10/10/2013

L'Indépendant est aussi lu au Népal

20131005_124359-1_modifié-1.jpg

Au 8ème jour de marche, le groupe de Capcinois en « balade » sur la haute route de l’Everest a franchi le « renjo pass », col à 5345 mètres, sous la neige. 1000 mètres de dénivelée positive et 620 mètres de descente pour atteindre Gokyo, à 4800 mètres, après 8 heures de marche. A Gokyo, un accueil chaleureux était réservé au groupe par le couple ang gyalzen sherpa, qui ont été honorés de leur présence dans le journal l’indépendant, au travers d’une photo prise l’année dernière par le guide Christian Cardot. Les jours suivants, changement de temps. « le beau temps est arrivé. Nous avons gravi le Gokio ri, 5360 m avec une superbe vue sur l’Everest. Nous avons traversé le glacier Ngozumba. Des passages grandioses, nous sommes dans un autre monde. Tout le monde va bien » nous précise Christine Cardot, chargée de la communication du groupe.

A la semaine prochaine.

20131005_080514_modifié-1.jpg

15:04 Publié dans montagne, trek | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : anapurna, tour

07/10/2013

C'est parti pour la récolte de la patate de montagne


IMG_8118_modifié-1.jpg

Sur les hauts plateaux, dans les champs, les colles de ramasseurs récoltent ce précieux tubercule, qui sera fêté les 12 et 13 octobre.

Ça y est, c’est parti. Depuis quelques jours, la pomme de terre de montagne est ramassée. Cette année, s’annonce une belle récolte, tant en qualité qu’en quantité.

IMG_8126_modifié-1.jpgPédagogie : dans le cadre d’un programme pédagogique basé sur la pomme de terre, tous les ans, les écoles primaires du Capcir, participent à « sa fête ». Les enfants, au travers d’ateliers d’arts visuels et plastiques, préparent une exposition, à découvrir lors de la fête de la patate. Hier, l’école des Angles, était en visite au champ. EncadrésIMG_8097_modifié-1.jpg par leurs enseignantes et des parents, les 58 enfants ont rejoint à pied le plateau pour découvrir la récolte « cette sortie sur le terrain, permet aux enfants de vivre concrètement la récolte de la pomme de terre, et de découvrir son environnement. Cela complète le travail engagé depuis le début de l’année scolaire » précisent les enseignantes.

La fête : le 12 et 13 octobre, la patate sera fêtée dignement, dans le village de Matemale, par ses nombreux admirateurs. Pour le confort de tous, deux chapiteaux chauffés seront installés au cœur de l’agglomération. Ils abriteront repas du terroir, buvette, soirée musicale. Animations enfants, bandas, marché à la pomme de terre, de produits locaux, dégustation de diverses variétés, concours de cuisine, exposition, compètent la fête. Notez bien cette date, venez la plébisciter, vous ne le regretterez pas.

 Renseignements www.matemale.fr  

IMG_8145_modifié-1.jpg

les enfants ont découvert la récolte de la pomme de terre

06/10/2013

Des "correspondants tempête"

IMG_8057_modifié-2.jpg


Anticiper, agir rapidement, réduire les risques, au programme des « correspondants tempête » mis en place par ERDF et l’association des Maires.

Les tempêtes et évènements climatiques survenus ces dernières années ont marqué les esprits par leur violence et les désagréments qu’ils ont entraînés. L’expérience a montré la nécessité, pour ERDF, d’avoir une bonne connaissance de la situation sur le terrain, afin de permettre à ses équipes d’être plus efficaces lors des interventions.

IMG_8056_modifié-1.jpgPartenariat : en collaboration avec l’Association des Maires et le SYDEL 66 (SYndicat Départemental d’ELectricité), ERDF met en place un dispositif de communication en cas de sinistre. Dans chaque commune du département des Pyrénées-Orientales, un « correspondant tempête » est désigné par le Maire.

Informer Des réunions d’information de ces correspondants ont été tenues, la dernière aux Angles fin septembre. Elles ont permis  de sensibiliser les participants à la gestion de crise d’ERDF, au fonctionnement du réseau d’électricité, à la sécurité à proximité des ouvrages.

Missions : le correspondant tempête est une interface entre ERDF, la commune, les habitants. Il informe élus et population de l'état des travaux, des prescriptions de sécurité, recommandées par ERDF. Par les informations qu’il transmet aux équipes d’intervention, il facilite leur action pour la remise en route de l’électricité dans les plus brefs délais.

Des missions d’information au service de la sécurité et du confort des usagers.

IMG_8063_modifié-1.jpg

05/10/2013

Les maires valorisent les actions de terrain

IMG_8042_modifié-1.jpg


Départ du directeur, financement écoles privées, accueil des gens du voyage, convention avec ERDF, organisation du congrès au débat de cette réunion.

