03/03/2011

Balade en raquette : le plaisir de la liberté

IMG_4516_modifié-2.jpg

Raquettes aux pieds, ils sont nombreux les amoureux de la nature, des grands espaces, des beaux paysages à pratiquer ce sport loisir à la recherche du plaisir de la liberté.

L’utilisation de la raquette pour se déplacer sur la neige est ancestrale. On a l’image des trappeurs qui dans le grand nord canadien utilisent des raquettes fabriquées en frêne et lanières de cuir de caribou. Aujourd’hui, c’est devenu un loisir hivernal, qui a ses adeptes organisés en clubs, mais aussi ses pratiquants occasionnels, qui diversifient leurs activités de neige. Facile d’accès, la pratique est proche de la marche à pied. C’est un sport loisir qui ne pose pas de problème particulier si on le pratique sur des entiers adaptés et balisés. Pour sortir des sentiers battus, et si vous n’êtes pas un montagnard aguerri, il est prudent de faire appel aux services d’un accompagnateur professionnel. En Cerdagne Capcir, ils sont nombreux à proposer des balades en raquettes accompagnées. En toute sécurité, vous découvrirez une nature préservée, des paysages à vous couper le souffle, des itinéraires originaux. C’est aussi l’occasion de rencontrer d’autres personnes qui partagent vos valeurs de loisir. Et, si vous avez de la chance, vous croiserez un cerf, ou un chevreuil, ou l’écureuil espiègle qui grimpe autour du tronc d’arbre à une vitesse incroyable.

Aujourd’hui Bruno, accompagnateur, a conduit son groupe au col del torn. Le repas de grillades catalanes servi au refuge a été apprécié. Une belle balade, le soleil et la neige étaient au rendez vous, un vrai plaisir.

Vous êtes tentés, poussez la porte d’un office de tourisme de Cerdagne Capcir, vous trouverez l’ensemble des balades accompagnées proposées par les accompagnateurs. Des professionnels regroupés dans un syndicat professionnel, l’APAM.

Ils ont apprécié la balade

photo 1 Audrey IMG_4575.JPGRevenir cet été

Audrey, originaire de Bordeaux en vacances à Formiguères. C’est ma deuxième sortie raquette. J’aime bien faire de la rando, et du ski de piste. La raquette, ça change. La montée au refuge c’était un peu dur, mais moins pentu que le Roc Blanc que j’ai fait cet été. Le refuge est bien aménagé avec une belle cheminée, le repas super. J’aimerais bien y revenir en été.

photo 2 Jean Paul IMG_4568.JPGLa liberté me motive

Originaire de Carpentras, Jean Paul est en vacances à Puyvalador. J’avais pratiqué une fois l’année dernière, et comme j’ai apprécié, j’ai renouvelé l’expérience. La raquette c’est une autre façon sympa de marcher. Les paysages sont extraordinaires, le guide très pédagogue. Une belle expérience de groupe, un esprit d’équipe. La liberté me motive dans cette pratique.

photo 3 Annette IMG_4572 (2).jpgAmoureuse de la région

Originaire de Rainsars (59), Annette est en vacances à Formiguères. Des amis catalans nous ont fait découvrir la région, nous en sommes tombés amoureux. J’apprécie la raquette, une approche de la nature, le côté ludique. Aujourd’hui notre accompagnateur nous a fait découvrir des traces d’animaux. Le groupe est intéressant, on a eu de bons échanges, le repas super.

photo 4 Anne IMG_4572.JPGPrendre le temps

Originaire de Mende, Anne est en vacances à Rieutort. Une découverte, un peu difficile quand au dénivelé, mais c’était super. Rencontrer des gens, découvrir des paysages, mais surtout prendre le temps. J’ai skié en début de semaine, hier j’ai vu la pub ce qui m’a donné envie d’essayer et je ne le regrette pas. Une belle expérience de vie de groupe que je recommencerai.

