04/08/2010

Mont-Louis : le PNR valide sa marque miel

IMG_9133.JPG

Après la pomme de terre, les pommes, poires et jus artisanaux, les fromages et autres produits laitiers, la rosée des Pyrénées, les balades en estive, les hébergements, c'est le miel qui vient d'obtenir cette marque emblématique.

La marque PNR, est une marque collective protégée. Elle peut-être attribuée à des produits et des services sur le territoire du parc. La marque est le reflet de savoir faire, d'identité territoriale, de respect de l'environnement. Avec le miel, c'est la neuvième marque qui est attribuée au PNR des Pyrénées Catalanes en moins de 5 ans. Une réussite qui réjouit Christian Bourquin Président du parc qui modestement estime « on ne va pas révolutionner l'économie du miel, mais on la capacité à s'en occuper et à accompagner les apiculteurs devant les difficultés qu'ils rencontrent ».

Abeilles en danger : Il n'y a en effet que dix apiculteurs sur le parc, mais ils rencontrent comme tous leurs homologues français une forte mortalité dans leurs ruches. Et l'on sait que si l'abeille venait à disparaître, c'est toute l'agriculture qui serait en danger. L'abeille a un rôle de pollinisation  fondamental. Si l'on a des présomptions sur les causes de cette mortalité catastrophique, elles sont multiples. Le parc s'est vu missionner pour mener une étude scientifique sur ce sujet. « nous sommes leaders dans l'avenir de l'abeille. Elle est un symbole de la biodiversité » précise le Président. 300 000 € ont étés attribués par l'Europe à cette démarche qui devrait durer deux ans. Un défi relevé en partenariat avec deux laboratoires spécialisés, l'un portugais, l'autre espagnol. Dans le même temps, un travail de concertation est engagé avec les apiculteurs locaux.

 

13/07/2010

Le Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes validé "Agensa 21"

P1010906.JPG

Suzanne Delieu et Grégoire Valbona vice présidents du PNR, ont reçu, des mains de Jean Louis Borloo, ministre de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de la mer, le diplôme de reconnaissance « Agenda 21 France, au titre de la charte et des actions engagées par le parc.

 

 Le programme Agenda 21 a été lancé lors du sommet de la terre, à Rio, en 199I. Son ambition est de  proposer des réponses aux enjeux planétaires majeurs du 21è siècle que sont la raréfaction des ressources, les atteintes aux écosystèmes et à la biodiversité, le changement climatique, les inégalités croissantes... C'est pour les 178 pays signataires, un acte d'engagement fort vers un développement plus durable. Sur le terrain, communes, groupements de communes, Parcs Naturels Régionaux, en liaison avec les populations, œuvrent pour faire du développement durable le nouveau modèle de développement des territoires.  L'Agenda 21 se veut un outil d'intégration des objectifs du Grenelle de l'environnement dans les politiques territoriales. C'est une démarche participative et écocitoyenne qui réunit institutionnels et socioprofessionnels.

Tout un programme : pour être validé Agenda 21, il faut être porteur d'un projet qui répond à des critères précis. Lutter contre le changement climatique, préserver la biodiversité, veiller à l'épanouissement de tous les êtres humains, améliorer la qualité de vie et la cohésion entre générations, développer les modes de consommation locales, autant d'axes sur lesquels la charte et les actions du Parc catalan sont en symbiose. Sur le terrain, cela se traduit entre autre, par le diagnostic thermique des bâtiments communaux, la démarche Natura 2000, le travail engagé sur l'urbanisme, l'aménagement des villages et la protection du bâti ancien, la mise en place de bornes Internet et le développement du réseau « bistrots de Pays », le soutien au pastoralisme, à la filière bois, la mise en place d'une marque parc (pomme de terre, miel, fromages, rosée des Pyrénées...). Le travail engagé sur le parc a été apprécié par le Ministère, qui l'a choisi comme territoire pilote, pour tester le référentiel d'évaluation des actions réalisées, eu égard à l'Agenda 21.

Dans le sillage du parc, la commune d'Eyne et les écoles de Villefranche de Conflent, les Angles et la Cabanasse, s'engagent dans une démarche d'Agenda 21. Des actions qui seront accompagnées par le PNR et qui réjouissent les deux élus fiers du diplôme et du trophée qu'ils ont reçu. Gageons que tel le planxot, le trophée fera le tour du territoire.

www.parc-pyrenees-catalanes.fr

  

P1010910.JPG

                                          les élus du parc parmi les autres primés, autour du ministre.

Laissez-vous guider à la découverte des Pyrénées

IMG_9559.JPG

Impliqués dans la découverte de la montagne et la protection de sa biodiversité, de sa faune, sa flore, le Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes, s'est associé à des partenaires de la vie montagnarde pour organiser des journées de découverte de ce milieu.

Les Pyrénées catalanes, territoire rural montagnard, révèlent des paysages singuliers, un patrimoine naturel riche et une identité culturelle forte. C'est cette valeur patrimoniale sensible et fragile, que souhaite transmettre le Parc Naturel Régional au plus grand nombre, notamment à l'occasion de la première édition des Rendez-vous des cimes sur son territoire. Ces « Rendez-vous des cimes » s'étendent aujourd'hui à l'ensemble du massif Pyrénéen.

