28/07/2013

Cet été, en montagne sortez des sentiers battus


Duran

escalade, parc aventure, parapente

t votre séjour dans les hauts cantons, faites vous plaisir en pratiquant des activités originales.

La montagne catalane propose une grande diversité d’activités durant l’été.  Marcher, pédaler, chevaler, naviguer, nager, pêcher, voler, grimper, se ressourcer, visiter, déguster… En montagne, l’été, il est difficile de ne rien faire. Dans cet inventaire à la Prévert, certaines activités ont un caractère original. En voici trois à découvrir, émotions et plaisir garantis.

escalade, parc aventure, parapenteParcours aventure  jouer dans les arbres, emprunter des passerelles, des ponts de singe, des tyroliennes, marcher sur des rondins suspendus… une belle aventure. Côté sécurité, pas de souci. Votre harnais est relié par deux longes à une ligne de vie le long du parcours. Accrochez vous, c’est parti. Côté émotions, c’est de la dynamite.

Parc Cerdanya Aventure à Angoustrine, de 14 à 20 €, tél 06.16.61.40.46.  

Angles Aventures, de 11 à 21 €, tél 06.81.41.16.30.    www.angles-aventures.fr

Chacun sa trace à Font-Romeu, de 8 à 20 €, tél 06.80.26.67.57.

Err Aventure, de 12 à 15 €, tél 06.80.26.67.57.    www.err-aventure.com

Via Ferrata ce parcours aventure de montagne, permet une progression à travers la falaise. Unescalade, parc aventure, parapente mélange de circuit d’arbre en arbre quand à la sécurité, et d’escalade quand à la progression. Accessible à tous, il suffit de suivre l’itinéraire câblé. Se dépasser et maîtriser son vertige en toute sécurité, voilà une aventure plaisir.

De 15 à 26 € sans moniteur, de 30 à 50 €  avec encadrement,

Les Escaldilles à Llo, tél 06.85.02.23.84. www.via-ferrata-de-llo.com

Parapente qui n’a pas rêvé de voler comme un oiseau ? Réalisez votre rêve, en parapente biplace, confortablement installé sur votre sellette. Laissez vous guider par le moniteur, admirez le paysage, pas de vertige, mais un grand frisson.

Aventure Pyrénéenne à Font-Romeu, de 55 à 145 € selon durée tél 04.68.04.96.59     www.aventure-pyreneenne.com

Vol’aime à Angoustrine, de 60 à 100  € selon durée, tél 04.68.30.10.10 www.volaime.com

Thibal Serge à Font-Romeu, de  60 à 100 € selon durée, tél 06.23.84.58.85

 

escalade, parc aventure, parapente

                              des émotions, des frissons, et surtout du plaisir, étonnez vous.

24/07/2013

Véronique se souviendra longtemps de son anniverfsaire à la tour de Creu

joëlette, amitié

Elle en aurait des choses à raconter la tour de Creu. Voilà quelques siècles qu’elle voit passer du monde, à pied, à cheval, carriole, vtt, ou toute autre forme de moyen de déplacement. Aujourd’hui, c’est une « joëlette » avec à son bord Véronique, guidée par Mirabelle, accompagnatrice en montagne. En séjour aux Escaldes en février, Véronique a fait connaissance avec deux passionnées de montagne, Geneviève et Viviane la gardienne des Camporells. Elles lui ont donné envie de revivre une balade en montagne. Ne pouvant marcher à cause de son handicap, elle a fait appel à l’association nataph. « j’ai contacté mes amis qui ont trouvé l’idée sympa et sont tous là aujourd’hui, ainsi que mes deux filles» explique Véronique ravie. « la joëlette c’est super confortable. C’est formidable de se retrouver dans cette belle montagne. C’est une belle journée qui me tenait à cœur, et aujourd’hui c’est mon anniversaire ». Et quel anniversaire…

 

joëlette, amitié

L’association NATAPH (Nature Accessible à Tous-Accueil de Personnes Handicapées), a pour mission de permettre à toute personne en situation de handicap, d’accéder à la montagne. Un accompagnement humain et technique grâce à la joëlette. Ce traîneau mono roue permet d’emprunter beaucoup de chemins de montagne. Là ou passe un vtt, elle passe.