IMG_4543_modifié-1.jpg

12/08/2010

Balades en estives : découverte d'une tradition

Les éleveurs de la  « Rosée des Pyrénées Catalanes », ce veau des montagnes élevé dans le respect de la nature, vous proposent de vous accompagner durant une journée sur leurs estives, à la découverte du territoire, des traditions et de vous faire découvrir leur métier.

 

 

P1020366.JPG

A l'heure ou la qualité de la nourriture est au centre de nos préoccupations, les éleveurs catalans, font des efforts pour que leur production bovine soit des plus respectueuses de leur environnement. De ce travail, est née la Rosée des Pyrénées, un veau élevé en estive uniquement au lait de sa mère et à l'herbe des montagnes catalanes. Un cahier des charges très strict, détermine une méthode naturelle de production, des dates de commercialisation, de juin à décembre pour la Rosée. Amoureux de leur métier, de leurs montagnes, de leurs troupeaux, ces éleveurs passionnés vous proposent au long d'une journée découverte, riche en émotions, de partager leur quotidien au cours d'une balade en estive. Pratiques pastorales, choix des races (Aubracs, Gasconnes, Brunes), développement durable, richesse de la flore et de la faune, influence du pastoralisme sur le paysage, contribution des estives à la protection de la nature seront abordées par vos « accompagnateurs » du jour. A midi, un repas composé uniquement de produits locaux, dont une grillade de Rosée, vous permettra d'apprécier ses qualités gustatives.

Une marque : les balades en estives, qui sont en adéquation avec la démarche environnementale du Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes, ont obtenu la marque parc. Une belle distinction qui récompense les efforts qualitatifs de cet élevage traditionnel. Les balades en estives sont accessibles à tous, et sur certaines dates, une variante avec une randonnée montagne encadrée par un accompagnateur professionnel, propose en option un parcours sportif. A 13 heures, tout le monde se retrouve pour le déjeuner en plein air. La dernière balade sur Mosset (Col de Jau), a vu une participation exceptionnelle. Tant au niveau des encadrants, quatre éleveurs de Rosée entre autre, que du public. Une représentation européenne composée de vacanciers hollandais, belges, anglais et d'habitants du département. Une journée inoubliable au dire de tous.

Deux fois par semaine et jusqu'au 11 septembre, des balades en estive sont programmées.

Renseignements, réservation : 06.24.41.01.18.

www.roséedespyrénées.com 

ils ont apprécié la balade en estive

1 -pierre.JPGles bouchers doivent proposer la Rosée

Pierre, boucher à Toulouges, proposant de la Rosée. Je vends ce produit, et quand c'est la Rosée, c'est la Rosée. J'ai invité 24 de mes clients pour leur faire découvrir ce qu'est vraiment la Rosée des Pyrénées, une bête de terroir. La journée a été extraordinaire. La rencontre avec les éleveurs, la découverte de leur mode d'élevage, tout le monde a apprécié. Ce que je déplore, c'est que peu de bouchers proposent la Rosée sur leur étal. Le jour où les producteurs se tourneront vers les grandes surfaces pour vendre leur production, mes collègues bouchers vont râler, mais, là, il sera trop tard.

2 - Denis.JPGUn retour aux sources, à l'écologie

Raymond et Denis de Toulouges, deux des 24 clients invités par leur boucher : c'est un régal de se balader dans ces montagnes. C'est un secteur aux reliefs extraordinaires. Ici on respire, de belles senteurs, du calme. C'est un retour aux sources, aux origines, ça c'est de l'écologie. On voit un développement noble de l'animal, une belle découverte. Lors du repas, les senteurs de la grillade de Rosée et la senteur des pins environnants se marient très bien. Cette viande grillée est extra, pleine de saveurs. Le site est propre, il n'y a pas de déchet. Le travail des éleveurs est très intéressant.