Autour des refuges : pour une soirée, une journée, conteurs, experts et passionnés vous donnent rendez-vous en altitude. Les gardiens des refuges de Mariailles et des Camporells vous invitent à observer et découvrir les richesses naturelles des Pyrénées Catalanes. Partez tout là-haut et laissez-vous guider à la découverte des rapaces, à la rencontre des bergers et des habitants de ces sommets. Une façon originale, pour le Parc, de conforter l'existence des refuges de montagne et le travail des gardiens, tout en sensibilisant les randonneurs à la biodiversité des milieux naturels qu'ils fréquentent. Favoriser le tourisme durable, soutenir les acteurs économiques locaux dans leurs initiatives, développer les activités de pleine nature font partie de ses missions.

Ces journées d'animation sont financées par le PNR des Pyrénées Catalanes et la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO), et animées par des structures membres du réseau Education Pyrénées Vivantes. L'association des gardiens de refuges pyrénéens (AGREPY) et la fédération des réserves naturelles sont associées à cette action.

Trois dates à retenir Demain, journée sur les grands rapaces Pyrénéens, animé par Ollivier Guardiole, coordinateur suivi Rapace. Rendez vous à 20 h 30, refuge de Marailles, diner gourmand, nuit petit déjeuner au refuge, retour le samedi matin. Participation financière 36,50 €. Inscription réservation 04.68.05.57.99.

Vendredi 3 septembre, pastoralisme et biodiversité. En soirée au refuge de Mariailles.

Samedi 4 septembre , journée au refuge des Camporells.

Renseignements  www.parc-pyrenees-catalanes.fr

07/06/2010

Les parcs des Pyrénées en faveur d'un développement du massif

Le Parc National des Pyrénées et les Parcs Naturels Régionaux des Pyrénées Ariègeoises et des Pyrénées Catalanes vont mutualiser compétences et savoirs faire sur des projets à l'échelle des Pyrénées.

 

Les pars Pyrénéens, qu'ils soient national ou régional, représentent des territoires forts, avec des projets bien définis, des élus qui les gèrent en synergie. La référence aux Pyrénées dans leur appellation, les identifie fortement. Ces territoires d'expérimentation, qui couvrent une part importante de la chaîne, sont des outils de développement local incontournables. Afin de les encourager à travailler en concertation le commissaire de massif a décidé d'affecter prioritairement les crédits massifs aux actions concertées de ces trois entités. Des aides qui vont conforter la capacité financières des parcs et éviter un saupoudrage sur la chaîne.

La délégation du parc des Pyrénées Catalanes était composée de quatre vice présidents du parc (Raymond Trilles, Jean Louis Alvarez, Suzanne Delrieu, Grégoire Valbona), d'Olivier Bétoin représentant le parc au comité de massif et du directeur et son adjointe.

Des projets communs  le projet d'observatoire des paysages menés par les 3 parcs, axera sa priorité sur les entrées de vallées et de villages.

La réintroduction du bouquetin est le deuxième dossier commun. Des contacts ont été pris avec les autorités espagnoles pour envisager une collaboration. ONF, ONC, agriculteurs, associations de protection de l'environnement, tous les partenaires territorialement concernés, seront consultés sur cette initiative. La randonnée en haute montagne est une pratique qui va être développée. Pour cela le réseau de refuges au niveau de la chaîne sera renforcé.

Une initiative qui pourrait avoir une influence positive sur l'accompagnement pour les clientèles moins autonomes. Autre axe de travail en commun, la réalisation d'un  plan de développement de l'agriculture bio.

Limiter l'entrée des OGM dans la nourriture des animaux,  favoriser les circuits courts de produits agricoles sont au cœur de ce projet. Enfin, la relance de la filière bois constituera une action collective. Labellisation du pin à crochet, mise en œuvre de nouvelles technologies d e stockage, séchage, traitement du bois, sont au programme.

Pour Raymond Trilles, qui apprécie cette rencontre « il faut avoir une cohérence de massif. Au cours de cette réunion, de nombreux points de réflexions communs ont été abordés. Cette concertation, cet échange, ce travail en commun va permettre d'être plus efficace au niveau du massif ».

Un travail en commun fortement encouragé par le commissaire de massif qui abondera de crédits d'investissement et d'innovations du massif, les initiatives des trois partenaires.

                                                                                                                                                                                                               
printemps10_049.JPG
réunis à Toulouse, par Charles Pujos, commissaire de massif, les trois parcs Pyrénéens ont décidé de travailler en synergie

19/05/2010

L'arbre fruitier réintroduit dans le Parc Naturel Régional

IMG_8875.JPG IMG_8885.JPGIMG_8859.JPG

IMG_8860.JPG

IMG_8892.JPG

IMG_8855.JPG

IMG_8854 - Copie.JPG

IMG_8888.JPG

Dans sa mission de mise en valeur de son environnement paysager, le Parc Naturel Régional de Pyrénées Catalanes a mis en place un projet de réintroduction des vergers collectifs sur son territoire, avec la plantation de variétés anciennes.

