01/03/2013

La belle Hélène : pisteur secouriste stagiaire

 

IMG_0888_modifié-1.jpg

Originaire de Toulouse, en stage de pisteur secouriste à la station de Puyvalador, Hélène prépare le test technique qui va lui permettre d’engager pleinement sa formation. Un métier passion, qui a germé doucement dans sa tête, un projet lié au plaisir de la pratique du ski, et à l’intérêt qu’elle porte aux personnes. « depuis toute petite, je skie sur cette belle station. C’est une activité sportive et ludique que j’apprécie particulièrement, et que je maitrise, ce qui est un bon point pour entrer en formation. En observant les pisteurs évoluer, porter secours aux accidentés du ski, en discutant avec eux de leur pratique, j’ai eu envie de faire ce métier. Mon stage me passionne, il est très varié, je me sens en confiance et il me permet de confirmer mon choix pour ce travail. Travailler dans un environnement extraordinaire et porter secours aux gens c’est vraiment mon projet, un métier très gratifiant » nous confie Helene nous gratifiant d’un sourire de bonheur.

26/02/2012

Carole et Virginie, pisteurs secouriste fond

IMG_6291.JPG

Le métier de pisteur secouriste, voilà dix ans pour Carole et huit pour Virginie, qu’elles l’exercent après une formation diplômante. Depuis cet hiver, c’est sur le site nordique du Capcir, qu’elles le pratiquent. Accueillir et informer les fondeurs sur l’état du domaine, surveiller et sécuriser les pistes, porter secours, contrôler les redevances, voici le lot quotidien de leur métier. Un métier passion, pour toutes les deux. « on échange beaucoup avec le public qui partage notre plaisir dans la pratique du ski de fond. Etre dehors, dans un environnement fantastique, c’est formidable ». Il n’y a pas beaucoup d’accidents en ski de fond, et les blessures sont rarement graves, mais Carole et Virginie, veillent sur vous et son prêtes à vous secourir si besoin.

 

01/03/2011

Pisteur secouriste, un métier passion

pisteur, secours, ski, station

Benoît, Joris, Olivier, Fabien, Yvan, sont pisteurs secouristes sur la station de Formiguères. Ils assurent la sécurité sur tout le domaine skiable et le domaine hors pistes accessible par gravité. Ouverture et fermeture des pistes, mise en place de matériel de signalisation et, plan d’intervention de déclenchement des avalanches sur le secteur de la Lladure, accueil et prévention sur le milieu montagnard sont à leur menu. L’assistance aux blessés à l’aide de traîneaux et de barquettes, une mission qu’ils accomplissent avec professionnalisme. Ce sont aussi des observateurs pour météo France et transmettent le relevé des infos météorologiques deux fois par jour. « C’est un métier passion, dommage qu’il soit saisonnier ».

Un métier passion qu’ils accomplissent avec plaisir

Le groupe de secours en milieu périlleux en stage à la Serre de Maury

IMG_4614.JPG

 

Le Groupe d’intervention des Sapeurs Pompiers opère en milieu périlleux et en secours canyon et montagne. Il a organisé une session d’entraînement en neige sur le haut du domaine de la station de Formiguères.

IMG_4601.JPGLe GSMP (Groupe de Secours en milieu Périlleux), est constitué d’une équipe d’une vingtaine de  sapeurs pompiers professionnels dont deux volontaires. Spécialisés dans ce type d’intervention, ces professionnels sont appelés à intervenir dans des situations périlleuses. En milieu urbain, le groupe peut intervenir dans le cas de problèmes sur une grue, une tour, des cuves, puits… et sur tous les sites industriels de hauteur. Dans toutes ces interventions, ce sont les techniques de secours montagne qui sont employées. Les sapeurs pompiers du GSMP exercent leur métier comme leurs collègues.IMG_4663.JPG Lorsqu’il y a des difficultés techniques de hauteur, ou de matériel non adapté à ce type de secours, c’est le groupe spécialisé qui intervient. Pierre Muntaner, conseiller technique départemental au SDIS 66, a organisé ces deux journées de formation. « l’objectif est de maintenir les acquis de secours en milieu enneigé ». Un travail qui a permis de revisiter les notions de risque d’avalanche, la recherche avec détecteur de victime en avalanche, les techniques d’orientation et de secours sur neige. Quatre sapeurs pompiers volontaires de Formiguères, qui ont suivi et ont été validés sur la formation « équipier première intervention montagne », étaient associés à cette démarche.

Espaces de compétence en milieu urbain, le GSMP a compétence sur tout le département. Concernant le secteur montagne, un plan préfectoral défini des zones d’intervention. Si les pompiers interviennent en Albères, Fenouillèdes et zone côtière, au-delà de Prades (Canigou) et dans les hauts cantons ce sont les gendarmes et les CRS qui, en alternance une semaine sur deux, ont compétence d’intervention. Dans ce secteur montagne, le GSPM n’intervient qu’en renfort, lorsqu’ il est appelé.

Les conditions hivernales sur les hauts de Formiguères ont favorisé la réalisation de  l’ensemble du programme prévu. « deux journées bénéfiques, qui ont permis à l’équipe de se renforcer pour être plus efficace dans nos interventions » apprécie Pierre Muntaner.

033.JPGsecours, montagne, neige

deux journées actives pour être opérationnels en cas d’intervention.