lac, altitude, randonner, durable, environnement

A 2000 mètres d’altitude, au pied des Pérics  et du Carlit, le lac des Bouillouses attire, en juillet août, quelques 50 000 vacanciers. C’est beau, c’est plein air, c’est nature et pas cher…

Ce barrage lac, construit pour la production d’électricité alimentant la ligne SNCF du train jaune, est un lieu incontournable des hauts cantons. Petit bijou, superbe écrin, autant d’éloges qui ne tarissent pas pour nommer ce haut lieu préservé de notre département.

lac, altitude, randonner, durable, environnementUn aménagement exemplaire : voilà 10 ans, que le Conseil Général a mis en place une organisation modèle. L’accès durant les deux mois estivaux forts, se fait principalement par navette bus. Un immense parking paysager est à disposition des visiteurs. En 20 minutes, et tous les quarts d’heure de 7 à 19 h, vous accédez à la merveille des merveilles locales. Vous êtes à 2000 mètres d’altitude avec, en point de mire,  au-delà de l’immensité du lac, les massifs des Pérics et du Carlit. Haute montagne accessible au plus grand nombre, point de départ de grandes randonnées (Tour du Capcir, Lanoux, Carlit, GR 10), c’est un lieu dédié à la nature qui est particulièrement préservée. Accueil et sensibilisation du public au respect de l’environnement, mise en place de toilettes écologiques, permettent cette prouesse « l’objectif premier est de limiter la pression automobile sur le milieu naturel. Les études d’impact menées, montrent qu’il y a une régénération du milieu naturel notamment au niveau du pla des Bones Hores et des berges de la Têt » précise Antoine Frances responsable de la gestion du site. Un suivi environnemental du secteur est prévu jusqu’au 15 octobre.

Randos et animation : quatre sentiers balisés (de 1 h 30 à 5 h pour le plus long), aveclac, altitude, randonner, durable, environnement des niveaux de difficultés différents, du débutant au marcheur confirmé sont balisés. Un petit topo est remis gratuitement au point info. « les vacanciers viennent ici pour demander des renseignements sur les randonnées. Le jeu d’orientation ravit les enfants » déclare Clément Fouet chargé d’accueil. Tous les mardis et jeudis jusqu’au 25 août, des balades encadrées par des accompagnateurs sont organisées. Le 20 août une initiation à la pêche est proposée par la Fédération Départementale. Tout cela est gratuit, pensez à réserver. Un concert de musique classique se déroulera au pied du barrage le 10 août à 15 h (participation 15 €).

Prudence toutefois, vous êtes en haute montagne, prévoyez toujours une petite laine.

Infos pratiques

Coût de la navette : adulte 5 €, enfant de 5 à 16 ans 2 € forfait famille 13 €.

Sur place trois établissements proposent buvette, restauration, hébergement (chalet refuge du CAF 04.68.04.93.88. Hôtel Bones Hores 04.68.04.24.22. Auberge du Carlit 04.68.04.22.23.)

Vous pouvez aussi accéder aux Bouillouses par le télésiège de Font-Romeu secteur de la Calme.

Renseignements réservations 04.68.04.24.61. et www.cg66.fr

Ce qu’ils en pensent

lac, altitude, randonner, durable, environnementRenée, conductrice de la navette bus aux Bouillouses, Hollandaise d’origine. C’est ma deuxième saison sur cette ligne. J’aime beaucoup conduire, c’est un métier passionnant. Ce n’est pas très fatigant, il est bien règlementé, mais il demande beaucoup d’attention et de prudence. J’apprécie de discuter avec les passagers, leur donner des conseils, répondre à leurs questions. Les gens sont très sympas et toujours contents quand ils redescendent. Pour moi ce n’est que du plaisir.