Tout commence il y a un an avec le travail d'une stagiaire qui va défricher le terrain. Le projet de vergers collectifs prend forme, un cahier des charges est établi. Terrain communal bien exposé et  irrigable, appui du personnel communal, partenariat avec une association ou l'école locale, sont incontournables. Trois communes' Mosset et Enveigt en relation avec leurs écoles, Nohèdes avec le concours de ses habitants sont retenus. Une réflexion sur le remplacement chez les particuliler des haies de tuya par des pommiers, est à l'étude sur Sahorre. « au-delà de l'aspect paysager, c'est la conservation de la biodiversité avec la plantation d'anciennes variétés qui est visée. Planter des pommiers dans les villages du Conflent, c'est aussi un enjeu promotionnel pour la culture de la pomme » précise Mathieu Altadil, chargé du secteur agricole au parc. Pour ces vergers collectifs, les portes greffes sont fournis pat la pépinière du Conseil Général et  seront greffés cet été par Mathieu.

L'exemple d'Enveigt : le jardin du presbytère, terrain communal, était en friche d'puis qu'il n'y a plus de curé au village. C'était l'endroit rêvé pour cette action. Les employés communaux ont défriché et creusé les trous pour planter, les enfants de l'école ont planté. Georges Le Boutet, adjoint au maire, précurseur de l'action sur sa commune est un homme heureux « c'est un beau partenariat entre le parc, l'école, la commune et ses employés, qui va porter ses fruits. L'occasion d'impliquer les enfants dans cette démarche et de recréer un verger tel que nos anciens l'auraient conçu ».

Pédagogie de la patience les enfants de la grande et moyenne section de la maternelle du village, se sont transformés avec bonheur et énergie en arboriculteurs pour l'occasion. Leur instituteur, Olivier Soubielle est un fervent défenseur de cette approche de la nature « toutes les occasion de sortie découverte sont bonnes à prendre. Profiter de l'environnement rural et permettre aux enfants de se projeter vers l'avenir, c'est fantastique. C'est un moment dort de rencontre, de partage, de découverte de nouveaux savoirs ». C'est aussi un apprentissage de la patience car les premières pommes sont prévues pour 2014.

14/04/2010

Mesures environnementales pour le massif du Puigmal-Carença

IMG_2146.JPG

Parfois perçu comme une contrainte, Natura 2000 s'avère être avant tout un outil concerté de valorisation de l'exceptionnel patrimoine naturel dont sont dotées les Pyrénées catalanes.

Réunis le 2 mars dernier à Llo, le Comité de Pilotage composé d'acteurs socio-économiques locaux et le Parc naturel régional des Pyrénées catalanes, présidé par Christian Bourquin, ont validé la partie diagnostic socio-économique du plan de gestion (document d'objectif) du site Natura 2000 Massif du Puigmal - Carança.

Espaces naturels protégés, les sites Natura 2000, se caractérisent par la présence d'espèces et d'habitats naturels qui nécessitent une protection à l'échelle européenne. Certaines de ces espèces ne se rencontrent que dans les Pyrénées catalanes. La démarche Natura 2000 en France, engage concertation et contractualisation volontaire, et implique au sein d'un même Comité de Pilotage l'ensemble des acteurs concernés par le site à protéger (acteurs du tourisme, des loisirs, services de l'État, élus locaux, chasseurs, pêcheurs, agriculteurs,  propriétaires, gestionnaires de forêt). Ces acteurs aux intérêts parfois divergents établissent ensemble un document d'objectif ayant pour finalité, la bonne gestion et la préservation de l'espace. C'est le PNR qui avec le soutien de la DREAL est l'opérateur désigné pour cela.

Une démarche ouverte le grand public est aussi invité à s'approprier le projet. Trois réunions publiques d'information (Osséja, Saint-Pierre-dels-Forcats, Fontpèdrouse), cinq réunions thématiques, sur la chasse, le tourisme et les loisirs, la pêche, le pastoralisme et la forêt, organisées par le parc,  ont permis d'ouvrir la discussion sur la démarche Natura 2000, ses enjeux et ses conséquences éventuelles sur l'utilisation du site.

Document d'objectifs du débat est issu le diagnostic socio-économique, validé ce 2 mars, à Llo, par le Comité de Pilotage présidé par Alain Bousquet, Maire d'Eyne et vice-président du Parc. Il comprend l'état des lieux écologiques et socio-économiques du site, les objectifs de conservation qui en découlent et les mesures de gestion à envisager. Des inventaires sur les oiseaux et les habitats naturels sont en cours. Suivra une phase d'animation, visant à mettre en place les actions définies par le plan de gestion. Les contrats de gestion qui seront signés amèneront des contreparties financières aux signataires. Un document d'objectif, qui selon Alain Bousquet  « synthétise des enjeux globaux qui concernent tout le monde ».

Renseignements : Parc naturel régional des Pyrénées catalanes

www.parc-pyrénées-catalanes.fr

http://sit.parc-pyrénées-catalanes.fr (cartographies en ligne)