09/08/2011

Isabelle Vergés, fromagère en Capcir

 

fromage, chèvre, nature, terroir

Isabelle Vergés est productrice de fromages de chèvre à la fromagerie le « Dourmidou » à Matemale. « nous sommes trois en GAEC et chacun d’entre nous a une activité spécifique au sein de l‘exploitation ». En ce qui la concerne, son domaine est la fabrication des fromages, la commercialisation et l’administratif. « la paperasse, comme on dit, c’est le côté le moins agréable du métier, mais c’est incontournable pour notre pérennité ». Comptabilité, facturation, suivi des stocks, déclarations diverses… autant de tâches qu’il faut accomplir avec précision au long de l’année. « la fabrication des fromages, c’est un vrai plaisir, c’est la justification du choix de ce métier ». Tous les jours, le lait de traite est emprésuré, le caillé mis en moule et placé en cave d’affinage. La tomme fabriquée au printemps et à l‘automne demande un affinage de 3 mois minimum. Les lactiques, sont affinés en 2 jours pour les plus frais et jusqu’à 45 jours pour les plus secs. La commercialisation de la production, c’est aussi une facette du métier qu’apprécie Isabelle, au-delà de son aspect économique. « la relation avec les clients me passionne. Faire découvrir mon métier, expliquer la fabrication des fromages, mais aussi conseiller sur une balade, un site à visiter, autant d’échanges riches et fructueux ». Prendre le temps, accueillir, fabriquer, vendre, gérer, cela fait de longues journées, c’est en quelque sorte l’apanage de la fonction. « le métier d’agriculteur est contraignant, mais c’est un choix, une passion. Certes je ne compte pas mes heures, mais le fait d’être à trois en GAEC, cela permet d’avoir une vie de famille acceptable ». Tous les soirs, à partir de 17 h 45, ils sont nombreux, adultes et enfants, à se presser de rejoindre la ferme pour assister au retour du troupeau des champs et à la traite. « les gens qui viennent à la ferme sont intéressés, curieux, et c’est un plaisir de discuter avec eux, c’est vraiment un fabuleux métier ».

Tél 04.68.30.15.55. www.cerdagne-capcir.com/fromage-matemale-dourmidou

 

13/07/2010

Laissez-vous guider à la découverte des Pyrénées

IMG_9559.JPG

Impliqués dans la découverte de la montagne et la protection de sa biodiversité, de sa faune, sa flore, le Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes, s'est associé à des partenaires de la vie montagnarde pour organiser des journées de découverte de ce milieu.

Les Pyrénées catalanes, territoire rural montagnard, révèlent des paysages singuliers, un patrimoine naturel riche et une identité culturelle forte. C'est cette valeur patrimoniale sensible et fragile, que souhaite transmettre le Parc Naturel Régional au plus grand nombre, notamment à l'occasion de la première édition des Rendez-vous des cimes sur son territoire. Ces « Rendez-vous des cimes » s'étendent aujourd'hui à l'ensemble du massif Pyrénéen.

Autour des refuges : pour une soirée, une journée, conteurs, experts et passionnés vous donnent rendez-vous en altitude. Les gardiens des refuges de Mariailles et des Camporells vous invitent à observer et découvrir les richesses naturelles des Pyrénées Catalanes. Partez tout là-haut et laissez-vous guider à la découverte des rapaces, à la rencontre des bergers et des habitants de ces sommets. Une façon originale, pour le Parc, de conforter l'existence des refuges de montagne et le travail des gardiens, tout en sensibilisant les randonneurs à la biodiversité des milieux naturels qu'ils fréquentent. Favoriser le tourisme durable, soutenir les acteurs économiques locaux dans leurs initiatives, développer les activités de pleine nature font partie de ses missions.

Ces journées d'animation sont financées par le PNR des Pyrénées Catalanes et la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO), et animées par des structures membres du réseau Education Pyrénées Vivantes. L'association des gardiens de refuges pyrénéens (AGREPY) et la fédération des réserves naturelles sont associées à cette action.

