30/10/2013

31è Diada de cerdanya : les paysages au coeur du débat

diada, transfrontalier, échanges


Après le tourisme à Gers, les sentiers de randonnée à Osséja, les paysages de Cerdagne étaient au cœur du débat de cette 31è diada de Porta.

diada, transfrontalier, échangesOrganisée en partenariat entre l’institut d’Estudis Ceretans, la mairie de Porta et le GECT de Cerdagne, cette rencontre a réunis élus et habitants sur la thématique des paysages cerdans. Suzanne Delieu, édile local et conseillère régionale ouvre le débat « un paysage, c’est un espace dont on a tous une perception différente. Ils sont présents dans notre quotidien. La main de l’homme au fil du temps les a façonnés. Ils représentent une continuité visuelle qui n’a pas de frontière. Ils témoignent d’une histoire, d’une culture, de modes de vie communs, d’une appartenance à un même territoire que notre langue commune le catalan enrichit. Il était donc logique que ces paysages deviennent le thème principal de la diada ».

Quels paysages perception des paysages, approche transfrontalière, seront abordés par les techniciens du parc naturel régional. Le projet d’observatoire transfrontalier des paysages, outil de décision de projets d’aménagements qui aborde les paysages sous l’angle historique, touristique, environnemental est présenté. La projection d’un film réalisé à Porta le 15 août par ciné rencontres de Prades, confronte le ressenti des adultes et des enfants par rapport à une photo d’un paysage de Porta, apporte un éclairage sur la notion de perception des paysages.

Assemblée des maires une vingtaine de maires du conseil comarcal et de la communauté dediada, transfrontalier, échanges communes Pyrénées Cerdagne étaient présents. Les élus ont décidé de réaliser un catalogue des éléments paysagers les plus importants sur chaque commune. Ce document devrait permettre d’aller vers une meilleure unité des paysages des deux Cerdagne. La problématique du travail transfrontalier, le sujet délicat de l’eau ont été évoqués avec une volonté de continuer à travailler sur ces deux axes.

La diada c’est aussi une rencontre culturelle, conviviale, festive. Nocturne musicale dans les rues de Porta, messe dans l’église récemment rénovée avec les petits chanteurs d’Andorre, apéritif et repas sous chapiteau, balade botanique, concert de l’orchestre national de Montpellier Roussillon qui a ému l’assistance en interprétant une sardane à la flûte, violon alto et harpe. Après l’inauguration de la place de la 31è diada en présence de Coralie miss Cerdagne Roussillon 2012, originaire de Porta, Suzanne Delieu a transmis le flambeau Albert Pineira, maire de Puigcerdá qui organisera la diada 2014.

diada, transfrontalier, échanges

28/08/2013

Objets inanimés avez vous donc une âme

statrue, rond point

Parmi ces montagnes que voile le brouillard d’automne, ces vallons tapissés du givre du matin, deux ruisseaux cachés sous des ponts de verdure, en tracent en serpentant les contours, l'étroit sentier de l'obscure vallée, ces vieilles tours que le soir dore dans le lointain, la fontaine à l’eau rare et limpide, ces objets érigés, venus d’on ne sait où, intrigants, amusants, parfois austères, rappellent ces vers incomplets d’Alphonse de Lamartine… objets inanimés, avez-vous donc une âme, qui s'attache à notre âme et la force d'aimer ?.

Quittez vos méditations poétiques, sortez de votre mélancolie, laissez libre cours à vos émotions. Levez la tête, observez votre environnement. Ces objets ne sont pas là impunément, mais vous ne les voyez pas.

statrue, rond point

statrue, rond point

statrue, rond point

21:40 Publié dans paysages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : statrue, rond point

27/08/2013

les camporells

montagne

21:33 Publié dans paysages | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : montagne

19/08/2013

Les Camporells, la nature positive

IMG_0675_modifié-1.jpg


Montagnard aguerri, ou promeneur dilettante, la balade à Camporells est incontournable durant vos vacances

IMG_9561_modifié-1.jpgLa montagne, qu’elle soit catalane ou non, est belle lorsque l’on sait prendre le temps de la regarder et d’y randonner. Parmi les sites de montagne réputés du département, le massif classé et les lacs des Camporells est incontournable. Un accès facile en deux petites heures de marche. Qualité de son environnement, beauté des paysages, accueil au refuge, en font un lieu d’excellence montagnarde.

