08/02/2011

Le tour des Annapurna avec Christian Cardot

DSC_7790.JPG

Guide de haute montagne, le globe trotter capcinois a réalisé en famille, et avec l’aide du porteur Lama, l’intégrale d’un des plus beaux trek du Népal, le tour des Annapurnas, 314 km à pied en 25 jours.

DSC_6780.JPGVoilà 43 ans que Christian Cardot parcours le monde. Le Népal, il y pensait depuis longtemps. Il a enfin réalisé ce périple mythique. Le voyage commence au départ de Katmandou par 6 heures assis sur la galerie du toit d’un bus, jusqu’au village de Besisahar. Puis c’est la remontée d’une magnifique vallée, jalonnée de longues passerelles, où coule la tumultueuse Masyangdi. Huit jours de marche jusqu’à Manang (3540 m d’altitude), sous un soleil de plomb, des milliers de marche à remonter où les 20 kg du sac à dos se font sentir. Une charge modeste par rapport à celle des porteurs professionnels, avec leurs 50 à 60 kg de marchandises. Tous les jours, c’est lever 5 h et 8 heures de marche. Les mollets font mal, mais les paysages splendides, l’amabilité des tibétains, parfois laDSC_8145.JPG douche chaude solaire à l’arrivée au lodge, et la bière fraîche compensent ces efforts consentis.

La majestueuse barrière himalayenne et ses sommets qui culminent à plus de 7000 mètres offre un panorama époustouflant. Deux jours d’acclimatation en altitude à Manang, puis reprise du trek avec la terrible remontée vers le Thorung La (5416 m). Un passage obligé, qui selon la prédiction du moine bouddhiste rencontré dans sa grotte, sera réalisé sans encombre, avec en prime la prévision d’une espérance de vie jusqu’à 94 ans. « le passage du Thorung La fut un moment fort. A côté des milliers de drapeaux à prière multicolore qui flottent au vent, nous avons posé un ruban catalan », précise Christian.

DSC_9038.JPGSéquence émotion : changement de vallée pour atteindre le village de Gorenpani et rejoindre le camp de base de l’Annapurna (4130 m). Cinq journées infernales, sous le regard du Machhapuchhare (6997 m), toujours inviolé. « Au camp de base, la vue à 360° est hallucinante. Un alignement de 6000 et 7000, dominé par les 8091 m de l’Annapurna 1, face sud, whaouh !!! » Colossale montagne, et cinq énormes glaciers étincelant au soleil. « j’ai pensé au catalan Henri Sigayret qui a descendu en ski le 8000 face nord vaincu par Maurice Herzog, et à son collègue Yves Morin qui y perdra la vie ». Puis, retour par Chuomrong et Landruk jusqu’à Nayapul (1070 m). « Un trek unique au monde à faire une fois dans sa vie de montagnard ».

Contact : 06.32.15.12.56.

des paysages extraordinaires, des rencontres formidables, un bel effort pimentent cette formidable aventure humaine.

DSC_7855.JPG

20:38 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.