Trois dates à retenir Demain, journée sur les grands rapaces Pyrénéens, animé par Ollivier Guardiole, coordinateur suivi Rapace. Rendez vous à 20 h 30, refuge de Marailles, diner gourmand, nuit petit déjeuner au refuge, retour le samedi matin. Participation financière 36,50 €. Inscription réservation 04.68.05.57.99.

Vendredi 3 septembre, pastoralisme et biodiversité. En soirée au refuge de Mariailles.

Samedi 4 septembre , journée au refuge des Camporells.

Renseignements  www.parc-pyrenees-catalanes.fr

19/05/2010

L'arbre fruitier réintroduit dans le Parc Naturel Régional

IMG_8875.JPG IMG_8885.JPGIMG_8859.JPG

IMG_8860.JPG

IMG_8892.JPG

IMG_8855.JPG

IMG_8854 - Copie.JPG

IMG_8888.JPG

Dans sa mission de mise en valeur de son environnement paysager, le Parc Naturel Régional de Pyrénées Catalanes a mis en place un projet de réintroduction des vergers collectifs sur son territoire, avec la plantation de variétés anciennes.

Tout commence il y a un an avec le travail d'une stagiaire qui va défricher le terrain. Le projet de vergers collectifs prend forme, un cahier des charges est établi. Terrain communal bien exposé et  irrigable, appui du personnel communal, partenariat avec une association ou l'école locale, sont incontournables. Trois communes' Mosset et Enveigt en relation avec leurs écoles, Nohèdes avec le concours de ses habitants sont retenus. Une réflexion sur le remplacement chez les particuliler des haies de tuya par des pommiers, est à l'étude sur Sahorre. « au-delà de l'aspect paysager, c'est la conservation de la biodiversité avec la plantation d'anciennes variétés qui est visée. Planter des pommiers dans les villages du Conflent, c'est aussi un enjeu promotionnel pour la culture de la pomme » précise Mathieu Altadil, chargé du secteur agricole au parc. Pour ces vergers collectifs, les portes greffes sont fournis pat la pépinière du Conseil Général et  seront greffés cet été par Mathieu.

L'exemple d'Enveigt : le jardin du presbytère, terrain communal, était en friche d'puis qu'il n'y a plus de curé au village. C'était l'endroit rêvé pour cette action. Les employés communaux ont défriché et creusé les trous pour planter, les enfants de l'école ont planté. Georges Le Boutet, adjoint au maire, précurseur de l'action sur sa commune est un homme heureux « c'est un beau partenariat entre le parc, l'école, la commune et ses employés, qui va porter ses fruits. L'occasion d'impliquer les enfants dans cette démarche et de recréer un verger tel que nos anciens l'auraient conçu ».

Pédagogie de la patience les enfants de la grande et moyenne section de la maternelle du village, se sont transformés avec bonheur et énergie en arboriculteurs pour l'occasion. Leur instituteur, Olivier Soubielle est un fervent défenseur de cette approche de la nature « toutes les occasion de sortie découverte sont bonnes à prendre. Profiter de l'environnement rural et permettre aux enfants de se projeter vers l'avenir, c'est fantastique. C'est un moment dort de rencontre, de partage, de découverte de nouveaux savoirs ». C'est aussi un apprentissage de la patience car les premières pommes sont prévues pour 2014.

14/04/2010

Mesures environnementales pour le massif du Puigmal-Carença

IMG_2146.JPG

Parfois perçu comme une contrainte, Natura 2000 s'avère être avant tout un outil concerté de valorisation de l'exceptionnel patrimoine naturel dont sont dotées les Pyrénées catalanes.

Réunis le 2 mars dernier à Llo, le Comité de Pilotage composé d'acteurs socio-économiques locaux et le Parc naturel régional des Pyrénées catalanes, présidé par Christian Bourquin, ont validé la partie diagnostic socio-économique du plan de gestion (document d'objectif) du site Natura 2000 Massif du Puigmal - Carança.

