15/01/2012

L'équipe de France d'enduro moto en stage d'altitude

IMG_3114.JPG


Durant une semaine, une partie de l’équipe de France d’enduro, était en préparation physique en Cerdagne. Logée aux Ramiers à Bolquère elle a pleinement profité des installations sportives romeufontaines.

C’est une habitude, deux fois par an, l’équipe de France de moto enduro, vient en entraînement en altitude. L’été, c’est sur le circuit moto de Bolquère que ces sportifs roulent matin et après midi et peaufinent leur saison. L’hiver, c’est à la préparation physique qu’est dédié le stage. Ski de fond, raquette, natation, musculation, et tous les soirs volley-ball sont au programme. « ici les infrastructures sont top, on côtoie des sportifs de haut niveau avec qui on peut échanger et on bénéficie des bienfaits de l’altitude » précise Frédéric Weill entraîneur national.

Top niveau : dans le groupe, tous les présents ont des titres de champion de France ou du monde à titre individuel ou par équipe. Parmi eux trois juniors champions du monde 2011, Jérémie Joly en individuel, Mathias Bellino et Alexandre Queyreyre en équipe.

Super motivation : « ici, la météo nous permet toujours de réaliser des activités extérieures » rajoute Frédéric. Le groupe est très motivé et s’adapte à toutes les situations. Cette semaine le vtt a remplacé le ski de fond. « hier on a fait une super balade en vtt de plus de 6 heures. Aller et retour d’Olette, avec des paysages extraordinaires ».

Des séjours qu’apprécie Norbert Canjuzan, président du moto club de Bolquère, qui œuvre pour que cette discipline soit un atout touristique pour les hauts cantons.

07/01/2012

Tempête : d'importants dégats matériels relevés dans les hauts czntons

 

 

IMG_3078_modifié-1.jpg

Avec un maximum de 153 kilomètres heure en Capcir (40 km de moins que lors de la tempête Klaus de janvier 2009), le vent a certes perturbé la vie des hauts cantons, mais les dégâts sont heureusement globalement moindres qu’en 2009.

IMG_3102.JPG

 

En Capcir, la D52 qui relie Matemale aux Angles était fermée à la circulation hier matin. A hauteur de la clairière, vestiges des méfaits de Klaus, les arbres se sont abattus sur la route sur une centaine de mètres. Dans la forêt quelques arbres abattus autour de l’espace touristique de l’ourson, mais sans conséquence fâcheuse pour les bâtiments. On ne notait pas de forte dégradation dans les villages, si ce n’est sur les Angles qui semble la commune la plus touchée en Capcir. Les stations étaient fermées toute la journée, le vent traînant à faiblir. Sur Puyvalador, quelques arbres ont été vite dégagés, sans gravité pour les remontées mécaniques. Même son de cloche sur Formiguères, avec un peu plus d’arbres tombés sur les pistes, mais tout est mis en œuvre et la station devrait rouvrir aujourd’hui. Petit point positif, il a neigé durant la nuit sur le haut de la station. Pour les Angles.

Une année qui ne s’annonce pas sous de bons hospices, mais les montagnards ne baissent pas les bras. Tout est mis en œuvre pour que ce week-end la vie locale et touristique fonctionne normalement

IMG_3095_1_modifié-1.jpg

IMG_3091.JPG

25è trace catalane : la fête du blanc aux Angles

ski alpinisme, course, compétition, montagne


Une belle compétition de ski d’alpinisme, avec deux tracés d’altitude, des dénivelés positifs de 1300 et 1850 mètres, un passage couloir avec crampons, une neige parfois glacée, une épreuve réservée aux skieurs aguerris.

ski alpinisme, course, compétition, montagneIls seront plus d’une centaine dimanche matin dès 8 h 30, à s’élancer du plateau de Bigorre sur la station de ski des Angles. Venus de Catalogne Nord, Andorre, Aragon Hautes Pyrénées, du massif alpin, mais aussi de notre département, ils vont en découdre. « les deux parcours sont sélectifs, techniques. La qualité de la neige avec quelques passages glacés, vont pimenter cette épreuve » précise José Paino, Président de l’association Ski de Montagne Cerdagne Capcir qui organise l’épreuve. Une course homologuée par la Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade, qui compte pour l’Open de la Fédération Excursionniste de Catalogne, le Championnat Régional et la coupe de France de Ski Alpinisme.

Une épreuve sur laquelle un certain Kilian Jornet, champion du monde de ski alpinisme a fait ses premières armes. Il ne sera pas présent sur cette 25è édition, mais le niveau sera relevé. Le parcours A, le plus long sera bouclé en moins de deux heures pour la plupart des participants, on parle d’une heure quarante pour les meilleurs.