3 - Sandrine.JPGUne balade géniale

Sandrine, vivant à Montréal au Canada, en vacances à Canet Plage : nous avons une résidence secondaire à Canet plage où nous venons tous les ans depuis 35 ans. Je ne connaissais pas l'existence des balades en estive. J'ai découvert la plaquette promotionnelle du parc naturel à l'office du tourisme de Canet. La balade a été géniale. Maintenant je sais d'où vient la Rosée, comment elle est produite. Heureusement que j'ai participé à cette journée. En grande surface, on n'a pas ce genre d'informations, c'est bien dommage. On est très contents de cette découverte, on reviendra et on enverra du monde.

4 - Jean Dominique, Fabienne, Sébastien.JPGEchanger avec des collègues éleveurs

Fabienne, Jean Dominique et leur fils Benjamin, éleveurs de viande et fromagers en vente directe à Thorenc (Alpes Maritimes) : les balades en estives, c'est une excellente idée. On est agréablement surpris de voir un boucher inviter ses clients à la balade. On voit qu'ici il y a un travail collectif, chez nous ça manque. C'est bien de faire découvrir ce veau rosé, une viande maigre qui correspond aujourd'hui à la demande des clients. La Rosée grillée, c'est vraiment excellent, les fromages ont du goût. On a passé une belle journée, qui nous a permis de rencontrer d'autres éleveurs, d'échanger avec eux.

 

 

P1020432.JPGP1020441.JPG

05/08/2010

La randonnée en montagne, une invitation au plaisir

IMG_9559.JPG

Dans les hautes terres catalanes, lieu privilégié pour la randonnée pédestre, des sentiers balisés, permettent aux randonneurs quelque soit leur niveau et en toute sécurité, de découvrir des sites extraordinaires, des paysages inoubliables, bref de prendre du plaisir.

 La montagne a de tous temps eu sa clientèle de randonneurs, les durs de chez dur, sac à dos 15 kg, chaussures en cuir armée, 1,5 kg pièce, semelle Vibram et une seule maxime, la montagne ça se mérite. Une clientèle qui elle-même a évolué, adoptant des matériaux modernes, légers, mais une clientèle qui s'est diversifiée.

De là à partir en randonnée en tongs, il y  a un pas à ne pas franchir tout de même. Si vous souhaitez randonner, mais n'êtes pas habitué à cet exercice ou ne connaissez pas bien notre région de montagne, passez par la case Office du tourisme. Vous y trouverez bulletin météo, conseils, fiches itinéraires, parfois gratuits, le plus souvent payants, mais indispensables pour bien profiter de tous les circuits et de choisir les plus adaptés à vos capacités physiques.

Ça balise : les balisages sont différents, selon les difficultés des itinéraires. Le balisage un trait jaune (2 cm x 10 cm) concerne les itinéraires de petite randonnée, souvent en boucle. Sur votre guide, ou au point de départ de la randonnée, un panneau vous indique les caractéristiques du circuit, son nom, la distance à parcourir, le dénivelé, le temps de marche, sa difficulté. Pour les tours de pays le balisage est composé d'un trait rouge sous un trait jaune, pour les itinéraires de Grande  Randonnée, un trait rouge sous un trait blanc. Si vous hésitez à partir seul à l'aventure, passez par la case bureau montagne. Des professionnels compétents vous proposent des balades accompagnées, à la découverte de la faune, la flore, souvent loin des sentiers battus. Dans tous les cas, soyez prudents, tenez compte de la météo. Chaussures fermées, semelle crantée minimum, sac à dos avec vêtement de pluie, petite laine, eau, barres de céréales, pique nique, lunettes de soleil, crème solaire et couvre chef feront partie de votre panoplie. Si la prochaine balise est une croix, ou s'il n'ya a plus de balise, revenez sur vos pas vous vous êtes trompés. Un vieux montagnard est un montagnard qui a su renoncer. Bonne balades.

  

188-8846_IMG.JPGIMG_9390.JPG

196-9672_IMG.JPG197-9767_IMG.JPGIMG_9344.JPG188-8847_IMG.JPG

la montagne, un espace naturel fabuleux à découvrir sans modération si ce n'est la prudence.

