26/02/2012

Une nuit en refuge : plaisirs divers

Pics Pérics.jpg


Dormir dans un refuge de montagne, beaucoup en ont rêvé. Les hauts cantons vous permettent de le réaliser. Du débutant au montagnard confirmé, plusieurs possibilités s’offrent à vous.

 Avec l’essor de la randonnée estivale et hivernale, la montagne catalane s’est dotée de refuges modernes et confortables. Sanitaires, eau courante, éclairage photovoltaïque, cheminée avec bois, gardiennage, repas, le plaisir est au rendez vous de l’aventure. L’hiver, ces refuges sont accessibles en raquette, ski de fond, ski de randonnée nordique ou alpine. Selon leur situation, leur accès est plus ou moins difficile et pour certains, demande une bonne expérience de la pratique de déplacement en milieu hivernal et une bonne connaissance de la neige.

Refuge non gardés la nuit : accessible par le col de la LLose  ou le col de Creu, le refuge du col delrefuge du Col del Torn.jpg torn (1870 m), est le plus facile d’approche. C’est le refuge « grand public » par excellence. Il permet au plus grand nombre de découvrir les joies d’une nuit en refuge de montagne. En ski de fond, ou en raquettes, sur les pistes tracées, balisées et sécurisées, c’est une halte agréable, avec un superbe point de vue sur le plateau du Capcir et la chaîne du Carlit. Au pied du massif du Madres, proche de la Coume de Ponteils, le refuge des Estagnols (1792 m) est du même niveau de confort que le premier. Accessible par le col de Creu et le col de Sansa, le refuge des Estagnols (1792 m) est une halte sur le tour du Capcir. La nuitée dans ces deux refuges est à réserver, et la clef à récupérer avant de partir à la maison du Capcir.

refuge de Mariailles.jpgRefuges gardés : a 2240 m d’altitude, le refuge des Camporells s’adresse aux montagnards confirmés. Attention, vous êtes en haute montagne, soyez donc prudents. Accessible en raquette et ski de randonnée alpine ou nordique, par la station de Formiguères. Situé au pied des Pérics, c’est un site extraordinaire. La réservation est obligatoire l’hiver. Sur le site classé des Bouillouses (2016 m), point de départ pour une randonnée en haute montagne, ou lieu d’accès pour une ou deux journées découverte, deux structures peuvent vous héberger confortablement. Les refuges du CAF, et l’Auberge du Carlit. Accessibles en raquettes ou ski de randonnée alpine ou nordique, par la vallée de la Têt, à partir du Pla des Aveillans, ou par le télésiège de la Calme (station de Font-Romeu). Sur le massif du Canigou, le refuge de Mariailles (1700 m) est ouvert l’hiver sur réservation. Si l’accès par le col de Jou,  en raquette ou ski de randonnée est relativement aisé, compter deux heures, les courses hivernales à partir du refuge sont réservées aux montagnards aguerris.

Une randonnée en montagne c’est un vrai plaisir, mais il faut l’aborder avec prudence. Si vous hésitez à partir seul,  faites appel au service d’un professionnel de la montagne. Ne vous surestimez pas, attention à la météo, soyez bien équipé.

 

Pratique 

 Refuges du Col del torn et des Estagnols

12 places, non gardés, 8.15 € la nuit, réservation obligatoire, 12  € le repas de midi, sur réservation et uniquement au col del Torn.

Tél 04.68.04.49.86.

Web : contact@capcir-pyrenees.com

Refuge des Camporells

19 places, gardé, 35 € la demi pension, réservation obligatoire

Tél 06.82.12.99.22.

Web : contact@capcir-pyrenees.com

Auberge du Carlit

40 places, gardé, 15.10 € la nuit, 34.10 € la demi pension, 43.10 € la pension
Tél : 04 68 04 22 23
Fax : 04 68 04 14 81
Web : http://aubergeducarlit.free.fr
Refuge du CAF

60 places, gardé,  20.60€ la nuit, 42.10 € la demi pension,  51.10 € la pension
Tél : 04 68 04 93 88
Web : www.pyrenees-pireneus.com/refuge_des_Bouillouses.htm

Refuge de Mariailles

53 places,, 17 € la nuit, 38.50 € la demi pension, réservation obligatoire

Tél 06.83.56.82.10.

