31/12/2010

Visite guidée : Mont-Louis au fil des siècles

IMG_2664.JPG

Classée au Patrimoine Mondial de l’humanité par l’UNESCO, la cité de Mont-Louis, œuvre de l’architecte Vauban, est un site préservé fort d’une histoire riche en évènements. Pour mieux vous imprégner de son cheminement historique, l’office du tourisme vous convie à une visite guidée de la ville. Une visite au cœur de la cité de Vauban, où, au travers des rues et des différents bâtiments vous découvrirez la vie d’une cité, depuis l’apparition des premières cabanes de planche qui constituaient le premier village temporaire, jusqu’à sa conception et son apparence aujourd’hui. Un regard concret sur l’urbanisation au fil de quatre siècles mais aussi sur le développement de la cité depuis les premiers habitants, à la naissance de sa vocation touristique, jusqu’à la vie actuelle. Ce sera aussi l’occasion de comprendre la notion de patrimoine historique, comment le transmettre aux générations futures, quel impact du classement UNESCO pour l’avenir de la cité, quel programme de restauration pour conserver ce classement. Une visite agréable, animée par des guides passionnées.

Visite guidée d’une heure tous les jours à partir de l’office du tourisme. Départ à 11 h, 14 h, 15 h 30. Il vous en coutera 4.5 € pour un adulte, 1.50 € pour un enfant de 7 à 11 ans, 2.50 € pour un enfant de 12 à 18 ans.

Renseignements 04.68.04.21.97.3

Une visite historique intéressante, avec, en prime,  des points de vue remarquables sur le Cambre d’Aze et le Canigou

 

IMG_2671.JPG

28/12/2010

Balade souterraine au coeur de la grotte de Fontrabiouse

IMG_6223.jpg

Il y a dans notre imaginaire des situations, des moments de vie, des mots, des couleurs, qui suggèrent de fortes émotions. Des émotions positives, la grotte de Fontrabiouse les fera naturellement naître lors de sa visite. Stalagmites, stalactites, draperies, aragonites, lac cristallin… émerveillent les visiteurs qui les découvrent au long des deux galeries souterraines ouvertes à la visite guidée. Une grotte intimiste, à taille humaine. Beaucoup de concrétions sont à portée de main, mais ne les touchez pas, elles sont fragiles. En famille, entre amis, pénétrez ce monde magique. Imaginez ! Voilà des millénaires que l’eau a creusé cette veine calcaire, pour vous offrir aujourd’hui des merveilles naturelles, des couleurs pures, des concrétions vivantes encore en activité.

Pour les non skieurs, ou en après ski, c’est une visite incontournable qui fera briller vos vacances. La visite dure environ 45 minutes, la température constante intérieure est de 6 degrés. Alors, pensez à prendre une « petite laine ». sur place un espace détente propose buvette et restauration rapide.

La grotte est ouverte tous les jours de l’hiver de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h 30. il vis en coûtera 8.40 € pour un adulte, 5.30 € pour un enfant (5 à12 ans).

Renseignements 04.68.30.95.55.

20:50 Publié dans patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : grotte, visite

09/11/2010

Bonança, un site, des hommes, une passion

IMG_6765_modifié-1.jpg

L’association Bonança, sur le site de la Font del Port, réunit des passionnés de la voile traditionnelle qui depuis quinze ans, militent activement pour la protection de l’étang, la réhabilitation du patrimoine maritime et la pratique de la voile latine.

IMG_3435.JPGDans notre monde où tout va de plus en plus vite, il existe encore quelques lieux privilégiés, calmes, préservés, où la nature et les hommes vivent encore en harmonie. Bonança, (anse calme), site de la « Font del Port » sur le territoire de la commune de Saint-Hyppolite, est de ce bois. Pêcheurs, anciens marins, passionnés de voile, bricoleurs dans l’âme, tous amoureux des vieux gréements, respectueux des traditions et de l’environnement, ont fondé une association dont la vocation est la protection du patrimoine maritime et la restauration de barques catalanes.