 Ils ont suivi le balisage avec bonheur

1 - René.JPGOn apporte le plus grand soin au balisage

René, responsable randonnée à la maison du Capcir : le réseau de sentiers balisé demande une attention particulière si l'on ne veut pas que les gens se perdent. Dès le départ de la neige, on vérifie l'état du balisage et des circuits, on dégage les arbres tombés sur les chemins, on améliore les passages délicats ou humides en mettant en place passerelles et platelage. Le débroussaillage représente environ 50 % des itinéraires existants. Sur la communauté de Communes, nous sommes 4 affectés à cette mise en conformité des circuits. Durant l'été, on intervient aussi, lorsque l'on nous signale des plaquettes de balisage cassées. La tendance est à l'itinéraire que l'on peut composer soi même. Pour cela, des plaquettes sur poteaux indiquent le lieu dit, la direction du prochain lieu dit et l'identification des sentiers. Le topo guide est un outil fort utile au randonneur.

 

2 - Pascal.JPGLe balisage des itinéraires est parfait

Pascal, originaire de Nantes, en vacance en famille à Font-Romeu : nous nous sommes mis à la randonnée familiale depuis l'année dernière. Les enfants sont plus grands, et ils apprécient beaucoup. Cette semaine on a découvert le site des Bouillouses et aujourd'hui nous allons au lac d'Aude. On utilise les informations des offices du tourisme et une carte IGN. Les circuits sont bien balisés et fiables. Hier on s'est trompés et l'on s'est rapidement aperçu de notre erreur ne trouvant plus de balisage. La région est intéressante et les itinéraires adaptés à tous les niveaux. En général on part à la journée avec le pique-nique. Par contre on s'est aperçus que les temps de marche indiqués sont parfois trompeurs. On met toujours plus de temps, mais cela est peut-être dû à notre rythme. On découvre de superbes paysages, beaucoup de lacs. C'est la super récompense de la randonnée.

3 - Mireille et Jean Pierre.JPGLe GPS, un bel outil si l'on sait s'en servir

Mireille et Jean Pierre de Nîmes, en vacances à Formiguères : nous pratiquons habituellement la randonnée dans le Gard et à chacun de nos séjours en Capcir. On utilise les topos guide locaux qui sont très bien faits, et les infos du syndicat d'initiative. On a pratiquement parcouru l'ensemble des balades proposées. Le balisage est parfait et si on est vigilant, on ne peut pas se perdre. On utilise aussi la carte IGN et le GPS qui est très pratique. Il permet d'avoir l'altitude, et nous ramènerait à note véhicule si nous nous perdions. Au retour de balade, nous transférons les données du GPS sur l'ordinateur, itinéraire, profil, temps de marche, dénivelé... Il nous arrive aussi de récupérer des itinéraires sur Internet. Le GPS est un super outil si l'on sait s'en servir. Randonner dans la région c'est très agréable et cela nous change des Cévennes et de la Camargue.

4 - Thierry.JPGLes Pyrénées c'est mieux que les Alpes

Thierry originaire de Chartres et en vacances en famille à Font-Romeu : pendant l'été, nous pratiquons la randonnée en famille, en petites balades. Nous partons entre 9 et 10 h avec le pique nique et nous rentrons en cours d'après midi. A mon arrivée en montagne, je passe à l'office du tourisme découvrir les randonnées, et j'investis dans une carte IGN au 1/50000. A partir des parcours proposés, je construis mon itinéraire. J'ai une bonne expérience de la montagne et de la grande randonnée. Les itinéraires que l'on a empruntés étaient bien balisés, avec beaucoup d'informations pratiques  au départ, on ne risque pas de se perdre. C'est la première fois que nous venons dans les Pyrénées, et c'est une belle surprise, les paysages sont magnifiques. La montagne est accessible, c'est bien pour les enfants. On se fait plaisir et on ne souffre pas, c'est mieux que dans les Alpes.