Web www.refugedemariailles.fr

refuge des Camporells.jpg

19/02/2012

Nouvelle glisse ludique, le yooner

IMG_4860_modifié-1.jpg


A côté du ski de piste, du snow board, du freestyle, sports de glisse par excellence exigeant une certaine maîtrise technique, des nouvelles pratiques, moins sportives, plus ludiques se développent. Le Yooner en fait partie.

IMG_4819_modifié-1.jpgMalgré un nom à consonance outre atlantique, le yooner, est 100% « made in France » dans sa conception (groupe TSL) et dans sa fabrication, vous voilà rassurés… Son ancêtre, le « Paret », était utilisé par les écoliers l’hiver, au début du siècle dernier, dans la vallée de Manigod en Savoie. Il se présentait comme un genre de demi luge en bois, avec un seul patin, ce  qui facilite sa maniabilité et son contrôle dans la pente. Relooké, amélioré, fabriqué avec des matériaux modernes, il est devenu le « yooner ». Léger, maniable, il est doté d’un amortisseur pour plus de confort. Son patin permet de « tailler des courbes » comme en ski. Assis à 20 centimètres du sol, ce nouvel engin est une véritable invitation à la glisse. Son côté ludique, sa facilité d’apprentissage, vous permettent de le prendre en main en quelques minutes. Encadré par des professionnels, pratiqué sur piste facile verte ou bleue, cette nouvelle pratique de glisse est accessible à tous, skieurs ou non. Le long du circuit, des mini slaloms sont organisés, et pimentent la descente.

Ils l’apprécient

Nicolas.JPGNicolas, pratiquant le Snow board : c’est très sympa, facile à prendre en main,Anne Laure .JPG tu te sens en sécurité et très vite tu as envie de prendre de la vitesse. Rien à voir avec le ski, cela se rapproche de la luge, mais c’est plus maniable.


Anne Laure, novice en ski : je me suis plus éclatée aujourd’hui qu’en ski. C’est facile à manier, on est proche de la neige, et on maitrise mieux. J’étais à l’aise et n’ai pas eu peur de glisser. Bonne ambiance, je recommencerai.


Florence.JPGFlorence, pratique le ski : très bonnes sensations, on Jean Luc.JPGapprend relativement vite. C’est très ludique, on peut s’arrêter pour admirer le paysage. Pas besoin d’être un grand sportif pour apprécier, mais il faut s’habiller chaudement,  


Jean Luc, moniteur de ski de fond et de yooner : la prise en main est très rapide, pas besoin de connaissance de la neige. C’est très convivial et dès les premières descentes, on enchaine les courbes en sécurité et sans efforts.


Où le pratiquer

Au angles,

A la fermeture des pistes, accès au sommet de la station par la télécabine, puis descente de la piste verte jusqu’au bas de la station, compter une heure.

Il vous en coûtera 12 € encadrement et matériel compris, et 1 € pour le casque. Rajoutez 4.5 € pour la télécabine si vous n’avez pas un forfait ski valide.

 www.esf-nordique-les-angles.sitew.com   tél 04.68.04.47.82.

A Font Romeu

Durant la journée, accès par le télésiège des Airelles, descente de la piste bleu.

Il vous en coûtera pour une heure 13 € encadrement, matériel, accès télésiège compris.

www.transpyr66.com   tél 06.11.87.85.12.

A Porté Puymorens

A la fermeture des pistes, accès au sommet de la station en raquette à neige, et descente en yooner, comptez 2h 30.

Il vous en coûtera 25 € encadrement et matériel compris

www.transpyr66.com   tél 06.11.87.85.12

IMG_4848_modifié-1.jpg

12/02/2012

Des enfants des restos du coeur à la neige

enfants, restos, neige, joie, plaisir


A l’initiative de l’antenne des restos du cœur « au cœur du Capcir », des jeunes de la plaine et leurs parents ont vécu une journée mémorable à la neige, une première pour l’ensemble du groupe.

enfants,restos,neige,joie,plaisirPartis à 6h 40 de Perpignan avec le bus à un euro, ils ontenfants,restos,neige,joie,plaisir été accueillis àMatemale par un copieux petit déjeuner. Puis transfert au Pla del Mir aux Angles pour une partie endiablée de luge qui a réuni petits et grands. Une découverte de la nature enneigée, des plaisirs de glisser.  La balade dans les bois environnants, en préparation du programme de l’après midi, a permis de découvrir des traces d’animaux.