Après l’accueil de Christian Blanc, maire des Angles, Guy Ilary, président de l’AMF 66, ouvre le débat «sans les élus de nos villages, nos territoires seraient à l’abandon ». Premier sujet, le départ du directeur, Pierre Conte. Le président propose de recruter Gérard Sagué,  en CDD pour 7 mois, élections de mars 2014 oblige. Un choix validé par les présents, qui apprécient cette sage décision.

Congrès départemental : programmé le 12 octobre à Cabestany, il abordera deux thèmes principaux. La commune, socle de l’intercommunalité, et le développement des territoires face à l’agenda 21. Au cours du congrès, le prix Gino Massarotto, qui met à l’honneur des actions communales originales, sera remis à trois communes.

Chantiers en cours  l’AM et les services de l’Etat, cherchent une solution pour l’accueil des gens du voyage, qui pose des problèmes. « des difficultés que l’on rencontre aussi avec les camping cariste » affirme Raymond Trilles. Concernant la loi qui définit la participation financière aux écoles privées, L’AM, à partir de cas concrets, donne des pistes aux élus confrontés à cette situation.

IMG_8036_modifié-1.jpgDébat : parmi les thèmes abordés citons, Grégoire Valbona qui dénonce « le délabrement du service public», ce qui inquiète Paul Blanc « c’est l’avenir du monde rural qui est en cause », et Pierre Bataille et Georges Armengol « ERDF dans sa pratique financière d’accès au courant, bloque des projets de construction ». Pour Jean Paul Billés, les PLU intercommunaux « mis en place par des technocrates, risquent de dessaisir les communes de leurs vision d’avenir ». Inquiétude sur les transports scolaires avec le tiers temps pédagogique « on met en place des bus à 1 €, et on ne transporte plus nos enfants ». Francis Manent encourage les communes à « adhérer au syndicat de défense de la langue catalane »…

Convention GRDF : Grégory Bertrand, directeur territorial GRDF, présente son entreprise et échange avec les élus locaux. Implantée dans 54 communes, cette entreprise dessert en gaz 60 000 foyers soit 40 % de la population départementale. Une convention de partenariat, facilitant les relations et coopérations entre ERDF et les élus de l’AM est signée. Ce qui n’empêche pas Raymond Trilles de plébisciter le bois « énergie écologique et économique ».

Plus d’informations  www.amf66.fr

IMG_5564_modifié-1.jpg

14:51 Publié dans maires | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : élus, association, réunion

03/10/2013

Bons baisers de Katmandou


anniversaire Christian_modifié-1.jpg

Partir à l’aventure, à l’autre bout du monde, et pouvoir communiquer, donner de ses nouvelles, partager des moments forts, c’est un luxe, merci Internet.

Arrivés à Katmandou, fin de semaine dernière, le guide Christian Cardot et ses coéquipiers, Christine, Christian, Olivier, Pascal et Thierry, se sont mis en route sur la haute route de l’Everest. Après deux jours d’attente et de visite, dans la capitale du Népal, munis de leur permis de trek, ils ont pu prendre l’avion pour Lukla. Un vol sans problème, puis, montée en quelques heures à Phading, pour leur première nuit en altitude. « deuxième jour de marche et première grosse difficulté, n’ont pas entamé l’enthousiasme du groupe. Le vol, les passages sur les ponts suspendus, nous ont donné les premières émotions. Traversées de villages typiques, en pierre ou en bois. Ici tout est porté à dos d’homme, la charge pouvant atteindre jusqu’à 100 kg. On a fêté les 66 ans de Christian à Katamandou, un beau souvenir. A bientôt » nous écrit Christine, chargée de la communication pour le groupe.

A la semaine prochaine…

tout se transporte à dos d'homme_modifié-1.jpg

14:46 Publié dans montagne, trek | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : haute route, anapurna

01/10/2013

Les services "solidarité" de la Têt se restructurent

IMG_7974_modifié-1.jpg


Isabelle Chavanne directrice des maisons sociales de la Têt, Serge Ponsa son adjoint et le personnel de Font-Romeu ont présenté la réorganisation de leurs services.

Salle comble à la Mairie de Font-Romeu pour cette réunion importante pour notre territoire. L’action sociale qui œuvre pour le « bien vivre ensemble », a certes un coût, 53 % du budget départemental, mais est une démarche incontournable et solidaire dans la protection et l’épanouissement de notre vie sociale.

Des missions accueil des personnes, accompagnement social et médico-social par des équipes pluridisciplinaires, prévention et protection de l’enfance, missions vers les personnes âgées et les personnes handicapées, missions d’insertion préprofessionnelles, aide au logement sont au programme des maisons sociales

Départementales de proximité.

