10/09/2013

Les catholiques fidèles à l'aplec de la vierge noire

IMG_7736_modifié-1.jpg


Dimanche 8 septembre, sur le site de l’ermitage de Font Romeu, les catholiques du département se sont retrouvés autour de leur évêque, et de la vierge noire.

IMG_7741_modifié-1.jpgAprès un chapelet (prière), aux intentions de la paix en Syrie et au Moyen Orient, la procession se met en route jusqu’à la Prairie, où va se dérouler la messe. L’aplec  de Font-Romeu est le moment où les catholiques du diocèse de Perpignan- Elne se retrouvent, et   reçoivent les impulsions,  les objectifs donnés par leur évêque, Mgr André Marceau.

Homélie en ce jour anniversaire de la Vierge Marie, c’est la famille et le soutien à lui apporter qui sera l’axe le plus important dans l’homélie de l’évêque. « Nous vivons aujourd'hui de ce mystère du salut, qui s'est concrétisé par la parole de Dieu qui a pris chair en Marie. L’amour d'un homme et d'une femme, Joseph et Marie, vécue en famille en a été le terreau fertile » a-t-il souligné, rappelant que « Joseph ne fut pas un figurant de deuxième rang auprès de Marie, Dieu ne joue pas avec les hommes ». Aller plus loin dans l’accueil des personnes qui demandentIMG_7695_modifié-1.jpg le mariage, des parents qui présentent leurs enfants au baptême, une démarche initiée par Mgr Marceau qui insiste sur l’aide aux parents à éveiller leurs enfants à la foi. « le monde a particulièrement besoin du témoignage crédible de chrétiens capables d'ouvrir le cœur. Notre défi est d'être des témoins crédibles d'amour et d'ouverture. »

La pluie dans l’après midi, la pluie a forcé les pèlerins à se rassembler dans le sanctuaire de notre dame de Font-Romeu. Témoignages de jeunes, présents aux JMJ de Rio, de paroissiens perpignanais qui accueillent les gens de la rue au sein de « Moutarde et Macédoine », interventions de Mgr André Marceau, sur le mariage, sa préparation, l’aide à apporter aux couples en détresse ont nourri les échanges.

En fin d’après midi, profitant d’une accalmie, la « despedida » l’adieu a Marie s’est réalisée et en procession, la « Moreneta » a retrouvé ses quartiers d’hiver en l’église d’Odeillo.

IMG_7746_modifié-1.jpg

18:06 Publié dans culte | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vierge noire, aplec

08/09/2013

Rentrée en fanfare pour l'école de musique Capcir Haut-Conflent

instruments, apprendre, musique


Dans la continuité pédagogique, l’école de musique Capcir/Haut-Conflent fait sa rentrée, apportant quelques nouveautés.

instruments, apprendre, musiqueL’équipe pédagogique élargie, permettra de satisfaire toutes les demandes, avec un personnel qualifié compétent. De l’éveil pour les plus petits (dès 3 ans), à l’initiation musicale, en passant par la formation vocale, en complément de la formation musicale et du chant, jusqu’à un atelier vocal pour les adultes, les nouveautés sont au rendez-vous.

Tournée des écoles comme tous les ans, la tournée des écoles aura lieu. Cette année elle est programmée le 9 septembre pour le primaire (9 h la Cabanasse, 10 h 15 Mont-Louis, 11 h La Llagonne, 13 h30 Les Angles, 15 h Formiguères). Le 10 septembre est réservé aux écoles maternelles (9 h 30 Matemale, 10 h 30 Saint Pierre). Cette  journée sera clôturée, par le Forum des associations à partir de 17 h à la Cabanasse.

Assemblée générale elle se déroulera le mercredi 11 septembre à 18 h, à l’Espace Bleu neige auxinstruments, apprendre, musique Angles.

A noter les deux grands rendez vous de la saison. Audition de Noël, le 14 décembre au foyer communal de Matemale. Fête de l’école de musique le 14 juin aux Angles.

Pratique

L'école fonctionne de mi septembre à juin (30 semaines de cours)

Les Frais d'adhésion sont de 75€ auxquels il faut ajouter les tarifs trimestriels selon l'activité choisie, qui vont de 50 à 100 €. Une réduction de 10 % pour un deuxième enfant inscrit ou pour la pratique d’un deuxième instrument est appliquée à ces tarifs, qui sont inchangés depuis 9 ans.

Les inscriptions seront prises à l'issue de l'assemblée générale du 11 septembre.