Renseignements 04 68 96 23 15 www.nataph66

joëlette, amitié

15/07/2013

Les Bouillouses : la nature sans voitures

IMG_3426_modifié-1.jpg


A 2000 mètres d’altitude, le site naturel des Bouillouses, espace de nature extraordinaire voit durant l’été, son accès régulé, pour une protection de cet environnement sublime, mais fragile, et le plaisir de ses visiteurs.

Quelle bonne idée a eu le conseil général des Pyrénées orientales, lorsqu’il a décidé en 2000, de réguler l’accès aux Bouillouses. Site classé, reconnu espace naturel fragile, il  subissait durant l’été, un  incessant aller et retour de voitures. « se croiser dans l’accordéon, quand il y avait de la circulation, c’était souvent risqué » se souvient un pécheur. La mise en place de navettes a un effet bénéfique sur la pollution et la sécurité. On est passé du « je monte, clic clac photo et je redescends », à « je prends le temps de découvrir ce site extraordinaire ».

IMG_3488_modifié-1.jpgQuel site : tous les visiteurs sont unanimes, « que c’est beau !». Le lac, les Pérics majestueux qui s’y reflètent, le Carlit dominateur, les cols rouges paradis des mouflons. Des sentiers balisés (1 h 30 à 5 h), vous invitent à pénétrer au cœur de cet écrin. Boucle des étangs du Carlit, de la Pradella, du lac d’Aude, les étangs des Esquits. Un jeu d’orientation, avec 14 balises à découvrir, permet aux enfants, à l’aide d’un plan de s’initier à l’orientation. Paradis des pêcheurs, de nombreux lacs pour « taquiner » la truite leurs sont accessibles, pourvu qu’ils soient munis d’un permis de pêche. Avec cent mille visiteurs par an, le site est propre et peu pollué. Le public est sensibilisé à adopter un comportement éco citoyen et y adhère.

Le point info : véritable office du tourisme des Bouillouses, c’est un lieu incontournable et fortementIMG_3446_modifié-1.jpg fréquenté. Situé à hauteur du barrage, en rive droite, vous y trouverez, information, documentation, carte des sentiers balisés, toilettes écologiques, point d’eau, portes bébés et un accueil sympathique. Une bibliothèque de livres de montagne à consulter sur place, la possibilité d’envoyer une carte postale par internet à vos proches ou amis, complètent ces services. Côté animation, tous les mardi et jeudi, du 9 juillet au 22 août, par demi journée des balades sont proposées, encadrées par ces accompagnateurs en montagne. Les 24 juillet et 21 août, des initiations à la pêche sont organisées par la fédération départementale de pêche. Tous ces services et animations sont gratuits.

N’hésitez pas, allez y.

Des nouveautés 

Visitez les Bouillouses à partir de Perpignan pour 7 euros : au départ de Perpignan, empruntez-le bus à 1 €. A Mont-louis une correspondance vous dépose au parking du Pla de Barrès, point de départ des navettes des Bouillouses, où vous achèterez votre titre de passage à 5 €. Au retour, le bus à 1 € vous conduira à Mont-Louis avec correspondance pour Perpignan.

IMG_3496_modifié-1.jpgActions pédagogiques auprès des scolaires : à partir de septembre les Bouillouses accueilleront des scolaires du département pour une découverte du site et de sa biodiversité. Transport et encadrement sont mis à disposition par le conseil général.

 Pratique

Accès au Bouillouses : par la navette bus à partir du parking du Pla de Barrès. Du 29 juin au 1 septembre et les week-ends des 7/8 et 14/15 septembre. Cout adultes 5 €, enfants 3.5 €. Par le télésiège de la Calme sud (station de Font-Romeu) du 6 juillet au 25 août. Coût adulte 805 €, enfant 5.5 € (04.68.30.68.30.)