Deux parcours Le départ est prévu du plateau de Bigorre à 8 h 30 pour tous les compétiteurs. Leski alpinisme, course, compétition, montagne parcours A passe par le Mont-Llaret, puis rejoint la cabane de la Balmette, ascension du petit Péric, descente sur les Camporells par le couloir du Patou, remontée vers la coquille, ascension en crampons du grand Péric, descente par la ligne de crête entre les deux Pérics, et retour à la station par la Balmette, le Llaret et le Roc d’Aude. Le parcours B après la descente du petit Péric rejoint le départ. Les parcours peuvent être modifiés selon les conditions météo.

Vous pouvez encore vous inscrire aujourd’hui de 16 h 30 à 19 h 30 à la salle expo de l’espace Bleu Neige aux Angles.

 

 

ski alpinisme, course, compétition, montagneski alpinisme, course, compétition, montagne

13/10/2011

A la montagne, on fait la fête à la patate


IMG_1966.JPG

C’est à deux jours de fête autour de la célèbre pomme de terre de montagne que les producteurs locaux vous convient ce week-end. Marché, animations de rues, jeux pour enfants, repas terroir, bal sont au programme.

IMG_1900.JPGRacée, dodue, ferme, peau fine, douce, blonde parfois légèrement mouchetée, elle répond aux jolis noms de Florisse, Béa, Mona Lisa, charlotte… Elle, c’est la pomme de terre de montagne qui vient d’être récoltée, véritable prétexte ludique à faire la fête et ainsi la célébrer. L’Association « les pieds sur terre » renforcée par des bénévoles et le personnel communal, vous invite à cette 19è fête de la patate ce week-end, organisée comme à sa bonne habitude dans le village de Matemale. Cette année, la récolte a été abondante et la qualité exceptionnelle pour ce tubercule, dont de nombreux producteurs ont reçu la marque Parc Naturel Régional. Ainsi vous pourrez acheter vos pommes de terre tout en participant à la fête. Elles sont conditionnées en sacs de 10 ou 25 kg. Repas et animations des soirées sont organisées sous le chapiteau chauffé installé place du village.

Au programme : samedi 15 octobre à partir de 14 h, marché de laIMG_1893.JPG pomme de terre. A partir de 18 h apéritif à la buvette et au bistrot de pays « al tir tap », suivi du repas (jambon de pays, moule frites, fromage, gâteau) au prix de 12 €. La soirée débutera avec le groupe de musique festive « la berne »                                               L’orchestre « les nouveaux nés »  prendra le relai et vous fera danser jusqu’au bout de la nuit. Dimanche, de 10 h à 18 h vente de pommes de terre et marché de produits du terroir (fromages, miel, confitures, charcuterie, pommes…) et artisanal. Au foyer communal, les enfants des écoles des villages de Matemale et des Angles proposent une exposition de dessins sur la patate. A 11 heures au foyer, dégustation gratuite de diverses variétés de pomme de terre. Au déjeuner, dégustez le civet de chèvre accompagné de pommes de terre, fromage et gâteau, il vous en coûtera 12 €. Toute la journée animation de rue avec la banda « les canaillous », le groupe « les percubidons » et « les tire laine ». Un ludopark avec trampoline, jeu gonflables, jeux géants accueille les enfants toute la journée pour une participation de 2 €.

Invitez vos copains, c’est très sympa.

IMG_1984.JPG

IMG_2029 (2).JPG

 

 

les rues de Matemale seront animées ce week-end de vente de la pomme de terre de montagne.

27/08/2011

Camporells :la beauté à l'état pur

IMG_8654_modifié-1.jpg

Situé en Capcir, au pied des pics Pérics, les lacs des Camporells offrent un cadre montagnard, facile d’accès, grandiose, à vous couper le souffle, un panorama d’une beauté à l’état pur.

IMG_0643.JPGParmi les sites de montagne réputés du département, le Canigou, le Carlit et ses nombreux lacs font référence. Mais il est un lieu dans la montagne catalane, qui constitue une balade incontournable, c’est le massif et les lacs des Camporells. Son accès facile à partir de la station de ski de Formiguères, la qualité de son environnement, le site est classé, la beauté des paysages que l’on découvre par couches successives, l’accueil au refuge, font de ce site un lieu d’excellence montagnarde.