Prenez le temps empruntez la route de la station de ski de Formiguères, puis poursuivez doucement sur quelques kilomètres par la route forestière, relativement carrossable, arrivez au parking. Vous pouvez partir de la station, mais il faut alors compter 4 heures de marche aller. Suivez le balisage, jaune, tracé sur les arbres, ou sur des cairns (tas de cailloux). En moins de deux heures, vous accédez au refuge. Au fur et à mesure de l’ascension, le point de vue s’élargit. Derrière vous, le Madres, la Pelade. Au Sud, l’emblématique Canigou défie l’espace et le temps. Arrivés à la Serre de Maury, l’effort à l’aller est pratiquement terminé. Traversez ce haut plateau en admirant sur votre droite les sommets qui dominent la vallée du Galbe. Plus loin, sur votre gauche, levue sur le canigou_modifié-1.jpg Carlit apparaît, avec à ses pieds le lac des Bouillouses.

L’extase  au bout de la serre de Maury, grimpez sur le dernier promontoire, doucement, en savourant. Découvrez avec gourmandise le point de vue, vous frôlez l’extase. Les Pérics majestueux vous tendent les bras, le pic de Camporells ferme le cirque de la coquille. Les pins à crochets encore abondants à cette altitude, tels une mosaïque de tâches vertes, adoucissent l’état brut des roches. Plus bas, les lacs étoilent le paysage de mille scintillements. Posez-vous, c’est la nature à l’état pur. Sous un bosquet, en lisière de l’étang « del mitg », le refuge des Camporells est une agréable halte. Vous pouvez vous y restaurer, ou manger votre pique nique, sur les tables en bois. N’oubliez pas de ramener vos déchets dans la vallée. Si vous ne dormez pas au refuge, il est temps de retourner sur vos pas et de rejoindre votre véhicule. Ne soyez pas tristes, vous reviendrez vous ressourcer.

cairne avec balise.jpgIMG_0749_modifié-1.jpg

Pratique  vous êtes dans un site classé, donc, chiens tenus en laisse, pas de feu en dehors des places prévues à l’espace bivouac, baignade interdite. Pêche autorisée tous les jours, permis de pêcher obligatoire. Prudence  vous êtes en haute montagne.

Refuge 19 places, 35 € la demi pension, repas 19 €, nuit 10 € réservation obligatoire 06.82.12.99.22.

 

pique nique devant le refuge_modifié-1.jpg

                                    la nature à l’état brut vous attend à Camporells.

25/07/2013

Les murumures de Railleu

Des habitants des Garrotxes se sont laissé conter l’histoire du village de Railleu à travers son architecture.

 

architecture, protection

Cette visite originale, est organisée par le Parc naturel régional des Pyrénées catalanes, dans le cadre des « Palabres d’aquí ». L’enjeu, est de sensibiliser les habitants à leur patrimoine, leur montrer qu’architecture traditionnelle et confort contemporain sont conciliables.

Une architecture : au fil de la balade, Bruno Morin, architecte du patrimoine, a apporté son regard technique et historique sur les constructions, enrichi par les anecdotes des habitants. Pour illustrer ses propos, il a utilisé cartes anciennes et documents d’archives.  Autant d’indices pour comprendre le Railleu d’aujourd’hui, déceler les richesses de son bâti. La forme de Railleu, est liée à l'histoire d'un premier village détruit au Nord, à la présence des moulins et des canaux. Le caractère singulier des maisons, découle de l’utilisation de roches et de savoir-faire typiques. Les petits détails du patrimoine, méritent d'être conservés et réhabilités, en conservant les traits de l'architecture locale.