Dormir et manger, boire un verre aux Bouillouses :

Refuge du CAF 04.68.04.93.88. www.refugedesbouillouses.ffcam.fr

Auberge du Carlit 04.68.04.22.23. www.aubergeducarlit.free.fr

Hôtel Les  Bones Hores 04.68.04.24.22 www.boneshores.com

Renseignements/réservation animations : 04.68.04.24.61. www.cg66.fr

Auberge du Carlit 04.68.04.22.23.

 

Ils ont apprécié les Bouillouses

 

Catherine, Guenael, Jean Claude, Anne Marie.jpgCatherine, Guenaël, Jean Claude, Anne Marie, originaires de Charentes, en vacances à St Pierre del Forcats. «nous étions déjà venu aux Bouillouses il y a trente ans. Le site est très propre et les navettes un bon moyen d’accès. On est allé au fond du lac des Bouillouses. Il y a du monde, mis ce n’est pas gênant. Les gens sont sympas et il y a de la place. Les paysages sont magnifiques, et la neige sur les montagnes avec l’eau au pied c’est très beau ».

 



Christophe, Cyril, Anaïs, Véronique, Maxime, habitant dans l’Aude, en vacances àChristophe, Cyril, Anaïs, Véronique, Maxime.jpg Formiguères. « on vient habituellement skier à Formiguères et on a voulu découvrir le pays l’été. On a fait la magnifique boucle des 9 lacs. C’est calme, de jolis points de vue. Le parcours est bien balisé, vallonné mais pas trop difficile, adapté aux familles. Le site est propre, l’accès navette intéressant. La présence de neige rajoute du piment à la beauté des paysages ».

 




Jérome, Marie Pierre, Paola, Andréa.jpgJérôme, Marie Pierre, Paola, Andréa, originaires de Montauban, en vacances à Egat. une redécouverte, pour Jérome qui y venait enfant. « on a fait la balade le long du lac avec une pause pique nique au bord de l’eau. Le site est magnifique, les gens semblent respectueux. Le fait de prendre les navettes, les informations, nous rendent éco-citoyens. On a l’impression de s’être posés dans un splendide site naturel, ressourçant, fleuri. Les enfants sont ravis ».

 



Marjorie, chargée d’accueil au point-info. « beaucoup de personnes passent au point info. Météo,Marjorie.jpg document des sentiers balisés, réglementation de la pêche sont leurs demandes prioritaires. La majorité des visiteurs sont agréables et souvent ravis. La propreté du site et l’absence de voitures sont mis en avant, en particulier par ceux qui ont connu le site avant les navettes. Après leur balade, ils repassent me voir, me font part de leur périple, de leurs émotions ».


12/02/2013

Népal, Indonésie, avec le guide Christian Cardot

DSC_3696_modifié-1.jpg


C’est en famille et en compagnie d’un porteur népalais, que le guide de haute montagne Christian Cardot, a quitté son Capcir pour, durant deux mois et demi parcourir le haut Népal puis l’Indonésie.

DSC_4969 3_modifié-1.jpgMarcher, pour Christian Cardot, est aussi indispensable à sa vie que respirer. A pied du printemps à l’automne, en raquettes ou ski de randonnée en hiver, il arpente les hauts cantons, en connaît tous les détails, tous les secrets, tous les bienfaits. Quand il vous invite à boire un verre de genépi, vous savez exactement le lieu, le jour, l’heure de la récolte des plantes, et c’est toujours savoureux. Mais marcher ne suffit pas, il faut être curieux, avide de rencontres et d’échanges, pour tous les ans parcourir une partie du monde. C’est tout cela qui motive Christian, véritable globe trotter, qui revient toujours enrichi de ses voyages, et volubile, n’hésite pas à vous faire partager ses aventures.