 

Fabien, Mathilde, Véronique, Lise habitant en haute Corrèze, en vacances àlac, altitude, randonner, durable, environnement FontRomeu. C’est une belle rencontre, beaucoup de personnes nous l’avaient recommandée. Cela a permis aux filles de découvrir la haute montagne. Le site est remarquable, protégé. Nous avons fait la petite randonnée conseillée par le point info. Nous formons des techniciens qui vont gérer des réserves naturelles. Le site est bien préservé, on est bien accueillis. Pour les familles c’est très bien.

 

lac, altitude, randonner, durable, environnementSandrine et Fabien, habitent à Montauban, venus passer le week-end. Nous avons découvert le site dans un guide des Pyrénées. La balade des lacs est magnifique, beaucoup d’eau, des lacs, ruisseaux, torrents. Au départ c’est caillouteux et pentu, mais la suite est agréable, bien balisé. On reviendra avec les enfants, il y a des sentiers adaptés aux familles. Ce sera plus tôt, pour admirer les rhododendrons en fleur. Les points de vue sont fabuleux, le matin c’est très lumineux. 

 

Christine, Jean Claude, Pauline, Antonin, habitant en Ardèche, en vacances àlac, altitude, randonner, durable, environnement Odeillo. C’est un premier séjour dans la région. Ici c’est très joli, on a fait la grande balade des lacs qui est magnifique et bien balisée. Très bon accueil, les documents sont clairs. On a trouvé des chevaux jusqu’au dernier lac sous le Carlit. Les paysages sont extraordinaires, les couleurs des lacs changeantes selon le moment. Le séjour est très agréable, on a même gravi le col de Pallères en vélo.

 

 

 

lac, altitude, randonner, durable, environnement

 

même si vous ne randonnez pas, les Bouillouses vous émerveilleront.

19/07/2011

L'USAP retrouve son jardin secret

IMG_6766.JPG

C’est l’été, les rugbymen retrouvent la pelouse des stades, et comme à son habitude depuis plus de 10 ans, c’est à Matemale en Capcir que les joueurs de l’USAP préparent leur nouvelle saison dirigés, cette année, par Jacques Delmas.

IMG_6724.JPGCe n’est pas un secret, les journalistes sportifs de l’Indépendant l’ont annoncé, l’USAP est en stage à Matemale du 18 au 22 juillet. A l’auberge « la Belle Aude », Brigitte, François et toute leur équipe sont prêts. En cuisine, c’est l’effervescence «le édecin nutritionniste du club nous a donné des consignes. Nous privilégions les produits frais, la variété, et aussi la quantité, car ils ont bon appétit les petits » précise François chef de cuisine.

Des retrouvailles La venue de l’USAP ici, c’est presque un non évènement, cela faitIMG_6717.JPG partie de la vie locale. En été, les joueurs font grossir l’effectif villageois, comme des enfants qui viendraient passer quelques jours chez leurs parents. « c’est un plaisir de les accueillir », « ils sont sympas », « on discute avec eux, on joue à la pétanque », « j’’aime bien assister aux entraînements au stade ». C’est un plaisir partagé en général par les joueurs qui ne sont pas assaillis ni regardés comme des bêtes fauves. Olivier Olibeau est un habitué « je suis le premier à argumenter pour, chaque fois que le débat sur le lieu de préparation est remis sur la table. On est ici comme à la maison et les installations sportives sont de bon niveau. Je suis un amoureux du Capcir, ici je me sens bien ».

Une première pour Jacques Delmas, le nouvel entraîneur de l’USAP, Matemale, c’est une première, mais il connaît la région. Originaire de Narbonne, il venait skier sur les stations locales. « quand je vois l’accueil qui nous est réservé, je comprends la fidélité de l’USAP à Matemale ».

Pour les joueurs, c’est mettre les pieds dans les pantoufles, les anciens initiant les nouveaux aux pratiques locales.

Sur le stade, il en sera autrement !.

Notez dans vos agendas

Pot de l’amitié sous le chapiteau offert par la municipalité. Venez rencontrer les joueur de l’USAP mercredi 20 juillet à 19 h.

Durant toute la semaine, à l’office du tourisme de Matemale, l’exposition photographique du Conseil Général met en exergue le « rugby amateur, rugby de cœur ». 17 superbes photos signées Philippe Rouha photographe à l’Indépendant.