enfants,restos,neige,joie,plaisir

Après le déjeuner, visite du parc animalier, moment fort, et échange avec des enfants de Matemale qui se sont joints au groupe. Les animaux pyrénéens étaient au rendez vous, y compris les ours. Les marmottes, en hibernation, n’ont laissé entendre que leurs ronflements. Axel et Nicolas ont apprécié « la luge c’était super, et au parc on a vu tous les animaux. A midi on a mangé en face du lac, c’était bien ». Même son de cloche du côté de Nolwenn, une maman « belle journée, ça fait du bien de prendre l’air, ce soir, on va bien dormir ». Avant de prendre le bus du retour, un goûter revitalisant a été apprécié.

enfants,restos,neige,joie,plaisir


Belle solidarité : au-delà des bénévoles des restos et habitants du village, ils ont été nombreux à s’associer gracieusement pour la réussite de la journée. L’épicerie de Matemale chez Yannick, la maison familiale la Prairie, la station des Angles, le parc animalier et la CCAS. Le Conseil Général, a mis un bus supplémentaire sur la ligne.

Une belle journée qui, n’en doutons pas, se renouvellera.

 

enfants, restos, neige, joie, plaisir

une journée de détente dans un cadre enneigé, a ravi enfants, parents et accueillants.

18/01/2012

Station de Puyvalador, elle plie mais ne rompt pas

neige, ski, séjour, vacances, montagne


Avec ses 31 printemps, la dernière née des stations des Neiges Catalanes, subit comme ses congénères les aléas climatiques, mais a des projets d’avenir, et laisse passer la tourmente pour mieux renaître.

Créée d’une initiative privée, la station de Puyvalador en Capcir est aujourd’hui gérée par une régieneige, ski, séjour, vacances, montagne autonome. Au fil des années, elle a connu des hauts et des bas, liés à l’enneigement plus ou moins abondant. Certains investissements en particulier dans les remontées mécaniques n’ont pas étés réalisés en temps voulu et posent des problèmes en terme de flux des skieurs. Il est de fait difficile de gérer une station qui se retrouve avec un déficit important cumulé au cours des années précédentes.

Feu les canons : « cette année, on paye l’incendie criminel de l’usine à neige de cet automne. Nous avons mis tout en œuvre pour la reconstruire, mais il faut du temps. Elle sera opérationnelle dans 2 ou 3 semaines » déclare Jean Luc Aguzou directeur de la station. Un gros chantier de par sa réalisation et son coût pris heureusement en charge par les assurances. Les Neiges Catalanes ont aussi participé financièrement, la communauté de communes Capcir a fourni le bois pour le bardage du bâtiment et la toiture. « avec son fonctionnement, on pourra enneiger tout le bas de la station et assurer un retour du haut par des pistes faciles (verte et bleue) pour le grand public » précise le directeur. La fréquentation est en baisse d’environ 50 % par rapport à l’année dernière qui na pas été une année exceptionnelle.

neige, ski, séjour, vacances, montagneDes perspectives : « malgré des difficultés, la station n’envisage pas de déposer le bilan à la fin de la saison, on se bat pour cela » confirme le directeur. Et c’est la course à la recherche de partenaires financiers et de subventions que l’équipe en charge de l’outil s’est engagée. Des projets d’amélioration, pour reconquérir la clientèle, il n’en manque pas. Moderniser les remontées mécaniques et l’unité de production de neige, déplacer le Snow-Park sur la partie haute et remodeler le front de neige pour l’adapter aux débutants. Aujourd’hui tout le domaine du haut de la station est skiable sur une neige naturelle de grande qualité. Neige et soleil au rendez vous pour Samuel, Alois, Nixon, Thibault, Flo, Jérémie, Yann, Adrien, étudiants à Toulouse qui découvrent la station « on s’est éclatés, super ski et beaux paysages, même si ça manque de neige ».

Samedi 21 janvier la station sera en effervescence avec la présence de France Bleu Roussillon et des animations ouvertes à tous.

 

Ce qu’ils en pensent


neige, ski, séjour, vacances, montagneFernand Canto, chef d’exploitation. Le haut de la station est enneigé naturellement et on maintient une partie du bas ouvert. C’est une prouesse de l’équipe de damage qui maintien les pistes du bas skiables. Tout le personnel est au complet. On attend la neige pour éviter de les mettre au chômage partiel. Côté clientèle, cela se passe bien, les gens sont conscients du travail réalisé pour qu’ils puissent skier avec plaisir.