Renseignements   04 68 04 35 95  et 06 15 25 03 25

instruments, apprendre, musique

05/09/2013

La "Ramade", le plaisir du VTT


IMG_3444_modifié-1.jpg

Si l’on vous dit, plaisir de rouler en vtt, sur des chemins variés et balisés, sans la pression du temps, en toute sécurité, répondez « Ramade ».

IMG_3260_modifié-1.jpgLa montagne Catalane, est un domaine privilégié, pour le vtt. Dotée de nombreux itinéraires balisés, pour tous niveaux, dans un environnement naturel extraordinaire, des paysages fantastiques à vous couper le souffle, c’est le berceau de naissance de la « Ramade ». Cette randonnée vtt, organisée dimanche 8 septembre, par le club Capcir Aventure vtt et la Maison du Capcir, réunit chaque année de nombreux participants, sur des circuits allant de 18 à 80 km.

Hors du temps ce rassemblement de pratiquants, passionnés de vtt, n’est pas une compétition. C’est une randonnée au travers du Capcir/Haut-Conflent, avec traversées de villages, au cœur du Parc naturel régional des Pyrénées Catalanes. C’est à une belle découverte de leur territoire que vous invitent les organisateurs. En famille, antre amis, prenez le temps d’apprécier les superbes paysages, les beaux points de vue, le temps ne compte pas, faites-vous plaisir. Le long des différents parcours, des ravitaillements sont de formidables moments de pause et d’échange.

Libre départ pas de départ en masse, c’est vous qui choisissez votre heure de départ. Si vous êtesIMG_3267_modifié-1.jpg inscrits sur le 58 ou le 80 km, vous partirez à votre convenance entre 7 h et 8 h 30. Pour le 18 et le 40 km, le départ s’effectue entre 8 h et 9 h 30. Les parcours sont balisés de différentes couleurs, il suffit de suivre le balisage, ainsi, vous ne pouvez vous perdre. Choisissez l’itinéraire adapté à votre niveau de pratique, ne vous surestimez pas, c’est la meilleur façon de rouler sans contrainte et avec plaisir. Vous n’aurez d’autre rival que vous-même. Pour les inconditionnels de la performance, votre parcours sera chronométré, et votre temps vous sera transmis à l’arrivée, où vous attend une collation repas.

 Pratique

Tous les circuits partent et arrivent à la maison du Capcir.

Circuit vert 18 km, emprunte les pistes ski de fond et vtt de CalvetIMG_3389_modifié-1.jpg

Circuit jaune 40 km, rajoutez la têt et les crêtes de Bolquère

Circuit bleu 58 km, se prolonge par Bernardi, le lac de Matemale

Circuit rouge 80 km, rajoutez les Iglésiettes, la Lladure, les Garrotxes

Coût d’inscription de 6 à 16 € selon l’itinéraire, ravitaillements et repas compris. Les accompagnants peuvent prendre le repas, coût 5 €.

Un certificat médical est obligatoire pour les non licenciés. Port du casque obligatoire. Etre détenteur d’une assurance responsabilité civile.

Inscriptions par courrier ou sur place, avant samedi 7 à 18 h. retrait des plaques, à la Maison du Capcir.

Renseignements 04.68.04.49.86.,  www.capcir-pyrénées.com

 

IMG_3300_modifié-1.jpg


17:54 Publié dans randonnée, vtt | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rassemblement, vélo

01/09/2013

portrait du jour : Benjamin Joffre, animateur nature

balade, nature, guidage

Enfant,  il venait en vacances chez sa grand-mère à Formiguères « j’ai découvert la randonnée en montagne avec mon père et mon oncle ». Après un passage en Auvergne, où il pratique accompagnement, visites guidées, conférences florales, il décide de se poser en Capcir « je garde un bon souvenir de l’Auvergne. Les paysages, le climat, la relation humaine. C’est là que j’ai appris mon métier ». Benjamin va faire métier de  sa passion pour la nature, la montagne, la photo. « je me suis formé en mycologie et ornithologie avec l’aide des membres de la ligue de protection des oiseaux ». En 1996, il vient « prendre la température en Capcir », proposant quelques conférences. 2002, le mal du pays est toujours là. Avec sa famille il « débarque » aux Angles, puis s’installe à Formiguères en 2006. « j’ai vécu le retour en Capcir avec un autre regard, qui dépassait le cadre de la famille et de la montagne. En fait, une approche plus professionnelle ». Conférences sur les animaux, la flore, accompagnements en montagne, l’activité s’est bien développée « ça a tout de suite bien marché, j’ai trouvé ma place et développé mon activité sur le Capcir ». Si le statut de travailleur indépendant n’est pas facile pour tous les accompagnateurs, il « arrive toutefois à en vivre ». Une passion, plus qu’un travail « c’est du plaisir de communiquer avec les gens lors de nos rencontres en salle ou sur le terrain. Je m’émerveille toujours quand je suis dans la nature. Le fait de la faire partager à des adultes ou des enfants, c’est un vrai plaisir ». Aujourd’hui, Benjamin enchaîne soirées projection thématiques, balades dans la forêt de la Matte, à la découverte de la faune et de la flore.