Espaces naturels protégés, les sites Natura 2000, se caractérisent par la présence d'espèces et d'habitats naturels qui nécessitent une protection à l'échelle européenne. Certaines de ces espèces ne se rencontrent que dans les Pyrénées catalanes. La démarche Natura 2000 en France, engage concertation et contractualisation volontaire, et implique au sein d'un même Comité de Pilotage l'ensemble des acteurs concernés par le site à protéger (acteurs du tourisme, des loisirs, services de l'État, élus locaux, chasseurs, pêcheurs, agriculteurs,  propriétaires, gestionnaires de forêt). Ces acteurs aux intérêts parfois divergents établissent ensemble un document d'objectif ayant pour finalité, la bonne gestion et la préservation de l'espace. C'est le PNR qui avec le soutien de la DREAL est l'opérateur désigné pour cela.

Une démarche ouverte le grand public est aussi invité à s'approprier le projet. Trois réunions publiques d'information (Osséja, Saint-Pierre-dels-Forcats, Fontpèdrouse), cinq réunions thématiques, sur la chasse, le tourisme et les loisirs, la pêche, le pastoralisme et la forêt, organisées par le parc,  ont permis d'ouvrir la discussion sur la démarche Natura 2000, ses enjeux et ses conséquences éventuelles sur l'utilisation du site.

Document d'objectifs du débat est issu le diagnostic socio-économique, validé ce 2 mars, à Llo, par le Comité de Pilotage présidé par Alain Bousquet, Maire d'Eyne et vice-président du Parc. Il comprend l'état des lieux écologiques et socio-économiques du site, les objectifs de conservation qui en découlent et les mesures de gestion à envisager. Des inventaires sur les oiseaux et les habitats naturels sont en cours. Suivra une phase d'animation, visant à mettre en place les actions définies par le plan de gestion. Les contrats de gestion qui seront signés amèneront des contreparties financières aux signataires. Un document d'objectif, qui selon Alain Bousquet  « synthétise des enjeux globaux qui concernent tout le monde ».

Renseignements : Parc naturel régional des Pyrénées catalanes

www.parc-pyrénées-catalanes.fr

http://sit.parc-pyrénées-catalanes.fr (cartographies en ligne)

15/02/2010

Projet de protection de l'avifaune autour du barrage de Puyvalador

SA400004.JPGERDF, la Commune de Réal et la Communauté de Communes Capcir Haut-Conflent ont signé un convention visant à réaliser un sentier de découverte ornithologique doté d'un observatoire des oiseaux en rive droite du barrage de Puyvalador.

Le barrage de Puyvalador géré par ERDF, est une réserve d'eau servant à alimenter les centrales hydro électriques de la haute vallée de l'Aude. L'ornithologue Benjamin Joffre, habitant de Formiguères, a observé qu'une centaine d'espèces d'oiseaux vivaient ou migraient sur le site du barrage.

Des espèces variées : rapaces migrateurs tels milan noir, circaète Jean Leblanc, Milan Royal, petits passereaux liés aux espaces ouverts de l'agriculture extensive aux jolis noms d'hirondelle de fenêtre ou de chemin, linotte mélodieuse, tarier des près, huppe fasciée, mais aussi cincle plongeur, vautour fauve, héron cendré, grand cormoran, goéland leucophée, chevalier guignette, guifette moustac, vivent ou sont de passage autour du plan d'eau. Des espèces que Benjamin fait observer aux enfants et adultes, mais dans des conditions non adaptées.

Un observatoire : de là est née l'idée de réaliser un sentier découverte ludique et éducatif visant dans le même temps à la protection de cette avifaune. Situé en rive droite du barrage sur le territoire de la commune de Réal, il sera jalonné de panneaux explicatifs et complété par un observatoire de 12 m2 construit en bois. ERDF, la commune de Réal et la Communauté de Communes Capcir Haut-Conflent ont signé une convention sur une durée de six mois avec l'objectif d'établir le dossier technique, le chiffrer, et de rechercher des partenaires financiers. Une recherche active qu'ERDF va engager auprès de sa direction départementale, du Groupe Europe Hygiène, de la Ligue de Protection des Oiseaux, du GORE.

Ce projet pourrait être opérationnel à  l'été 2010, et serait accessible librement à tous.

Natura 2000 Capcir-Carlit-Campcardos, le document d'objectifs est validé

FIL10190.JPGC'est à Porta, commune de la vallée du Carol, que le document d'objectifs du programme Natura 2000 Capcir-Carlit-Campcardos, élaboré par le Parc naturel Régional des Pyrénées Catalanes et validé par le comité de pilotage du 16 octobre 2009, a été publiquement présenté. 