Monique Andreu propriétaire du snack des pistes. J’ai le moral, malgré une saison plus qu’enneige, ski, séjour, vacances, montagne demi-teinte, elle n’est pas finie. Cette année tout le monde souffre du manque de neige. J’ai beaucoup de frais, mais je reste ouverte,  car j’ai du personnel en contrat, et ils ont tous besoin de travailler. Les clients sont des habitués, pas assez nombreux, mais satisfaits des efforts de la station. Vivement que la neige arrive.

neige, ski, séjour, vacances, montagneYvan Dabouis gérant de la boutique ski. Une saison très morose du fait du manque de neige naturelle que les clients recherchent en venant chez nous. Le non fonctionnement de l’usine à neige accentue le problème. C’est rageant car le haut de la station est bien enneigé, mais la liaison est difficile ce qui dissuade la clientèle débutante. La tempête n’a pas été facilitante durant quelques jours. La neige est agréable à skier.

Michel Bataille du chalet d’altitude. Pour nous, qui sommes installés sur leneige, ski, séjour, vacances, montagne haut de la station, cela ne se passe pas trop mal. C’est déjà énorme que la station soit ouverte avec un enneigement en haut très bon. La clientèle est sympa et apprécie les efforts réalisés par la station pour proposer des pistes de qualité. Je suis optimiste pour l’avenir de la station qui est prise en main par une équipe jeune et très dynamique.

 

neige, ski, séjour, vacances, montagne


Puyvalador fiche technique

17 pistes (3 vertes, 6 bleues, 6 rouges, 3 noires), 32 km, 63 canons à neige, un Snow-Park,  une piste de luge, deux snacks  (un au bas des pistes, un au sommet), une salle hors sac, une école de ski, un loueur de matériel, une garderie pour les jeunes non skieurs. Peix du forfait, 27 € pour un adulte, 21,50 € pour un enfant jusqu’à 12 ans.

 

11/01/2012

Christian Cardot sur la Haute route de l'Everest

everest, haute route, treck


Guide de Haute montagne, le catalan Capcinois, infatigable marcheur, s’est remis en route pour un périple en haute montagne de 22 jours, entre 2850 et 6050 mètres et vue panoramique sur l’Everest qui culmine à 8848 m.

everest, haute route, treckAprès le tour des Annapurna en 2010, c’est la Haute Route de l’Everest que vient de parcourir Christian Cardot, en compagnie de son         épouse,        sa belle sœur et Lama porteur népalais. Une belle aventure, de rencontres, d’échanges, et d’efforts pour un plaisir immense. « du fait de l’altitude et du manque d’oxygène, le périple a été éprouvant, mais pas très technique. Les panoramas grandioses, le soleil toujours présent, la gentillesse des népalais, on fait oublier les moments difficiles » précise avec enthousiasme Christian.

Belle aventure : quatre jours d’acclimatation seront nécessaires pour ce trek qui les conduira de 2850everest, haute route, treck m à 6050 m d’altitude au dessus du camp 1 du Pumori au pied de l’Everest, avec le passage de trois cols à 5400 m. Vingt deux jours, cinq heures de marche journalière, au rythme de l’enjeu « ici il faut prendre le temps, maîtriser son rythme, admirer le paysage si l’on veut arriver au bout », c’est la philosophie de Christian.

Belles rencontres : au-delà de l’effort, de la beauté des sites, c’est l’humain qui est au cœur de l’aventure. Rencontre avec ce guide de haute montagne de 82 ans venu inaugurer l’électrification photovoltaïque d’une everest, haute route, treckécole réalisé par son association, ou celle d’André Peyraud le nageur de l’extrême, qui a descendu les rivières leseverest, haute route, treck plus hautes du monde, en pèlerinage sur l’un des sites de ses exploits. Rencontre surtout avec la population locale, qui est toujours en activité. Les femmes qui ramassent les bouses de yak qui séchées alimentent le feu, les porteurs qui sillonnent le circuit avec de très lourdes charges, les enfants qui vont à l’école à pied avec parfois 4 heures de marche par jour. « les népalais sont très accueillants, très gentils, je suis toujours ému quand le matin on reprend la route et on quitte nos hôtes ».