Longue marche : le périple commence par le Népal, avec l’enchaînement de quatre treks (Tamang DSC_3379_modifié-1.jpghéritage, Langtang, Gosainkund et Helambu) soit environ 300 km en 25 jours. La première partie, frontière avec le Tibet est particulièrement agréable. « les gens sont en costumes traditionnels selon leurs ethnies, les maisons aux constructions originales, des styles de vie différents mais toujours un superbe accueil » précise Christian. Vallées grandioses et profondes, une lente progression au milieu des rhododendrons géants, pins, bouleaux, chênes et bambous. Du haut du Kanjin-Ri (4773 m) le point de vue est extraordinaire sur les sommets environnants dont le Shishapangma (8013 m). Après différentes ascensions dont celle du Langtang Lirung (7227 m), la route continue par le Gosain Kund et ses 106 lacs. Des parcours enchaînant de fortes dénivelées positives, qui donnent de la difficulté à la marche. Dernière étape, le village de Saku, puis, retour en stop à Katmandou et envol vers l’Indonésie et ses volcans.

DSC_4289_modifié-1.jpgDécevante Indonésie : changement de décor, durant six semaines, sur les iles du sud de l’Indonésie, ascension de six volcans. Le Bromo (ile de Java) et son immense cratère, le Butur et l’Agung (ile de Bali), le Rinjani le plus haut (3726 m) sur l’ile de Lombok. Sur l’ile de Flores, le Kelimutu est célèbre pour ses trois lacs qui changent de couleur durant la journée. Après la montagne népalaise, entre les ascensions des volcans, place au vtt, à la plongée, au repos sur de belles plages. Une déception cependant le tourisme développé à outrance sur l’ile de Bali, trop de monde, trop de sollicitations financières, grands hôtels, vont faire fuir nos globe trotter.

Etonnantes rencontres : si les échanges avec les locaux sont riches, il en est de plus insolites et DSC_4441_modifié-1.jpginattendus, laissant d’agréables souvenirs. La rencontre au tee shop de Thomma au Népal avec Christian Sénéchal originaire de Thonon les bains, une deuxième rencontre à dire vrai. En 1974, au volant de sa coccinelle, Christian Cardot est tombé en panne entre Tabaiz et Teheran en Iran. C’est Christian Sénéchal qui passait par là en 2 CV qui l’a dépanné. Puis, en Indonésie, agréable rencontre avec Camille et Manon jeunes habitantes de Matemale. Moins agréable, « la peur de ma vie » dira Christian, la morsure d’un serpent, heureusement sans gravité et soignée avec des plantes médicinales par un moine tibétain

A peine rentrés, Christian et son épouse Christine pensent au prochain départ. Juin, c’est l’incontournable Turquie. En automne ce sera la haute route de l’Everest au Népal suivie des Philippines, le Laos, le Cambodge et le Vietnam. Cette fois, le groupe s’agrandira à quelques matemalais, le virus est passé pour le plus grand plaisir de Christian.

 

Contact : 06.32.15.12.56.  et cardotchristine@hotmail.com

 

DSC_3900_modifié-1.jpg

des paysages extraordinaires qui récompensent toujours l’effort pour atteindre les sommets.

02/10/2012

A la découverte du site des Bouillouses : pari tenu

IMG_4081_modifié-1.jpg


Une cinquantaine d’adultes et d’enfants, se sont retrouvés ce week-end au chalet du CAF des Bouillouses, pour une découverte pédestre du site.

Comme tous les ans, le comité départemental des Clubs Alpins Français du département, organise deux jours dédiés à la découverte de la montagne et de son environnement fragile. Une cinquantaine de personnes ont répondu à cette invitation et n’ont pas été perturbées par le temps pluvieux et froid. Toutes les activités prévues ont été réalisée hormis la montée au Carlit blanchi par la neige.