Natura 2000 est une vieille histoire que l'Etat a essayé d'imposer sans concertation, ce qui a soulevé beaucoup d'oppositions. En réaction s'est créée l'association « hommes et montagne Catalane » qui réunissait plusieurs milliers d'adhérents (élus, habitants, agriculteurs, éleveurs, pêcheurs, chasseurs...). Une opposition unanime qui pensait que Natura 2000 allait tout empêcher. Devant cette levée de boucliers, le conseil syndical du PNR décide en 2006, avec l'approbation du Préfet, de devenir l'opérateur et l'animateur de ce programme.

Un travail de fond : plus de 50 réunions thématiques ont été organisées avec tous les utilisateurs du territoire concerné, depuis le randonneur jusqu'aux stations de ski. Dans le même temps, des scientifiques ont été missionnés pour identifier le degré de  vulnérabilité des espèces et les protections à mettre en œuvre en fonction de leur mode de vie. « je considère que Natura 2000 ne doit pas être une série d'interdits édictés par des scientifiques et technocrates étrangers au territoire. Ce doit être au contraire, un outil de développement respectueux de nos traditions, dont les règles définies localement, respectent les obligations nationales et européennes imposées, et dont l'Etat reste le garant », ainsi s'exprime Christian Bourquin, Président du PNR. Le parc a donc décidé de transformer l'interdit en valorisation du territoire et protection de la faune et de la flore. En regroupant les données scientifiques avec les pratiques, en mettant autour de la même table tous les interlocuteurs, le document d'objectifs du programme Européen Natura 2000 a été rédigé et approuvé par tous.

Le document d'objectifs : Le projet Carlit Campcardos Capcir représente 40 000 hectares, soit le tiers de la superficie du parc. C'est l'un des plus grands de France et sûrement celui qui réunit le plus de richesses en espèces et biodiversité avec des enjeux économiques importants liés au tourisme et à l'élevage. Dans les objectifs notons la préservation de la biodiversité et le développement économique du site. Maintien des milieux ouverts par la pratique du pastoralisme extensif, des zones humides, d'une gestion sylvicole protégeant insectes et avifaune font partie du plan d'action. Tout en continuant à approfondir les connaissances sur les habitats, la faune et la flore, l'information et la sensibilisation sur les richesses naturelles et les pratiques traditionnelles ayant favorisé leur maintien, sera réalisée. Des aides financières sont allouées contractuellement aux agriculteurs, éleveurs, forestiers qui oeuvrent dans le cadre des objectifs définis (entretien des mares, fauchages tardifs, réouverture de pâturages, maintien des habitats en forêt...). Pour la mise en œuvre des objectifs, le parc a été désigné structure animatrice du site Natura 2000. Laissons la conclusion à Suzanne Delrieux Maire de Porta, vice présidente du parc et présidente du comité de pilotage du site Natura 2000 Capcir-Carlit-Campcardos « la finalité de Natura 2000 n'est pas la sanctuarisation du territoire. C'est, à mon sens, l'organisation de l'avenir de ce territoire ».

Renseignemesnts www.parc-pyrenees-catalanes.fr

Réseau Natura 2000

Le réseau Natura 2000 est un ensemble de sites naturels au sein du territoire Européen, terrestres et marins. Ils sont identifiés pour la rareté, ou la fragilité des espèces sauvages, animales ou végétales, et de leurs habitats. L'objectif du réseau est de concilier harmonieusement l'environnement et les activités humaines, par le biais  d'une large concertation entre usagers, collectivités et administrations. Les directives oiseaux (1979) et habitats faune flore (1972), sont les bases règlementaires du grand réseau écologique européen. Avec 1746 sites en France, Natura 2000 couvre 6,9 millions d'hectares, soit 12.5 % du territoire terrestre auxquels il faut ajouter 3,9 millions d'hectares de sites marins. 

674316555.JPG

Parlant d'une même voix, Suzanne Delrieux et Christian Bourquin ont présenté à l'assemblée le document d'objectifs Natura 2000 Capcir-Carlit-Campcardos validé.