Gravir l’Everest, c’est un rêve sûrement inaccessible du fait du coût financier trop élevé. Mais Christian a d’autres rêves et pour 2012, il prépare un tour du monde, encore une belle aventure.

Contact: Christian Cardot 06.32.15.12.56.   Email cardot.expe@ifrance.com

 

everest, haute route, treck

               plein les yeux devant ces sommets mythiques, de la poésie,, de belles rencontres.

07/01/2012

Tempête : d'importants dégats matériels relevés dans les hauts czntons

 

 

IMG_3078_modifié-1.jpg

Avec un maximum de 153 kilomètres heure en Capcir (40 km de moins que lors de la tempête Klaus de janvier 2009), le vent a certes perturbé la vie des hauts cantons, mais les dégâts sont heureusement globalement moindres qu’en 2009.

IMG_3102.JPG

 

En Capcir, la D52 qui relie Matemale aux Angles était fermée à la circulation hier matin. A hauteur de la clairière, vestiges des méfaits de Klaus, les arbres se sont abattus sur la route sur une centaine de mètres. Dans la forêt quelques arbres abattus autour de l’espace touristique de l’ourson, mais sans conséquence fâcheuse pour les bâtiments. On ne notait pas de forte dégradation dans les villages, si ce n’est sur les Angles qui semble la commune la plus touchée en Capcir. Les stations étaient fermées toute la journée, le vent traînant à faiblir. Sur Puyvalador, quelques arbres ont été vite dégagés, sans gravité pour les remontées mécaniques. Même son de cloche sur Formiguères, avec un peu plus d’arbres tombés sur les pistes, mais tout est mis en œuvre et la station devrait rouvrir aujourd’hui. Petit point positif, il a neigé durant la nuit sur le haut de la station. Pour les Angles.

Une année qui ne s’annonce pas sous de bons hospices, mais les montagnards ne baissent pas les bras. Tout est mis en œuvre pour que ce week-end la vie locale et touristique fonctionne normalement

IMG_3095_1_modifié-1.jpg

IMG_3091.JPG

25è trace catalane : la fête du blanc aux Angles

ski alpinisme, course, compétition, montagne


Une belle compétition de ski d’alpinisme, avec deux tracés d’altitude, des dénivelés positifs de 1300 et 1850 mètres, un passage couloir avec crampons, une neige parfois glacée, une épreuve réservée aux skieurs aguerris.

ski alpinisme, course, compétition, montagneIls seront plus d’une centaine dimanche matin dès 8 h 30, à s’élancer du plateau de Bigorre sur la station de ski des Angles. Venus de Catalogne Nord, Andorre, Aragon Hautes Pyrénées, du massif alpin, mais aussi de notre département, ils vont en découdre. « les deux parcours sont sélectifs, techniques. La qualité de la neige avec quelques passages glacés, vont pimenter cette épreuve » précise José Paino, Président de l’association Ski de Montagne Cerdagne Capcir qui organise l’épreuve. Une course homologuée par la Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade, qui compte pour l’Open de la Fédération Excursionniste de Catalogne, le Championnat Régional et la coupe de France de Ski Alpinisme.

Une épreuve sur laquelle un certain Kilian Jornet, champion du monde de ski alpinisme a fait ses premières armes. Il ne sera pas présent sur cette 25è édition, mais le niveau sera relevé. Le parcours A, le plus long sera bouclé en moins de deux heures pour la plupart des participants, on parle d’une heure quarante pour les meilleurs.

Deux parcours Le départ est prévu du plateau de Bigorre à 8 h 30 pour tous les compétiteurs. Leski alpinisme, course, compétition, montagne parcours A passe par le Mont-Llaret, puis rejoint la cabane de la Balmette, ascension du petit Péric, descente sur les Camporells par le couloir du Patou, remontée vers la coquille, ascension en crampons du grand Péric, descente par la ligne de crête entre les deux Pérics, et retour à la station par la Balmette, le Llaret et le Roc d’Aude. Le parcours B après la descente du petit Péric rejoint le départ. Les parcours peuvent être modifiés selon les conditions météo.

Vous pouvez encore vous inscrire aujourd’hui de 16 h 30 à 19 h 30 à la salle expo de l’espace Bleu Neige aux Angles.

 

 

ski alpinisme, course, compétition, montagneski alpinisme, course, compétition, montagne