Quel chantier : Autour de la « barraca », construction traditionnelle en « senill » (petits roseaux qui poussent autour de l’étang), véritable architecture écologique et recyclable, cassous, bettes, nacelles, sardinal, sont prêts à naviguer ou en cours de restauration. Des bateaux en bois, qui sillonnaient l’étang et la mer, la voile dite latine gonflée par tramontane, gargal, marinade, à la recherche du poisson qui faisait vivre les pécheurs et leur famille. Perceuse, disqueuse, scie sauteuse, scie à ruban, tous ces outils électriques, ont aujourd’hui remplacé serpette, tarière, herminette, et autre vilebrequin, outils manuels d’autrefois. Mais, ajustage des pièces de charpente et de bordage, technique d’étanchéité de la coque par calfatage, sont des gestes proches des charpentiers qui ont construit ces embarcations. 

IMG_5623.JPG

Un site : niché au bord de l’étang, le site enchanteur de bonança, fourmille d’initiatives, même si parfois, au lever du jour, quand les barques se reflètent sur l’eau calme, on a l’impression que le temps s’est arrêté. Si vos pas de promeneur vous entrainent vers la font del port, si vous vous retrouvez dans les objectifs de l’association, n’hésitez pas à leur rendre visite, vous serez toujours bien accueillis. Des membres de l’association sont sur le site les mercredis et samedi matin.

Tout le long de la côte catalane, des associations dont les objectifs sont similaires à ceux de Bonança, s’efforcent de conserver et d’entretenir l’héritage maritime que nous ont légué nos anciens. Le Conseil Général fait de même sur le site de Paulilles.

www.bonança.org.

Les voiles catalanes, fières et altières, naviguent à nouveau grâce  au travail de passionnés.

IMG_9136.JPGIMG_9024.JPG

06/10/2010

Camporells, retour aux sources pour les anciens

IMG_1029.JPG

Journée exceptionnelle pour les anciens de Formiguères qui se sont retrouvés sur le site des Camporells, et ont échangé des souvenirs sur la construction du premier refuge et toutes les anecdotes de pêche et chasse, et de vie.

 

L'Office National des forêts et le Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes ont signé une convention « forêt patrimoniale de Camporells ». Une convention qui au-delà de la protection et la mise en valeur du site, prévoit la collecte de la mémoire sur Camporells et l'évolution du refuge. La commune s'est associée, et vingt trois anciens ont participé à cette journée. Beaucoup d'émotions, de souvenirs, d'anecdotes, de fous rires, de larme à l'œil, ont magnifié le déjeuner avec pleine vue sur les Pérics.

Le refuge : c'est dans les années 1950 que Valentin Canet, décide de construire un refuge à Camporells. Trois ans de travail, sans aucune IMG_1012.JPGautorisation, avec l'aide de quelque copains, sur ses propres deniers, mais avec une volonté inébranlable, verront la naissance du refuge. « tout le matériel, je l'ai transporté après mon travail avec mon tracteur pony et une remorque, 64 voyages et je ne sais combien de jours de travail. Les copains étaient François Pascal, François Maurel, Pierre Soubielle, Baptiste Banuyls, Sébastien Pagés, Gaston LLapasset, Philippe Castille... ». Le refuge était ouvert à tous, mais à l'époque il n'y avait pas de dégradations. Aujourd'hui, le refuge s'est développé, accueille 19 randonneurs et est gardé à l'année.

La chasse : Robert Olier amoureux du site est un ancien chasseur. « Ici on chassait l'isard, à l'approche. Mon beau père partait à la chasse avec une ou deux cartouches. Il tuait un isard et pas deux. La plus belles des journées de chasse c'est quand on jumelait l'isard à 7 heures du matin et quand on le tuait à 5 heures de l'après midi, après une journée de traque ». Une vie difficile, peu d'argent, mais une richesse humaine, de l'entraide, de la solidarité, et beaucoup de travail. « on allait chercher les ébauches de fer plat pour les bœufs en vélo à Quillan. On cuisait neuf pains par mois dans le four de la maison, on n'achetait que le vin, le sel et les vêtements » se souvient Jean Augé.