IMG_7978_modifié-1.jpgRéorganisation  « le conseil général souhaite que l’on soit de plus en plus acteurs sur les projets du territoire pour le mieux être des habitants. Nous allons nous impliquer d’avantage dans cette mission » précise Isabelle Chavanne directrice des maisons sociales des vallées de la Têt. Pour cela les lieux de permanence sont développés et les permanences augmentées. « nous développons un maillage, qui permet d’être au plus prêt de l’habitant et de l’utilisateur. Il est indispensable que les services sociaux de l’Etat fassent de même », affirme Serge Ponsa, son adjoint. Jean Louis Garrigue, responsable du pôle bâtiment à la solidarité précise « les lieux de permanence doivent respecter la sécurité, la confidentialité et le confort des usagers ». Nouveauté, pour un meilleur accompagnement des publics concernés, la spécialisation du personnel et en particulier des assistantes sociales, qui étaient trop dans la polyvalence. A la Maison Sociale de Font-Romeu, 22 agents, en équipes pluridisciplinaires, accompagnent les personnes depuis la naissance jusqu’à la fin de vie.

Renseignements 04.68.30.19.58 et www.cg66.fr rubrique « être solidaires ».

Village où ont lieu les permanences Bourg-Madame, Enveigt, Font-Romeu, Formiguères, Les Angles, Mont-Louis,  Palau de Cerdagne,  Saillagouse, Ur.

Les maisons sociales de la vallée de la Tête regroupent les maisons sociales de Thuir, Prades et Font-Romeu.

Isabelle Chavanne, Serge Pponsa et une partie du personnel de Ft Romeu_modifié-1.jpg

14:43 Publié dans société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : aide, santé, réunion

29/09/2013

Vers la haute route de l'Everest

nepal, haute route, challenge


Christian Cardot le marcheur infatigable, et son épouse Christine, entament la Haute route de l’Everest, 24 jours de marche, en compagnie de deux Matemalais.

Christian, en rêvait, il l’a fait. Non, pas la haute route de l’Everest, qu’il arpente régulièrement. Il a réussi à décider deux habitants de Matemale à se joindre à son périple. Une expédition de 24 jours de marche (6 h en moyenne par jour), à des altitudes allant de 2840 m d’altitude au départ, jusqu’à  6000 m.

nepal, haute route, challengeLa préparation : un trek cela se prépare à l’avance. Réserver les avions, en particulier celui de Lukla, l’aéroport réputé le plus dangereux au monde. Prendre contact et réserver les porteurs, acquérir le permis de trekking et celui de randonner dans parc le national. Les repas et hébergements sont réservés sur place, ce qui ne pose pas de problème à cette période moins fréquentée.

Etre en forme cette expédition engagée par rapport à l’altitude demande une bonne condition physique. Christian est vigilant avant d’accepter les prétendants au voyage, les deux matemalais l’ont compris. « je n’ai pas fait de préparation particulière, mais tout l’été je parcours la montagne, la semaine dernière c’était le Canigou. L’hiver je pratique régulièrement le ski de fond.» déclare Thierry Vergés. Son collègue Pascal Roques, s’est aussi préparé. « j’ai alterné marche, course à pied, vélo, escalade. J’ai participé à la course du Canigou que j’ai bouclée en 5 heures». Christiane et Olivier  Brun de Nîmes, montagnards aguerris, sont de la partie. Christian, voilà 40 ans qu’il parcourt le monde à pied, 25 ans avec sa femme Christine.

Motivation  s’engager dans une telle aventure ne semble pas évident. « j’ai fait le tour des Annapurna il y 12 ans, j’ai rencontré des gens gentils, découvert de superbes paysages, mais je m’y suis ennuyé, Là je pars avec un groupe motivé par la marche. Ma seule appréhension c’est l’avion de Lukla, mais c’est incontournable, alors, je fais avec » nous confie Thierry. Pour Pascal c’est une longue maturation « depuis quelques années, je pensais faire un grand treak. L’occasion de partir entre amis, avec un guide compétent m’a décidé à passer le pas. Je sui un peu stressé par ma réaction à l’altitude, mais le programme prévoit plusieurs jours d’acclimatation, cela me rassure ».

Vie locale : au-delà de la beauté des paysages, c’est la rencontre avec les habitants et les randonneurs, la relation avec les porteurs qui est privilégiée. Les nuitées se passent dans des « lodges », sortes de gîtes d’étape. Côté alimentation, il ne faut pas être un inconditionnel de la viande. Ici, le soir, c’est le « dal bhat », le plat local à base de riz, légumes et soupe de lentilles. Un vrai régime végétarien, et une vie de moine.  Lever 6 heures, coucher 19 h 30. Ils ont tout de même mis dans leur paquetage, du fouet de Matemale et deux bouteilles de champagne, pour fêter l’anniversaire de Christian.

Une belle aventure dont nous vous tiendrons au courant.

 

nepal, haute route, challenge

ces paysages extraordinaires les attendent