Contactez-le au 04.68.04.36.47.

le portrait du jour : Manu Guibaud, le promoteur des produits du terroir

déguster, flore

Originaire d’Albi, animateur au centre de vacances CCASS de Matemale, Manu vit à Réal en Capcir depuis 2002. Le métier, il l’à découvert dans son enfance « gamin j’étais aux éclaireurs de France. J’ai découvert l’animation, je me suis formé à l’intérieur de ce mouvement laïque ». Si son arrivée en 2002 en Capcir est lié à une histoire d’amour, il n’était pas en terre inconnue « le coin, je l’ai fréquenté enfant. J’y venais en vacances aves mes grands parents ». Les moyens matériels mis à sa disposition, la beauté et la situation géographique du pays l’ont fait rester « le Capcir est un pays magnifique, un territoire ouvert, à 1 h 30 de la mer, pas loin de Barcelone et proche de mon pays natal ». S’insérer dans la vie locale n’est pas évident «au début, ce n’était pas facile de m’intégrer, mais petit à petit j’ai gagné la confiance des locaux et je fais partie de leur communauté ». Homme de relation et de contact, Manu s’est intéressé à la vie du pays « j’ai choisi de vivre ici. Les anciens sont des livres vivants. J’aime les rencontrer, les écouter, transmettre leur vécu, véritable patrimoine, aux vacanciers ». Cela se concrétise, par la visite hebdomadaire du village. « je suis passionné par les produits du terroir, particulièrement le vin, la charcuterie et les fromages ». Une passion qu’il communique aux vacanciers en organisant toutes les semaines une dégustation. « en arrivant dans le département j’ai appris que les catalans produisaient du bon vin et savaient le boire. A mon niveau, je les aide à le commercialiser ». Autre corde à son arc, la connaissance des plantes médicinales « j’organise une petite balade autour du lac, je fais découvrir aux vacanciers ces trésors de la nature ». Manu, un homme naturellement heureux.

31/08/2013

le portrait du jour, Cédrick Blanch, conservateur du patrimoine aux Angles

Cédrik Blanch.jpg

Originaire, des Albères, Cédrik a toujours été passionné par l’histoire, et le patrimoine. « tout jeune, j’étais intéressé par l’art et la culture catalane. A l’époque j’ai réalisé l’inventaire du mobilier de l’église de Saint André. J’ai aussi tenté de compléter la recherche historique de ce village, initiée par monsieur Barcelo ». Licencié de catalan, il arrive aux Angles, emploi jeune au club de l’aventure. Puis il intègre le service animation et patrimoine de la station. « à travers le témoignage des anciens, la consultation d’archives, je me suis plongé dans la culture capcinoise ». Des rencontres vont façonner son destin « le conservateur, Henri Loretto, les techniciens du centre de restauration, suite à la découverte du monument de la semaine sainte, ont provoqué un véritable déclic, qui m’a conforté vers cette volonté de préservation et conservation du patrimoine ». Sauvegarder, certes, mais avec la finalité de restituer « ce que l’on sait, il faut le faire savoir aux autres ». Impliqué dans la sauvegarde de la chapelle de Villeneuve, il en écrit son histoire et passe le pas « tout s’est tout à coup articulé, et je suis devenu conservateur délégué, une mission d’état bénévole ». Prospection, recensement, préconisation des mesures de protection, proposition de classement, voilà le lot quotidien de ce travail « Je suis un observateur, un sonneur d’alarme ». Cédrik est aussi membre de la société française de campanologie « j’ai pris de relai de Louis Ausseil. Ce qui me passionne, c’est à partir de l’étude des cloches, de faire le lien avec la vie locale, retisser l’histoire ». Une véritable passion qui motive Cédrik dans cet investissement personnel qu’il retransmet avec joie.

Contact 06.78.80.33.63.

Ils ont fait l'actualité cet été en Capcir

Qu'ils soient sportifs, éleveurs, responsables de spectacles ou encore bénévoles, vous les avez sans doute croisé, ou en avez peut-être entendu parler. Zoom aujourd'hui sur ceux qui ont marqué l'été en Capcir.