Un gardien : hébergés au refuge du CAF des Bouillouses, les groupe a pu découvrir le Parc Naturel Régional par une projection, et échanger avec Philippe le gardien. Métier, plaisirs et contraintes, organisation et gestion d’un refuge étaient au programme de cette discussion.

Dimanche matin, les randonneurs ont pu découvrir ou redécouvrir la beauté du site des Bouillouses.

www.cd-pyrénées-orientales.ffcam.fr

30/09/2012

Le Madres Libéré

ouverture de la barrière.jpg


Randonneurs, chasseurs, pêcheurs, éleveurs, champignonneurs, photographieurs, ont posé les pieds en toute liberté, boutant la main mise de Groupama sur une partie de la montagne catalane.

des élus au col de Jau.jpg Ils étaient au moins 500 selon les organisateurs, la police absente n’a pu contredire ce chiffre. Cinq cent malgré la pluie, réunis pour répondre à l’appel du collectif Madres qui dénonce « « Groupama, à l’origine société d’assurance mutualiste, propriétaire de 2000 hectares de montagne sur le territoire de Mosset (qui en compte 7193) se comporte de plus en plus, en nouvelle féodalité foncière, interdisant l’accès sur sa propriété privée aux différents utilisateurs de la montagne ». Tous unis, randonneurs, vététistes, ramasseurs de champignons, chasseurs, éleveurs, pécheurs, élus ou non… pour défendre ce droit de passage que leur donne la loi « stratae », qui date certes du XIème siècle, mais est toujours applicable.

Les faits : Groupama décide d’interdire le passage à tous les randonneurs sur sa propriété privée. Une décision mise en œuvre par l’embauche de gardes chargés de refouler les amoureux du site, et qui a profondément choqué les locaux. « même sous les seigneurs d’Aguilar, seigneurs de Mosset, il y avait un droit de passage ». Malgré des tentatives de rencontres avortées avec Monsieur Cornut Chauvin, directeur de Groupama méditerranée, rien n’y fait. Il refuse le passage, s’oppose à la rénovation du refuge du Caillau enclavé dans sa propriété privée, invoquant des raisons de protection du site, de sa faune et de sa flore. En fait, le site est réservé à la chasse privée, et une piste de 3 mètres de large sur plusieurs kilomètres est réalisée par Groupama, sans aucune autorisation, dans un site Natura 2000, sur le territoire du Parc Naturel des Pyrénées Catalanes. Un aménagement en contradiction avec les arguments invoqués par le directeur de Groupama quand à la protection du site. Une attitude qui amène le collectif à dénoncer « le comportement féodal de Monsieur Cornut Chauvin, directeur régional d’un organisme mutualiste » et à mette en place ce rassemblement.

Mobilisation : « je suis adhérent à Groupama, je suis donc quelque part propriétaire de ce territoire, je ne vois pas pourquoi je ne pourrais m’y promener », « nous respectons la propriété privée, mais ne comprenons pas l’interdiction de passage. C’est Groupama qui met en péril l’environnement avec la création d’une piste dans un site de grand tétras espèce protégée, pas nous ». le discussions et réactions vont bon train parmi les participants. Message de félicitation et remerciement aux présents exprimé par Alain Siré au nom d’Hermeline Malherbe présidente du Conseil Général qui « s’est beaucoup engagée pour le respect de ce droit de passage ancestral sur le massif du Madres » encourageant à maintenir la pression pour que tous les chemins retrouvent leur droit de passage.

Ils sont nombreux, les utilisateurs de la montagne, unis dans ce combat, épaulés par des élus dont Christian Bourquin Président de la Région, Ségolène Neuville Député de la circonscription, Jean Castex maire de Prades et son Conseil Municipal, nombre d’élus de la montagne catalane.

Devant cette levée de boucliers, Groupama et son directeur ont fait marche arrière (voir l’indépendant de vendredi), en acceptant le droit d’accès au refuge. Pas suffisant pour le collectif, pour qui le « combat continue ».