Si vous voulez assister aux entraînements au stade, c’est possible tous les matins de 10 h à 11 et mardi et jeudi après midi de 17 h à 18 h 30.

 IMG_6736.JPGIMG_6713.JPGIMG_6740.JPGIMG_6758.JPG

 

IMG_6732.JPGIMG_6764.JPG

embrassades, mots gentils, le plaisir partagé de se retrouver, une belle histoire.

09/10/2010

Lézignan en altitude

Graphique_7.jpg

Champion de France 2008, 2009, doublé champion de France et vainqueur de la coupe de France en 2010, avec un tel palmarès, Lézignan 13, sous la houlette de son entraîneur Aurélien Cologni, a choisi Matemale pour peaufiner sa préparation de saison.

Graphique_8.jpgDécontractés, sympathiques, souriants, les 24 joueurs de Lézignan dont 4 étrangers, n'ont pas pris la grosse tête malgré un superbe palmarès rugbystique durant ces trois dernières années. Aurélien Cologni, ancien joueur du en pays catalan, puis à Lézignan, a pris en main cette année, les destinées sportives de l'équipe. Il connaît la montagne catalane où il était venu plusieurs fois en stage du temps où il jouait à l'UTC. L'orsqu'il s'est agi d'amener son équipe en altitude c'est Matemale qu'il a choisit sans hésiter « ici c'est calme, retranché et l'accueil de Brigitte et François à la Belle Aude est très sympathique. Le cadre et les infrastructures sont parfaits pour accueillir une équipe de haut niveau ».

IMG_0774.JPGDes objectifs clairs : a ce moment de l'avant saison, ce stage va permettre de créer des liens entre les joueurs hors du contexte de Graphique_5.jpgLézignan. Varier les plaisirs en début de saison, en changeant d'environnement est un bienfait pour l'équipe. Des activités de pleine nature en groupe, complèteront le travail sur le stade centré lui, sur les schémas de jeu d'attaque. Une matinée était consacrée à un « run and bike ». En binôme, tour du lac de Matemale, l'un courant pied, l'autre à vtt, séance de tir à l'arc, suivi d'une traversée du lac, aller et retour en canoë kayak, puis nouvelle séance de tir à l'arc. Une alternance de parcours d'intensité et de moments de relâchement, une sorte de biathlon d'automne. Travailler sur les objectifs collectifs et individuels de la saison fait aussi partie des choix d'Aurélien « cela fait trois saisons que l'on est champions, et il peut y avoir dans le groupe un peu de lassitude. J'essaye de mettre en place une culture de la gagne sur Lézignan. L'intérêt du jeu, c'est de rester en haut du tableau ». Un entraîneur clair, sans langue de bois qui plaide aussi pour « la mobilité des joueurs et des entraîneurs ».

Un pot de l'amitié a réuni joueurs, staff et habitants de Matemale, à la salle de détente du stade.Avant le coup d'envoi du championnat Elite, samedi prochain au Moulin face à Carcassonne. Le clou d'un "magique week-end" qui sent déjà la poudre

 

07/10/2010

En Cerdagne-Capcir on a la patate

IMG_0846.JPG

Depuis lundi, les agriculteurs des hauts cantons, ont mobilisé leurs « colles » pour ramasser les pommes de terre. Un moment fort d'automne et une récolte qui s'annonce correcte, le climat de 2010 ayant été propice.

 

IMG_0835.JPGAlors que les vendanges sont en cours en Roussillon, la récolte de la pomme de terre en Cerdagne Capcir leur emboite le pas. Dans les champs, le long des routes, les ramasseurs sont en action dès le matin. Si le tracteur a remplacé le cheval pour ouvrir les sillons, c'est encore à la main qu'une partie de la récolte est ramassée. Ce tubercule, planté en avril, est récolté en automne avec l'arrivée des premiers prémices du froid. Un avantage par rapport au vin, c'est que la pomme de terre peut-être consommée sans modération. Mona Lisa, Florisse, Bea, Charlotte, Bintje, ratte, sont les principales variétés que l'on trouve en montagne. Des variétés traditionnelles fort appréciées et adaptées aux différents modes de préparation.

