07/06/2010

Les parcs des Pyrénées en faveur d'un développement du massif

Le Parc National des Pyrénées et les Parcs Naturels Régionaux des Pyrénées Ariègeoises et des Pyrénées Catalanes vont mutualiser compétences et savoirs faire sur des projets à l'échelle des Pyrénées.

 

Les pars Pyrénéens, qu'ils soient national ou régional, représentent des territoires forts, avec des projets bien définis, des élus qui les gèrent en synergie. La référence aux Pyrénées dans leur appellation, les identifie fortement. Ces territoires d'expérimentation, qui couvrent une part importante de la chaîne, sont des outils de développement local incontournables. Afin de les encourager à travailler en concertation le commissaire de massif a décidé d'affecter prioritairement les crédits massifs aux actions concertées de ces trois entités. Des aides qui vont conforter la capacité financières des parcs et éviter un saupoudrage sur la chaîne.

La délégation du parc des Pyrénées Catalanes était composée de quatre vice présidents du parc (Raymond Trilles, Jean Louis Alvarez, Suzanne Delrieu, Grégoire Valbona), d'Olivier Bétoin représentant le parc au comité de massif et du directeur et son adjointe.

Des projets communs  le projet d'observatoire des paysages menés par les 3 parcs, axera sa priorité sur les entrées de vallées et de villages.

La réintroduction du bouquetin est le deuxième dossier commun. Des contacts ont été pris avec les autorités espagnoles pour envisager une collaboration. ONF, ONC, agriculteurs, associations de protection de l'environnement, tous les partenaires territorialement concernés, seront consultés sur cette initiative. La randonnée en haute montagne est une pratique qui va être développée. Pour cela le réseau de refuges au niveau de la chaîne sera renforcé.

Une initiative qui pourrait avoir une influence positive sur l'accompagnement pour les clientèles moins autonomes. Autre axe de travail en commun, la réalisation d'un  plan de développement de l'agriculture bio.

Limiter l'entrée des OGM dans la nourriture des animaux,  favoriser les circuits courts de produits agricoles sont au cœur de ce projet. Enfin, la relance de la filière bois constituera une action collective. Labellisation du pin à crochet, mise en œuvre de nouvelles technologies d e stockage, séchage, traitement du bois, sont au programme.

Pour Raymond Trilles, qui apprécie cette rencontre « il faut avoir une cohérence de massif. Au cours de cette réunion, de nombreux points de réflexions communs ont été abordés. Cette concertation, cet échange, ce travail en commun va permettre d'être plus efficace au niveau du massif ».

Un travail en commun fortement encouragé par le commissaire de massif qui abondera de crédits d'investissement et d'innovations du massif, les initiatives des trois partenaires.

                                                                                                                                                                                                               
printemps10_049.JPG
réunis à Toulouse, par Charles Pujos, commissaire de massif, les trois parcs Pyrénéens ont décidé de travailler en synergie