Au secours cerise…

 

Ils ont participé au rassemblement 

 

1- Geneviève Oustailler.jpg1 – Geneviève Oustailler, présidente de la Fédération Française de Montagne : la montagne appartient à tous. Certes la propriété privée doit-être respectée, mais Groupama doit respecter le droit coutumier de passage. Je suis outrée par l’ouverture d’une piste, sans aucune autorisation, de surcroit dans un site Natura 2000.

 

2 – Claire Sarda Vergés, maire de Campôme : je soutien depuis toujours l’idée d’un2 - Claire Sarda.jpg multi usage concerté des espaces naturels de la montagne catalane. Suite à cet évènement, il faut se mettre autour d’une table et régler l’ensemble des sujets dont la durabilité des baux pastoraux.

 

3 - Yves Delcor.jpg3 – Yves Delcor, premier adjoint de Prades : nous soutenons l’action de l’association qui se bat pour le maintien du passage en montagne pour tous, dans le respect de la nature. Je m’insurge contre l’ouverture d’une piste sans autorisation dans un site préservé. Il faut limiter l’accès aux véhicules pour les secours et la défense incendie.

 

4  - Paul, Thomas, Noé, Clément, Ferreol : nous sommes venus faire l’ascension du4 - Paul, Thomas, Noé, Clément, Ferreol.jpg Madres, et pour le protéger. Groupama interdit le passage des randonneurs, mais ça fait partie de notre catalogne. Nous on ne va pas demander l’autorisation de passer.

 

5 - Marcel Bonafos et Michèle Siré.jpg5 – Marcel Bonafos et Michèle Siré : cella a fait 35 ans que nous randonnons dans ce massif. Nous nous sommes fait arrêter ce mois d’avril entre la barrière et la carrière de talc. Deux gardes en voiture nous ont signifié que nous étions dans une propriété privée, et menacé de nous verbaliser si nous ne faisions pas demi-tour, ce que l’on a fait. Aujourd’hui nous somme là pour soutenir l’action du collectif.


6 – Madeleine Berges, maire de Counozouls dans l’Aude : en voisins, on se sent concernés. Il6- Madeleine Bergés.jpg n’est pas acceptable de priver les gens de se promener en montagne. Aujourd’hui il y a beaucoup de monde et c’est très bien. Groupama a l’air de faire machine arrière, mais il faut continuer à lutter, ce n’est pas terminé.

 

7 – le point de vue du collectif Madres : ce qui nous réunit, nous fédère, nous fait 7- membres du collectif Madres.jpgexister c’est la cause elle-même qui est reprise par tout le monde, et nous sommes surpris de cet accueil. Cela prouve que la cause est juste et correspond à une aspiration humaine profonde. A l’heure de l’Europe qui a instauré la liberté de circulation des hommes, nous ne comprenons pas que cela ne puisse s’appliquer ici. Monsieur Cornut Chauvin s’est mis en tête de mette de l‘ordre, c'est-à-dire d’être maitre de tous les tenants et aboutissants du Madres. Progressivement, il a mis en place des interdictions, et aujourd’hui, cerise sur le gâteau, il interdit l’accès aux randonneurs dans sa « propriété privée ». Il veut faire du Madres « une vitrine de la chasse française », réservée bien sûr aux fortunés, en 4x4, ce qui a motivé la réalisation d’une piste en toute infraction dans un site Natura 2000. Cela ne correspond pas à l’esprit des chasseurs locaux qui ont une approche respectueuse de la nature. On ne veut pas devenir la Sologne, la montagne et la nature doivent-être accessibles à tous. La convention que Monsieur Cornut Chauvin a signé cette semaine, il l’a en main depuis juillet 2011. Il a fallu que la Présidente du Conseil Général le relance fortement et une importante mobilisation pour cela. Nous recevons des mails de soutien de la Catalogne sud, du Québec, d’Australie, de Nouvelle Zélande… Nous ne baisserons pas les bras, la lutte continue.

 

IMG_4019_modifié-1.jpg

forte mobilisation sur le Madres malgré un temps d’automne humide.

