01/03/2011

Le groupe de secours en milieu périlleux en stage à la Serre de Maury

IMG_4614.JPG

 

Le Groupe d’intervention des Sapeurs Pompiers opère en milieu périlleux et en secours canyon et montagne. Il a organisé une session d’entraînement en neige sur le haut du domaine de la station de Formiguères.

IMG_4601.JPGLe GSMP (Groupe de Secours en milieu Périlleux), est constitué d’une équipe d’une vingtaine de  sapeurs pompiers professionnels dont deux volontaires. Spécialisés dans ce type d’intervention, ces professionnels sont appelés à intervenir dans des situations périlleuses. En milieu urbain, le groupe peut intervenir dans le cas de problèmes sur une grue, une tour, des cuves, puits… et sur tous les sites industriels de hauteur. Dans toutes ces interventions, ce sont les techniques de secours montagne qui sont employées. Les sapeurs pompiers du GSMP exercent leur métier comme leurs collègues.IMG_4663.JPG Lorsqu’il y a des difficultés techniques de hauteur, ou de matériel non adapté à ce type de secours, c’est le groupe spécialisé qui intervient. Pierre Muntaner, conseiller technique départemental au SDIS 66, a organisé ces deux journées de formation. « l’objectif est de maintenir les acquis de secours en milieu enneigé ». Un travail qui a permis de revisiter les notions de risque d’avalanche, la recherche avec détecteur de victime en avalanche, les techniques d’orientation et de secours sur neige. Quatre sapeurs pompiers volontaires de Formiguères, qui ont suivi et ont été validés sur la formation « équipier première intervention montagne », étaient associés à cette démarche.

Espaces de compétence en milieu urbain, le GSMP a compétence sur tout le département. Concernant le secteur montagne, un plan préfectoral défini des zones d’intervention. Si les pompiers interviennent en Albères, Fenouillèdes et zone côtière, au-delà de Prades (Canigou) et dans les hauts cantons ce sont les gendarmes et les CRS qui, en alternance une semaine sur deux, ont compétence d’intervention. Dans ce secteur montagne, le GSPM n’intervient qu’en renfort, lorsqu’ il est appelé.

Les conditions hivernales sur les hauts de Formiguères ont favorisé la réalisation de  l’ensemble du programme prévu. « deux journées bénéfiques, qui ont permis à l’équipe de se renforcer pour être plus efficace dans nos interventions » apprécie Pierre Muntaner.

033.JPGsecours, montagne, neige

deux journées actives pour être opérationnels en cas d’intervention.

Les commentaires sont fermés.