26/07/2013

portrait : Christophe Milet, des fourneaux au refuge des Bouillouses

cuisine, refuge

                               l'escalivada à déguster sans modération en terrasse

Formé à l’école hôtelière de Perpignan, Christophe rentre dans le métier de cuisinier par de belles maisons lozériennes, Bras à Laguiole et Prouhèze à Aumont Aubrac. «chez Bras, à l’époque, la grand mère brassait l’aligot devant la clientèle, alors que débutait à côté son petit fils, avec la nouvelle cuisine moléculaire ». Chef du restaurant le Llat à Font-Romeu en 1991, il décide, 16 ans plus tard de rejoindre le bord de mer, « besoin de changer d’atmosphère, de cuisine ». Le voici chef du restaurant le Neptune à Collioure « qui à l’époque détenait un macaron au Michelin ». En 2011, il est sollicité par son ami Philippe, à le rejoindre pour garder le refuge du Club Alpin Français des Bouillouses.  « je n’ai pas hésité longtemps à accepter cette proposition. J’adore la montagne et la vie en refuge. C’est un travail différent de la haute gastronomie. Ici, la relation avec la clientèle est direct, convivial. L’ambiance relationnelle est à la hauteur de la beauté du site, je ne m’en lasse pas ». Aujourd’hui, au refuge, il propose une cuisine de terroir, utilisant fortement les produits locaux. « de temps en temps, pour le plaisir, je réalise des menus gourmets, qui étonnent et réjouissent les utilisateurs du refuge ». Avec cette expérience accumulée, nait en Christophe un grand projet. « je souhaiterais transmettre mon savoir culinaire, le mettre au service de personnes qui aiment la cuisine, pourquoi pas auprès d’un jeune cuisinier ». Cela pourrait par exemple se concrétiser par des stages de formation au refuge. Au-delà de la cuisine, c’est la relation avec les gens qui le passionne. « les renseigner sur le site, la météo, les itinéraires de randonnée, les temps de marche, prendre le temps d’échanger… ». Une belle aventure « je n’ai aucun regret, c’est le bonheur »

 

Les commentaires sont fermés.