17/01/2012

Frédérique Berlic primée au concours national de la photo d'actualité

concours objectif France Fr-d-rique Berlic2-1.jpg


Correspondante de l’Indépendant, photographe passionnée, Frédérique Berlic, a décroché le premier prix du concours national de la photo d’actualité, qui récompense les correspondants de la presse quotidienne régionale française

La photo, c’est dès l’âge de 16 ans que Frédérique s’y est intéressée, initiée par son père, qui lui a mis le pied à l’étrier. Une révélation « j’ai tout de suite compris, et je me suis passionnée pour la photo ». Mise au point, profondeur de champ, cadrage… maitrisés, le regard a vite pris le pas. Photographier au-delà d’un geste technique, c’est un point de vue, pas toujours réaliste, souvent subjectif, mais tellement expressif. Collaboratrice du journal l’indépendant, elle a mis « son art » au service du journal et de ses lecteurs.

Prix d’exception : la communauté de commune de Lacq en partenariat avec Pyrénées Presse et l’association Monsieur Numérique a initié un concours de photographie des régions de France.  Valoriser le travail des correspondants de presse au cœur de l’actualité des régions françaises, est le but de ce projet. Chaque candidat devait proposer une photo d’actualité qui avait été publiée en 2011 dans le journal auquel elle ou il collaborait. Parmi l’ensemble des nombreux participants, les 50 meilleurs clichés seront exposés dans les bâtiments de l’organisateur. Et parmi ces 50 meilleurs clichés, c’est celui de Frédérique qui a été primé. « je suis fière et heureuse de cette reconnaissance au niveau national. C’est aussi une récompense pour la rédaction de l’indépendant qui m’a ouvert ses colonnes ». Autodidacte, modeste et passionnée, Frédérique a évolué dans la photographie par la lecture du magasine chasseur d’images, et nous fait vivre l’actualité des hauts cantons dans ses sujets diversifiés publiés dans l’indépendant.

 

IMG_3405.JPG

                                   une récompense nationale qui honore notre journal

Les commentaires sont fermés.