D’autres rencontres : le Parc invite les habitants à poursuivre la discussion sur le devenir de leur territoire. Vendredi 26 juillet, de 14h30 à 17h30, au Musée de Cerdagne à Sainte-Léocadie, il sera question de biodiversité, avec la construction d’un abri pour les insectes. Samedi 27 juillet, de 9h à 12h, la rencontre portera sur les déplacements doux et les paysages de Cerdagne, lors d’une balade en vélo électrique depuis Bourg-Madame.

Inscriptions/renseignements : 04 68 04 97 60 - http://blog.parc-naturel-pyrenees-catalanes.com/

 

architecture, protection

                           Railleu, un village de caractère, bien préservé

12/07/2013

J'ai testé pour vous Les Garrotxes

balisage sentier pédestre (2).jpg

clocher de l'église de Railleu.jpgVous aimez le calme, la nature, le patrimoine, les villages préservés, laGarrotxes fleuries.jpg musique apaisante des cours d’eau, les paysages bucoliques, les échanges avec la population locale, rendez vous en Garrotxes, vous ne serez pas déçus. Niché entre Capcir et Conflent, avec de superbes points de vue sur le Canigou, le Madres, le Cambre d’Aze, ce territoire est un havre de paix pour qui sait le découvrir. Ayguatebia, Caudiès/Talau, Oreilla, Railleu, Sansa, sont les noms charmants des villages qui ont encore une vie active.

Vie rurale : à l’origine essentiellement agricole, ce paisible territoire qui vivait en autarcie au milieu du 20è siècle, a souffert de désertification. Les habitants étaient agriculteurs et artisans, les terres pauvres, arides d’où le nom de « Garrotxes ». Aujourd’hui, il n’y a plus d’agriculteurs, mais les jardins sont entretenus, les villages fleuris. Railleu qui comptait 50 habitants et 68 vaches en 1961, a vu sa population passer à 12, et 25 aujourd’hui. Mais ces villages ne sont pas ravitaillés par des corbeaux. Jean Philippe boucher à Olette, est présent avec son camion étal tous les mercredis de l’année. Patrick l’épicier passe tous les mardis. La postière distribue le courrier tous les jours. Pierre salarié du laboratoire départemental passe régulièrement prélever des échantillons d’eau pour l’analyse. Le transport à la demande, géré par le département permet de se déplacer sur Olette ou le Capcir pour 1 €. Une  vie rurale, active, ouverte, où perdurent certaines habitudes, telle la convivialité.

Le choix touristique : l’association Garrotxes Conflent regroupe habitants et élus des cinq passage du boucher en Garotxes.jpgcommunes. Dynamiques, ses membres militent et mettent tout en œuvre pour développer un tourisme église romane de Sansa.jpgdurable, basé sur l’échange et la rencontre. Des moulins sont réhabilités, des sentiers balisés, les églises visitables, des animations programmées. Ce qui fait la force de ce territoire, au-delà de ses beaux paysages, de sa vie calme et ressourçant, de son riche patrimoine, c’est l’accueil simple et sincère de ses habitants. Monique Laberty, membre de l’association l’affirme «ici les gens sont très accueillants. Parler aves les vacanciers, les renseigner sur le pays, les conseiller sur les visites incontournables, c’est un vrai bonheur ». Jacques, Jean Patrick, Dany, Marie Claude, Michel, habitant Perpignan, sont des pratiquants de la randonnée. Guidés par Marcel Mayens, ancien maire de Railleu, ils visitent l’église avant d’engager leur balade « ce territoire est extraordinaire, riche en patrimoine, eau, forêts. On apprécie la fraîcheur, les sentiers qui relient les villages ».