De nombreux souvenirs collectés par François Mach prestataire du parc. Une belle journée dont la logistique et l'intendance ont été réglées de main de maître par l'association « loisir et culture » de Formiguères.

  

IMG_1011.JPG

séquence émotion, Valentin Canet à offert à Jean Brice Leroy, un cadre de photos de la construction du refuge et du tracteur pony.

27/09/2010

L'assoaciation de Sauvegarde de la chapelle de Villeneuve primée

retable_villeneuve_-2-.jpg

Œuvrant depuis des années pour la sauvegarde de la chapelle de Villeneuve, l'association Capcinoise, vient d'être récompensée pour son action assidue, en recevant le premier prix départemental « Initiative Région » décerné par la Banque Populaire du Sud.

 

IMG_0752.JPGDepuis une dizaine d'année, la Banque Populaire du Sud a créé le « prix initiative région », qui récompense des associations, qui agissent pour la préservation du patrimoine local, la protection de l'environnement, la solidarité. Tous les ans, un jury composé de personnalités compétentes et extérieures à la banque, attribue les différents prix. Parmi les trente dossiers en concurrence, c'est celui de l'association de sauvegarde de la chapelle de Villeneuve, qui en 2010, a fait l'unanimité du jury. Un dossier met en avant la volonté de l'association de faire vivre ce monument, dont le retable baroque de 1735 a été classé monument historique en 2000. Un fait que se plait à relever Bernard Vergés, administrateur de la banque et président du jury « ce prix récompense une certaine idée du refus de l'inéluctable. Depuis des années, l'association poursuit un travail de rénovation de cette chapelle vivante, avec l'été ses concerts de musique classique, ses visites guidées, l'aplec du 16 août et sa traditionnelle procession ».

Un bel hommage : Marc Chirouleu, directeur de l'agence bancaire de Font-Romeu, ouvrait la IMG_0756.JPGsérie des louanges « nous sommes là, nombreux, pour fêter cette belle récompense bien méritée. Un prix qui met en exergue le travail effectué par tous les passionnés de l'association qui donnent bénévolement de leur temps pour que vive la mémoire de ces lieux dans un environnent préservé ». Philippe Loos, maire de Formiguères félicitait l'association pour son action « un travail de longue halène, diversifié, qui permet à un large public de découvrir la chapelle. Nous serons toujours à vos côtés, en fonction de nos moyens ». Christian Blanc, conseiller général et maire des Angles leur emboitait le pas « cette récompense, ho combien méritée, a un poids important pour notre territoire. La dureté de vie de nos anciens sur ce plateau, a forgé une force de caractère et une solidarité qu'ils nous ont légué. Une démarche collective forte, qui nous fait croire en l'avenir ».

Un prix de 2000 € qui vient aider l'association dans le travail de rénovation engagé et qui réjouit sa présidente Claudie Perrin « les anciens nous ont laissé un bien. A nous de le transmettre aux futures générations ».

Pour les journées du Patrimoine des 18 et 19 septembre, l'association organise des visites guidées et gratuites de la chapelle de 15 h à 18 h.

 

IMG_0766.JPG

 

émotion et fierté pour cette remise de récompense dans la magnifique chapelle de Villeneuve

03/09/2010

Les Bouillouses, un site classé extraordinaire

A 2000 mètres d'altitude, le lac des Bouillouses est un site protégé d'exception. Sa beauté naturelle, les aménagements, la gestion de l'accès, les départs de randonnées, en font un lieu incontournable et très apprécié des quelques 50 000 visiteurs qui en juillet août y accèdent avec bonheur.