Une qualité : la production de pommes de terre se développe en Cerdagne Capcir, et les modes IMG_0880.JPGde production sont toujours améliorés. « du fait de l'altitude, nous sommes sujets à moins de prédateurs, et donc à moins de traitement » précise Jean Pierre Vergés agriculteur à Matemale. « nous travaillons en partenariat avec un technicien de la chambre d'agriculture. Présent de la plantation à la récolte, il réalise plusieurs visites sur les parcelles. L'objectif est d'être plus performants sur la qualité et sur la méthode de culture ». le Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes a attribué sa marque à ce tubercule. Ce qui engage les producteurs à respecter un cahier des charges où les méthodes de production sont respectueuses de l'environnement.

La fête après la récolte, une fête autour du marché de la patate est organisée tous les ans à Matemale. Cette année c'est les 16 et 17 octobre qu'elle aura lieu. Le samedi à partir de 14 h, marché des pommes de terre, puis repas traditionnel sous chapiteau et soirée animé par « les alchimists », puis bal avec les « Nouveaux Nés » jusqu'au bout de la nuit. Dimanche, marché des pommes de terre et du terroir, animations enfants, bandas, animation de rue, déjeuner sur place.

IMG_0867.JPG

06/10/2010

L'équipe de France d'enduro en stage à Bolquère

IMG_1033.JPG

Féminines, séniors et juniors hommes, sociétaires de l'équipe de France d'enduro et leur staff, après d'excellents résultats aux championnats du monde, préparent en Cerdagne le championnat du monde d'enduro par équipe.

 

Frédéric Weil, entraineur national de la Fédération Française de Motocyclisme et sélectionneur est un homme heureux. « aux derniers championnats du monde, nous avons eu les meilleurs résultats de tous les temps. Aujourd'hui, tout en décompressant, nous préparons en altitude les championnats du monde d'enduro par équipe qui se dérouleront à Moreilla au Mexique ». Une semaine qui va permettre aux pilotes sélectionnés de récupérer physiquement, et aux mécanos de régler les motos en altitude, en vue de la coupe du monde.

IMG_1080.JPGSuperbe circuit : Frédéric Weil connaît bien le site où il vient en entraînement trois fois par an, et qu'il apprécie particulièrement. «ici on est très bien accueillis. Le club local de moto cross fait un énorme effort sur l'aménagement du terrain. Un site exceptionnel, un terrain de cross dans un cadre montagnard et à 1500 m d'altitude, il n'y en a pas beaucoup. Ils faut aider le club, car ce site est très intéressant pour notre préparation ». Logés au Centre National en Altitude de Font-Romeu, l'équipe peut à la fois bénéficier des installations sportives du lycée, du circuit de Bolquère/Pyrénées 2000 et de la montagne environnante (VTT, course à pied ...). Situé sur le territoire de la commune de Bolquère, ce circuit de moto cross, d'enduro et de trial, offre 1480 mètres de pistes de 6 mètres de large. « c'est le plus haut circuit homologué en France » précise Norbert Canjuzan, président du club local. «actuellement nous travaillons sur la mise en sécurité du circuit, la mise en valeur de son environnement, la création d'une zone spectateurs. Le club est très investi et fortement épaulé par la municipalité de Bolquère ». Le club homologué pour l'entraînement, attend son homologation pour la compétition. Ce qui permettrait de donner un aura au site qui pourrait organiser des épreuves avec la participation des meilleurs niveaux, français, européens, voire mondiaux. Une superbe semaine d'entraînement, à laquelle la gendarmerie motorisée locale a apporté son appui sur la gestion de la sécurité.

IMG_1091.JPGIMG_1108.JPGIMG_1121.JPG

12:02 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : enduro, stage, altitude, france