Terres arides, vous avez dit arides ?

Pratique

Accès voiture à partir d’Olette RD 4 direction Oreilla , à partir de la Llagonne par le Col de la Llose RD4C direction Ayguatebia, à partir de Matemale par le Col de Creu RD4 direction Railleu.

Hébergement : Gîte ruraux, contacter les mairies

Gîte d’étape de Sansa : 06.70.42.34.70. www.gitesevasion.com

Ecogîte du mas de Trape : 06.37.30.01.59.  www.gitelemasdetrape.com

Animations : Samedi 13 juillet c’est la fête de l’association à Sansa. Vous pouvez vous inscrire au repas de midi  (06 86 63 15 96 / 04 68 97 08 88)

Renseignements, programme d’animation http://valleedesgarrotxes.overblog.com
http://www.facebook.com/lavalleedesGarrotxes  youtube.com/user/lavalleedesgarrotxes

 

les patotes à Railleu.jpg

prendre le temps, se ressourcer, le bonheur

09/07/2013

pour une réhabilitation paysagère des entrées de bourgs du Parc

IMG_3326 jcf.JPG


Redonner aux entrées des villages de son territoire, une identité paysagère originale, tel est le but que s’est donné le Parc naturel régional Catalan.

Les Parcs naturels régionaux des Pyrénées Catalanes, de l’Ariège et le Parc National des Pyrénées travaillent ensemble sur les paysages, le suivi de leur évolution, la préservation et restauration de leur qualité. En 2011, ils ont décidé de s’orienter sur le thème des « entrées de bourgs ». Pour mener à bien ce projet, une étude a été réalisée, en s’appuyant sur 25 bourgs par parc. De cette étude est né un guide de préconisations, présenté à la Llagonne, aux élus, services techniques et maîtres d’œuvre en matière d’aménagement.

La méthode : les entrées de villages sont photographiées, commentées, analysées. L’histoire, l’économie rurale du territoire, l’échange avec des habitants, complètent cette approche territoriale. A l’aide d’un graphique, l’entité paysagère de la commune définie, est comparée à la perception réelle de l’entrée du village. Cette étude fine va permettre de valoriser et donner une identité forte et originale, aux villages. Elle aborde aussi la publicité et la signalétique. A savoir que dans un Parc, la publicité routière est interdite. L’Etat est en train d’appliquer cette réglementation en éliminant les éléments nuisibles, tels les alignements de panneaux publicitaires qui fleurissent aux entrées de villages et qui sont souvent illisibles. Les communes vont établir des règlements locaux de publicité qui définiront la méthode signalétique mise en place sur son territoire. La député Ségolène Neuville cite l’exemple « des panneaux indiquant vente de pêches en hiver… ». Le Président du Parc Christian Bourquin  précise que« le moment est venu pour le parc de s’occuper de cet aspect paysager. Le fléchage doit-être cohérent dans le parc, les points remarquables fléchés ». Si à l’intérieur des communes, « le maire doit garder le droit de décider » le président plaide pour « une entente et une cohérence intercommunale ».

L’exemple de Font-Romeu : la commune a établi un règlement local de publicité très précis. Ici les pré-enseignes et les panneaux publicitaires sont interdits. Une harmonisation des couleurs et des polices de caractères des enseignes des magasins est définie. Si au départ les commerçants de Font-Romeu étaient réticents, aujourd’hui ils sont convaincus. « ce sont les vacanciers qui apprécient la démarche. Leur regard n’est plus agressé par des panneaux publicitaires » précise Jean-Louis Démelin, maire de Font-Romeu. Et de conclure, « tout le monde est à la même enseigne ».

Renseignements : www.parc-pyrenees-catalanes.fr   tél 04.68.04.97.60.

 

 rue principale de Font-romeu FB.jpg

                                     une dépollution visuelle réussie à Font-Romeu