01/09/2013

le portrait du jour : Manu Guibaud, le promoteur des produits du terroir

déguster, flore

Originaire d’Albi, animateur au centre de vacances CCASS de Matemale, Manu vit à Réal en Capcir depuis 2002. Le métier, il l’à découvert dans son enfance « gamin j’étais aux éclaireurs de France. J’ai découvert l’animation, je me suis formé à l’intérieur de ce mouvement laïque ». Si son arrivée en 2002 en Capcir est lié à une histoire d’amour, il n’était pas en terre inconnue « le coin, je l’ai fréquenté enfant. J’y venais en vacances aves mes grands parents ». Les moyens matériels mis à sa disposition, la beauté et la situation géographique du pays l’ont fait rester « le Capcir est un pays magnifique, un territoire ouvert, à 1 h 30 de la mer, pas loin de Barcelone et proche de mon pays natal ». S’insérer dans la vie locale n’est pas évident «au début, ce n’était pas facile de m’intégrer, mais petit à petit j’ai gagné la confiance des locaux et je fais partie de leur communauté ». Homme de relation et de contact, Manu s’est intéressé à la vie du pays « j’ai choisi de vivre ici. Les anciens sont des livres vivants. J’aime les rencontrer, les écouter, transmettre leur vécu, véritable patrimoine, aux vacanciers ». Cela se concrétise, par la visite hebdomadaire du village. « je suis passionné par les produits du terroir, particulièrement le vin, la charcuterie et les fromages ». Une passion qu’il communique aux vacanciers en organisant toutes les semaines une dégustation. « en arrivant dans le département j’ai appris que les catalans produisaient du bon vin et savaient le boire. A mon niveau, je les aide à le commercialiser ». Autre corde à son arc, la connaissance des plantes médicinales « j’organise une petite balade autour du lac, je fais découvrir aux vacanciers ces trésors de la nature ». Manu, un homme naturellement heureux.

29/08/2013

le portrait du jour, Evans Kai, "damleur" d'été au Nike park des Angles

Evans Kai (2).jpg

Originaire du pays de Galles, Kai débarque dans le département il y a une vingtaine d’années « j’avais huit ans, et ma mère a décidé de s’installer ici ». En 2007 il vient travailler aux Angles. Salarié de la régie municipale, il décide de se poser en Capcir. « je suis sportif, je pratique le ski et le vélo, et ici, pour de telles activités c’est super ». Il apprécie aussi le pays « la montagne c’est un beau cadre de vie, une nature sympathique, je me plais beaucoup ici ». Conducteur de téléski l’hiver, cet été, il est chargé de l’entretien du bike Park des Angles. Un emploi nouveau, créé par la régie, qui occupe deux personnes à temps plein. « les pistes vtt se dégradent avec le passage des vtt et les orages. Cela demande un entretien régulier ». Tous les soirs, les « bike patrol » (pisteur vtt), indiquent les lieux d’intervention. « on refait les appuis, on retaille les kicker (sauts), on enlève les gros cailloux. Demain, les pratiquants de vtt de descente vont trouver les pistes en parfait état et pourront se lâcher et se faire plaisir ». Parfois, ils font appel à la mini pelle. « c’est un métier nouveau, induit par la mise en place de ces circuits. Une sorte de travail de dameur des pistes d’été ». Un métier dans lequel s’investit Kai, et en mesure l’intérêt « je pratique le vtt de descente et je suis conscient des risques que cela sous-entend. Aussi je suis content de participer à cette mission, véritable plus pour la sécurité des descendeurs ». Tous les jours, Kai a le retour sur son travail par les pisteurs vtt. « pendant mes jours de congé, je roule sur tous les circuits, ce qui me permet de me rendre compte de l’état des pistes et du fruit de notre travail. Je suis heureux et fier de participer à cette action appréciée par le public».

21:43 Publié dans portrait | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vtt, descente, bike park