30/10/2013

31è Diada de cerdanya : les paysages au coeur du débat

diada, transfrontalier, échanges


Après le tourisme à Gers, les sentiers de randonnée à Osséja, les paysages de Cerdagne étaient au cœur du débat de cette 31è diada de Porta.

diada, transfrontalier, échangesOrganisée en partenariat entre l’institut d’Estudis Ceretans, la mairie de Porta et le GECT de Cerdagne, cette rencontre a réunis élus et habitants sur la thématique des paysages cerdans. Suzanne Delieu, édile local et conseillère régionale ouvre le débat « un paysage, c’est un espace dont on a tous une perception différente. Ils sont présents dans notre quotidien. La main de l’homme au fil du temps les a façonnés. Ils représentent une continuité visuelle qui n’a pas de frontière. Ils témoignent d’une histoire, d’une culture, de modes de vie communs, d’une appartenance à un même territoire que notre langue commune le catalan enrichit. Il était donc logique que ces paysages deviennent le thème principal de la diada ».

Quels paysages perception des paysages, approche transfrontalière, seront abordés par les techniciens du parc naturel régional. Le projet d’observatoire transfrontalier des paysages, outil de décision de projets d’aménagements qui aborde les paysages sous l’angle historique, touristique, environnemental est présenté. La projection d’un film réalisé à Porta le 15 août par ciné rencontres de Prades, confronte le ressenti des adultes et des enfants par rapport à une photo d’un paysage de Porta, apporte un éclairage sur la notion de perception des paysages.

Assemblée des maires une vingtaine de maires du conseil comarcal et de la communauté dediada, transfrontalier, échanges communes Pyrénées Cerdagne étaient présents. Les élus ont décidé de réaliser un catalogue des éléments paysagers les plus importants sur chaque commune. Ce document devrait permettre d’aller vers une meilleure unité des paysages des deux Cerdagne. La problématique du travail transfrontalier, le sujet délicat de l’eau ont été évoqués avec une volonté de continuer à travailler sur ces deux axes.

La diada c’est aussi une rencontre culturelle, conviviale, festive. Nocturne musicale dans les rues de Porta, messe dans l’église récemment rénovée avec les petits chanteurs d’Andorre, apéritif et repas sous chapiteau, balade botanique, concert de l’orchestre national de Montpellier Roussillon qui a ému l’assistance en interprétant une sardane à la flûte, violon alto et harpe. Après l’inauguration de la place de la 31è diada en présence de Coralie miss Cerdagne Roussillon 2012, originaire de Porta, Suzanne Delieu a transmis le flambeau Albert Pineira, maire de Puigcerdá qui organisera la diada 2014.

diada, transfrontalier, échanges

Les commentaires sont fermés.