 

IMG_1454_modifié-1.jpg

Site naturel classé depuis le 24 juin 1976, le lac des Bouillouses, durant l'été, subissait une sur-fréquentation touristique, qui entraînait une forte dégradation des lieux, et une circulation dangereuse sur la route d'accès trop étroite. Depuis 11 ans, le Conseil Général a décidé de protéger ce site, et de gérer les flux touristiques. En juillet et août, la circulation routière est règlementée. Le site n'est accessible que par navette, à partir du Pla des Aveillans, par télésiège sur la station de  Font-Romeu, où à pied par circuit balisé.

Au-delà des aménagements de sécurité et de protection, des sentiers balisés thématiques, des animations liées à l'environnement, vous permettent d'entrer dans l'intimité du site. A partir du point info, cinq circuits balisés, d'une heure trente à cinq heures de marche, avec des dénivelés allant de 60 à 350 m, sont proposés. Un jeu d'orientation à partir d'un questionnaire sur l'environnement local, est très apprécié par les familles. Les mardis et jeudi, par demi journées, des balades encadrées par des accompagnateurs en montagne, vous font découvrir la faune, la flore, l'histoire locale. Le 21 août, en partenariat avec la fédération de pêche, une journée d'initiation à la pêche, vous familiarisera avec ce loisir sportif. Une exposition de photographies d'hier et d'aujourd'hui, retracent les 100 ans de fonctionnement du barrage et de la production d'électricité. Toutes ces animations et les fiches itinéraires des sentiers balisés sont gratuits. Autour du parking paysager du Pla des Aveillans et au point info, du barrage, des sanitaires écologiques sont à votre disposition. Vous pouvez  pique niquer, sur les deux aires aménagées, avec places à feu. Passer une nuit sur le site c'est aussi possible. Une aire de bivouac est matérialisée et un refuge, une auberge et un hôtel proposent, buvette, repas et hébergement. Un accueil personnalisé  facilitera une belle journée de découverte. Alors n'hésitez pas, venez découvrir le lac des Bouillouses, tout en étant attentif à son environnement.

 Pratique : navettes autocars à partir du Pla des Aveillans toutes les 15 minutes de 7 h à 19 h. Il vous en coûtera 5 € pour un adulte, 3.5 € pour un enfant (5 à 16 ans), 13 € pour une famille (2 adultes et au moins 2 enfants). Tél 04.68.04.24.61.

1 - Joëlle_modifié-1.jpg Ce qu'ils en pensent

"En général les gens sont ravis"

Joëlle, habitant à Pyrénées 2000, chargée d'accueil aux Bouillouses depuis 11 ans. Mon rôle est de renseigner le public sur tout ce que l'on peut trouver sur le site, mais aussi sur toutes les activités touristiques de montagne. Les refuges, les sites à visiter, les fêtes locales, les marchés, le train jaune... La vente de billetterie pour les navettes, fait partie de ma mission. L'après midi, nous revoyons les personnes à la descente des autobus. Cela permet d'avoir un retour en direct et à chaud de la clientèle. En général les gens sont ravis. Les enfants apprécient le jeu d'orientation, la balade des étangs supérieurs est celle qui « scotche » les randonneurs. La clientèle est familiale et apprécie de pouvoir facilement randonner. Beaucoup de Catalans, des hollandais, des anglais, nous amène à maitriser plusieurs langues pour l'accueil.

2 - Sylvie et Jean Paul_modifié-2.jpg"Un site magnifique, grandiose, féérique"

Sylvie et Jean Paul, habitant à Castillon la Bataille (33), en vacances à Font-Romeu. C'est une région que nous connaissons bien, et qui est merveilleuse. Le site des Bouillouses est magnifique, grandiose, féérique. C'est le dépaysement complet, si l'on aime la nature et la randonnée. On a fait une balade tranquille, on a déjeuné à l'auberge, puis, une petite sieste sur l'herbe au soleil, c'est super. On a connu les Bouillouses avec accès en voiture, mais on préfère les aménagements actuels, il y a moins de pression sur l'environnement. On est très bien accueillis sur le site. L'aller retour en navette, c'est très confortable. Le site est très propre, bien préservé. On a l'impression que les gens font attention, c'est différent de la côte. Une belle journée que l'on conseillera. La prochaine fois, on passera une nuit sur le site.