Beauté explosive : l’accès au parking se fait par une route forestière relativement carrossable. Certes c’est la partie la moins intéressante du trajet, mais si vous partez à pied de la station, cela double le temps de balade. La première demie heure, vous êtes confrontés à un sérieux « coup de cul ». Il faut donc entamer la randonnée calmement, sans précipitation, comme des préliminaires incontournables, le plaisir à venir n’en sera que décuplé. Au fur et à mesure de l’ascension, le point de vue s’élargit au plateau du CapcirIMG_8706.JPG et aux chaines de montagne est et sud, jusqu’au majestueux Canigou. Arrivés à la serre de Maury, observez ces pins à crochets qui poussent à raz du sol, ou qui n’ont pas de branches côté vent dominant. Vous basculez sur la vision ouest et nord de la montagne. A votre droite, la vallée du Galbe, le pic de Baixouillade, la porteille d’Orlu, voie de communication que nos anciens empruntaient pour se rendre aux marchés à bestiaux d’Ax les Thermes. Sur votre gauche admirez le lac des Bouillouses et l’imposant Carlit. Vous approchez de l’extase, grimpez sur le promontoire dominant le site, c’est l’explosion. Les Pérics sont à portée de main, droits et fiers, harmonieux. A leurs pieds, les lacs donnent une touche de fraîcheur dans ce paysage rude et doux, surmonté par des pins à crochets qui soulignent d’une ligne verte échevelée la beauté du site. Prenez le temps, posez vous, respirez, moment inoubliable, où l’on se sent petit et fort dans cette imposante nature en liberté. Descendez jusqu’au refuge, et faites le tour des lacs, admirez les pics se refléter dans l’eau calme des étangs. Vous pouvez déjeuner au refuge, mais il faut réserver. Si vous êtes seul, il y a toujours une omelette et du fromage du pays pour vous sustenter. De retour à la civilisation citadine, si vous avez le blues, pensez fortement à cette balade, et promettez vous d’y revenir, c’est un antidote à la dépression.

Pratique : refuge 19 places, 35 € la demi pension, repas sur réservation

06.82.12.99.22.

 

IMG_9584_modifié-1.jpg

 

la beauté du site ne doit pas vous faire oublier que vous êtes en haute montagne, alors prudence.

25/08/2011

Romuald Bardon, passion... vacher

vacher, estive, montagne, altitude, élevage

Romuald exerçait le métier de chevrier en Ariège. « je suis venu en vacances à Enveigt, visiter un pote qui faisait une estive, et je ne suis jamais reparti ». Il souhaitait acquérir un chien gardien de troupeau « en Cerdagne, j’ai rencontré un berger qui élevait des chiens. Il m’en a offert un contre un coup de main à garder ses brebis pendant qu’il faisait les foins ». Arrivé en 2000, durant six ans il sera berger. C’est là qu’est née sa vocation pour le métier de vacher, qu’il réalise depuis 4 ans, sur le domaine du  Col de la Llose, entre Canaveilles et Mont-Louis. « le cadre dans lequel je travaille, le contact avec les animaux, les chiens, (deux border coolie),  font partie de mon environnement de vie dans lequel je me sens bien ». Le matin, Romuald fait le tour des troupeaux, s’assure que les vaches sont en forme. Puis, c’est la vérification des clôtures, l’approvisionnement en sel. C’est un troupeau d’environ 600 vaches qu’il doit garder. Des limousines, race à viande, provenant de Canaveilles et de Los Masos. Les vaches vêlent dans la nature, il faut donc surveiller les mise bas, qu’elles n’aient pas de mammites, jusqu’à ce qu’elles soient taries en lait. « ce n’est pas un métier facile, mais pour moi c’est une passion, alors c’est du plaisir ». Ce qui pose parfois problème, ce sont les portes des clôtures que les randonneurs oublient de fermer. Alors, deux fois par jour, il en fait le tour. « je rencontre des gens qui se promènent ou qui cherchent des champignons, et l’on échange, ce qui est agréable. Certains reviennent tous les ans et en profitent pour venir me saluer, c’est très enrichissant ».

 

un métier passion dans un environnement exceptionnel

24/08/2011

En balade sur le tour du Capcir en compagnie d'un âne

nae, balade, randonnée, famille, montagne

Eliot, Eulalie, Hélène et Olivier, originaires de Montauban, pratiquant habituellement la randonnée, ont décidé de faire le tour du Capcir en cinq étapes. « c’est notre première expérience de marcher avec un âne et c’est super. Comme il peut porter les enfants, cela permet de les soulager quand ils sont fatigués ». Bacchus, c’est le nom de l’âne, est très sympa et dressé pour ce travail. Le tour du Capcir se réalise en cinq jours avec départ et arrivée à Rieutort, lieu de location de l’ âne. Après une initiation et des informations sur le parcours, c’est parti pour l’aventure. Sur le parcours, vous trouvez des gîtes d’étape et refuges pour passer la nuit, pensez à réserver.

Le coût de location de l’âne avec bât et nourriture est de 250 € pour 6 jours. Vous pouvez aussi le louer à la journée, il vous en coûtera 50 €.

Renseignements réservation : www.vagabondane.com