1 - Antoine Frances (2).jpgAntoine Frances

Depuis onze années, Antoine, gère l’été, pour le compte du Conseil Général, la fréquentation touristique du site classé des Bouillouses. Accueil du public, navettes, balisages, animations… Tout est mis en œuvre pour que les 100 000 visiteurs, dont 60 % accèdent par navette, soient bien accueillis, découvrent la nature sans voiture, et repartent avec des souvenirs impérissables.

 

2 - Véronique Vieujot.jpgFrédérique Vieujot

Originaire d’Espousouille, Frédérique a grandi dans l’environnement de cette caverne mystérieuse. Guide, elle vous invite à découvrir les richesses de ce joyau naturel. Avec beaucoup d’humour, de précision, d’explications claires sur les diverses concrétions, adaptées aux adultes et aux enfants, c’est une passion qu’elle transmet avec plaisir aux visiteurs.

 

3 - Jonathan Sandoz (2).jpgJonathan Sandoz

Animateur à la régie municipale des Angles, Jonathan est spécialisé dans les spectacles vivants de rue, le théâtre, les sons et lumières. Il met en place des résidences d’artistes aidant ainsi à la création culturelle. Durant l’année, il programme l’évènementiel ludique et culturel, pour le plus grand plaisir des vacanciers qui résident sur la station ou en Capcir.

 

4 - René Fouet,Michel Ferrand.jpgRené Fouet et Michel Ferrand

Passionnés de vtt et de randonnée montagne, René et Michel, sont chargés, au sein de la communauté de communes Capcir/Haut Conflent, de la conception, du plan de balisage, des éditions et topos guides de ces disciplines. Cinquante sentiers pédestres, 30 circuits vtt, de tous niveaux, permettent à tous de découvrir le territoire et ses grands espaces.

 

6 - Jean Viguier (2).jpgJean Viguier

Jean a deux passions, la montagne et le parapente. La montagne, il l’a tutoyée au travers de son métier de gardien du refuge des Bouillouses. Vice président de l’association Appel d’Air, il milite bénévolement pour la pratique du parapente de loisir ou sportif, et la formation des jeunes locaux. En décorateur du ciel, il développe ce sport de nature lié aux conditions météos.

 

7 - Sylvie Coudau (2).jpgSylvie Coudau

Responsable du patrimoine, archéologue de formation Sylvie conduit depuis 10 ans, les visites guidées et la recherche historique sur Mont-Louis. En une heure, elle vous fait découvrir les secrets de l’histoire militaire de Vauban, la vie de la citadelle au 17è siècle, son évolution, le fonctionnement du CNEC. Une belle découverte de ce site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

8 - Bernadette Planes.jpgBernadette Planés

Habitante de Railleu, Bernadette a travaillé a la promotion et l’animation touristique des Garrotxes, auprès de l’association « Garrotxes Conflent ». Son investissement a débouché sur la réalisation d’un guide pratique de découverte du territoire et à un programme d’animation. Des outils qui durant l’été ont permis aux vacanciers d’être informés et de découvrir le pays.

 

9 - Jean Palau, Denis Corrieu.jpgJean Palau, Denis Corrieu

Jean le fromager et Denis l’éleveur, se sont associés pour le fonctionnement de la ferme du Rialet de La Llagonne. Plaisir des vacanciers adultes et enfants, qui trouvent sur place des produits fromagers artisanaux et une ferme pédagogique. Animaux de ferme, animaux domestiques pyrénéens menacés, balades à poney, un lieu éducatif et ludique.

 

10 - Gilbert Blanc (2).jpgGilbert Blanc

Garde pêche au lac de Balcère, Gilbert accueille les pécheurs. Informer sur le fonctionnement et la réglementation, vendre les cartes journalières de pêche, protéger l’environnement font partie de ses tâches. Truites arc en ciel et fario, saumons de fontaine, sont versées deux fois par semaine dans le lac, ici, les pêcheurs rentrent rarement bredouilles.

 

5 - Pierre Payré dit Pilou.jpgPierre Payré, dit Pilou

Moniteur de ski alpin et de voile, Pilou a créé la base nautique de l’Ourson. Ce site unique, dans la forêt de la Matte et au bord du lac de Matemale, réunit activités nautiques, restaurant, détente. Mettre la mer à la montagne, un pari audacieux et réussi. Trente ans plus tard, le projet a évolué, s’est entouré de diverses activités, pour le plus grand plaisirs des familles.