3 - Angela, Domenèc, Marta _modifié-1.jpg"Une belle balade et un excellent accueil"

Angela, Domenèc, Marta, de LLorençs del Pénedes (catalogne sud), en vacances à Pyrénées 2000. C'est la première fois que nous visitons les Bouillouses. C'est très beau et bien aménagé. Le système de navette est intéressant, cela évite d'avoir trop de voitures en montagne. On a fait une petite randonnée. La balade est impeccable, et le balisage bien fait, on ne peut pas se perdre. Dans la navette, l'information diffusée en plusieurs langues, présentant le site, était intéressante. L'accueil est vraiment formidable, et on a apprécié que l'on nous parle en catalan. Nous avons aussi visité le four solaire, Villefranche et Saint Michel de Cuxa, c'est une belle région. Aujourd'hui le soleil était au rendez vous, mais il fait plus frais qu'en bord de mer. On n'a pas eu le temps de faire la boucle des lacs, cela nous donnera l'occasion de revenir.

4 - Olivier, Sandra, Justine, Clément_modifié-1.jpg"Une randonnée familale très agréable"

Olivier, Sandra, Clément, Justine, originaires de la région toulousaine, en vacances à Font-Romeu. C'est la première fois que l'on vient dans la région, et on a découvert l'existence des Bouillouses hier à l'Office du Tourisme. On a passé la journée sur le site et on a fait le circuit des 12 lacs, nous pratiquons habituellement la randonnée. Le circuit est formidable et bien balisé. On a apprécie le système de navettes, nous reviendrons en utilisant le télésiège. C'est magnifique, propre, bien préservé, et on n'a pas l'impression qu'il y a beaucoup de monde, le site est grand. Cette randonnée est bien adaptée à la famille, on s'est baladés en toute sécurité et sans stress. Très bon accueil, le personnel vient vers vous, et la documentation donnée est très bien faite. On ne regrette ni notre journée, ni notre séjour, « c'est trop bien ».

 

IMG_1458_modifié-1.jpg

 plein les yeux, sur un site d'altitude où sommets et lacs, vous émerveilleront.

12/08/2010

L'histoire vraie du sanctuaire de Notre-dame-de Villeneuve

IMG_7839.JPG

Posé au cœur du Capcir, le sanctuaire de Notre Dame de Villeneuve est un lieu sacré de pèlerinage. Lieu cultuel, mais également lieu culturel et patrimonial régulièrement visité. En véritable historien, Cédrik Blanch, a, pour le compte de l'association Intercommunale de Sauvegarde de la Chapelle de Villeneuve, retracé dans un livre, l'histoire de la Chapelle. Un travail de recherche de plusieurs années, à partir des quelques archives diocésaines existantes et de témoignages de Capcinois. On y retrouve légendes, cérémonies et fêtes mémorables, administration, pratiques religieuses. Origine et descriptif de l'Hermitage et de ses éléments de décoration dont le retable du début du XVIIe et la vierge du XVIe siècle vous le font mieux découvrir. Des photos agrémentent cet ouvrage fort intéressant.

L'histoire vraie : « l'histoire du sanctuaire de Villeneuve est très floue et basée sur des on dit, des peut-être, des supposées histoires vraies. Ce qui m'a poussé à faire ces recherches, c'est de pouvoir faire la part des choses entre le vrai et le faux, de comprendre certains évènements et de faire découvrir le sanctuaire autrement » déclare l'auteur.

Vendu 14,95 €, vous pouvez vous le procurer aux permanences de la chapelle (mercredis et samedis de 15 h à 18 h 30), et dans les points presse des villages du Capcir. Toutes les recettes de la vente du livre sont affectées à la restauration de la chapelle.

IMG_9546.JPG