28/09/2012

Avec le Club Alpin, la montagne est belle

IMG_3966_modifié-1.jpg


Les clubs alpins des P.O., vous invitent samedi et dimanche, à découvrir et à respecter la montagne, sur le site classé des Bouillouses, superbe espace naturel.

IMG_3960_modifié-1.jpg Créé en 1874, le Club Alpin Français (CAF), est devenu en 2004 la Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne (FFCAM). Avec 80 000 adhérents et 285 associations affilées, la FFMCAM intervient dans les sports de montagne, l’aménagement du territoire montagnard et le développement durable. Sa grande mission est de rendre accessible au plus grand nombre, une pratique autonome et responsable de la montagne. Elle favorise par la découverte, l'initiation et la formation de ses adhérents la pratique des activités physiques de montagne avec le souci de préserver et valoriser le patrimoine naturel montagnard. La F.F.C.A.M. gère et entretient 131 refuges, chalets et centres de montagne. Sur le département c’est six clubs qui sont fédérés.

Découvrir : samedi et dimanche, c’est à une journée « montagne ouverte » que vous invitent lesIMG_9447_modifié-1.jpg bénévoles du comité départemental. « nous voulons alerter les gens sur tous les problèmes de l’environnement et les informer sur notre éthique, en leur faisant pratiquer des activités de pleine nature en montagne » précise Michèle Poncet secrétaire du comité. Randonnées pédestres autour des lacs et jusqu’au Carlit, randonnées  flore, escalade sur des petits sites bien cachés, marche nordique sur les sentiers, vtt, en groupes de niveaux, sont au programme de ces deux jours. Des animations qui pour cette huitième année, ont pour fil conducteur le développement durable.

Des rencontres : le samedi est consacré, au cours de petites randonnées,  à la découverte du site des Bouillouses, du barrage, de son histoire. Une projection vous permettra de découvrir le Parc Naturel des Pyrénées Catalanes, ses objectifs, ses actions. En fin d’après midi, vous rencontrerez Philippe le gardien du refuge du CAF des Bouillouses. Il vous parlera de sa vie au refuge en été comme en hiver, de l’histoire de ce refuge, de ce bâtiment qui a fêté ses 100 ans d’existence, et répondra à toutes vos questions. Le soir, vous pourrez manger et dormir au refuge, une expérience inoubliable à vivre pour les enfants, une soirée conviviale avec plein de surprises.

Dimanche matin, vous partirez guidés par des encadrants bénévoles du CAF, avec votre pique nique, votre bouteille d’eau, et quelques affaires pour   une grande journée de montagne.

Rentrés vers les 16 heures, avant le verre de l’amitié,  vous redescendrez dans la plaine, avec de superbes souvenirs à faire partager à votre entourage.

Toutes les activités sont gratuites. Pour le repas du soir, la nuit et le petit déjeuner, il vous en coûtera 20 € pour un adulte, gratuit pour vos enfants. Il faut vous munir d’un duvet ou d’un « sac à viande », et réserver.

 

Renseignements réservations : 06.63.44.63.81. et 06.87.24.57.89.

 http://cd-pyrenees-orientales.ffcam.fr

 

Le programme en détail :

 Samedi 29 septembre

Le matin, accueil par les bénévoles, visite de découverte historique du site et du barrage.

Présentation du Parc Naturel des Pyrénées Catalanes

Petites randonnées autour du refuge, escalade

17 h : accueil du gardien qui répond à vos questions et vous parle du refuge.

Préparation des groupes d’activités du lendemain

18 h : apéro et tirage de la tombola

Repas et soirée conviviale

Dimanche 30 septembre

Départ des randonnées : lacs du Carlit, lacs du bas, le Carlit, le lac d’Aude, marche nordique, randonnée flore, escalade, rando vtt.

 

IMG_3988_modifié-1.jpg

la montagne elle est belle, particulièrement sur le site classé des Bouillouses