01/09/2013

portrait du jour : Benjamin Joffre, animateur nature

balade, nature, guidage

Enfant,  il venait en vacances chez sa grand-mère à Formiguères « j’ai découvert la randonnée en montagne avec mon père et mon oncle ». Après un passage en Auvergne, où il pratique accompagnement, visites guidées, conférences florales, il décide de se poser en Capcir « je garde un bon souvenir de l’Auvergne. Les paysages, le climat, la relation humaine. C’est là que j’ai appris mon métier ». Benjamin va faire métier de  sa passion pour la nature, la montagne, la photo. « je me suis formé en mycologie et ornithologie avec l’aide des membres de la ligue de protection des oiseaux ». En 1996, il vient « prendre la température en Capcir », proposant quelques conférences. 2002, le mal du pays est toujours là. Avec sa famille il « débarque » aux Angles, puis s’installe à Formiguères en 2006. « j’ai vécu le retour en Capcir avec un autre regard, qui dépassait le cadre de la famille et de la montagne. En fait, une approche plus professionnelle ». Conférences sur les animaux, la flore, accompagnements en montagne, l’activité s’est bien développée « ça a tout de suite bien marché, j’ai trouvé ma place et développé mon activité sur le Capcir ». Si le statut de travailleur indépendant n’est pas facile pour tous les accompagnateurs, il « arrive toutefois à en vivre ». Une passion, plus qu’un travail « c’est du plaisir de communiquer avec les gens lors de nos rencontres en salle ou sur le terrain. Je m’émerveille toujours quand je suis dans la nature. Le fait de la faire partager à des adultes ou des enfants, c’est un vrai plaisir ». Aujourd’hui, Benjamin enchaîne soirées projection thématiques, balades dans la forêt de la Matte, à la découverte de la faune et de la flore.

Contactez-le au 04.68.04.36.47.

19/08/2013

Espace loisirs, une histoire d'eau

IMG_4645_modifié-1.jpg


Piscine, bain chaud, espace détente, restaurant, animation, un espace loisirs à consommer sans modération. 

Le point fort de l’espace loisirs de Matemale, c’est son espace. Vous avez raison, dit comme cela, cela ressemble à une lapalissade, ou peut-être à un pléonasme, c’est vous qui voyez. Tout est réuni pour apprécier les bienfaits du soleil et de l’eau, qui est bien sûr au rendez vous. Piscine 25 m, pataugeoire, bain bouillonnant à 36 °. Une eau de source, chauffée au solaire et au bois déchiqueté. Autour de l’eau, une aire engazonnée de détente et jeux, avec tables pique nique, au frais, sous les arbres. Le restaurant propose une carte snack et quelques plats traditionnels à base de produits locaux marqués Parc. Tous les lundis et jeudis à 15 heures, animations aquatiques pour tous. Un cadre familial, calme, au grand air, dans un environnement boisé exceptionnel. N’oubliez pas votre crème solaire.

Pratique  ouvert tous les jours de 10 h à 20 h. il vous en coûtera 5 € pour un adulte, 3 € pour un enfant (5 à 11 ans).

Renseignements : 04.68.04.34.64.   www.matemale.fr

18/08/2013

J'ai testé pour vous un vol en parapente

parapente, voler, paysage,


Moins motivé qu’Icare, à m’envoyer en l’air, pas rassuré à voler suspendu à un morceau de tissu, j’ai testé pour vous un vol en parapente, le pied.

parapente, voler, paysage, Courageux, mais pas téméraire, j’ai sollicité mon fils, pour effectuer ce vol découverte en double, me disant qu’il mettrait tout en œuvre pour me faire plaisir, à moins qu’il ait des velléités  d’héritage. « Antoine, t’as un couteau sur toi », « non ». Me voilà rassuré, il ne coupera pas les suspentes, ces fils multicolores, fins mais très solides qui réunissent la voile à la sellette.

Ce qui m’a mis en confiance dès le début, c’est la sécurité qui est le fer de lance de cette pratique. Si les conditions aérologiques ne sont pas favorables, on ne vole pas. Le matériel est contrôlé avant chaque vol, les consignes pour l’apprenant claires, répétées, vérifiées par le pilote, avant le décollage. La montée à l’aire d’envol se fait par la télécabine des Angles, séquence émotion. Le pilote, en véritable pédagogue vous met à l’aise, vous avez fait le bon choix. Puis c’est le moment de l’harnachement, le casque bien attaché, petite boule dans leparapente, voler, paysage, ventre… C’est parti, en quelques mètres, les pieds décollent du sol, plus de vertige, je vole… Bien installé dans ma sellette, je suis bien, je me sens léger, c’est le calme, l’angoisse a disparu. Là, le point de vue sur les montagnes est imprenable. Les vautours qui volaient au dessus de l’aire de départ ont disparu. Il paraît que parfois ils vous accompagnent, vous prenant peut-être pour un des leurs. A moins qu’ils ne se disent s’ils tombent, je les nettoie.  Nous voilà au dessus du village des Angles, un petit tour du clocher, et un grand virage sur la droite en direction du lac. La phase de l’atterrissage s’annonce, le sol se rapproche, et tout à coup, comme par enchantement mes pieds reprennent contact avec le sol.  Je suis un homme debout, le parapente s’affale, j’ai envie de crier de joie, mais je n’ose pas. Je comprends maintenant la mine réjouie des pratiquants à l’atterrissage. C’est sûr, je recommencerai, et cette fois, je prendrais mon appareil photo.

Pratique

En Cerdagne Capcir plusieurs écoles proposent ces vols de découverte.

Aventure Pyrénéenne à Font-Romeu, de 55 à 145 € selon durée tél 04.68.04.96.59     www.aventure-pyreneenne.com

Vol’aime à Angoustrine, de 60 à 100  € selon durée, tél 04.68.30.10.10 www.volaime.com

Thibal Serge à Font-Romeu, de  60 à 100 € selon durée, tél 06.23.84.58.85

parapente, voler, paysage,


 le plaisir de planer, adrénaline et zénitude

05/08/2013

Voler et planer sans perdre la raison

Planer comme un oiseau au dessus des montagnes, en toute sécurité, c’est possible en Capcir.

 

IMG_7949_modifié-3.jpg

Voilà plus de cinq décennies que le vol à voile se pratique sur l’aérodrome de la Quillane. Avec sept planeurs, un avion remorqueur, un treuil, l’association aéronautique anime et gère cette belle activité.

La passion les bénévoles de l’association sont des passionnés qui souhaitent promouvoir le vol à voile en montagne et pérenniser cette activité sur 5 ou 6 mois par an. Certains sont instructeurs, d’autres habilités à conduire des vols découverte. Tous veulent partager cette passion.

IMG_5556-1.jpg

Site exceptionnel cette plateforme planeurs, est la plus haute d’Europe (1710 m). Michel Salvetat président de l’association l’affirme « le vol à voile en montagne c’est exceptionnel par rapport à la plaine. Les ascendants sont plus importants et d’origines plus variées ». Ce que confirme Gabriel Briffe, chef pilote, salarié de la plateforme « l’aérologie est exceptionnelle en particulier la situation de confluence due au croisement de trois vallées. Il y a des phénomène aérologiques que je n’ai vu qu’ici ».

Une activité par excellence propre. Elle utilise l’énergie solaire, la dynamique du vent et un treuil photovoltaïque pour les décollages. Le vol, accessible à tous, dure environ une demi-heure, permet de découvrir du haut du ciel, le Capcir et le Conflent. Transformez-vous en oiseau, volez et planez en toute sécurité.

Pratique  un vol découverte coûte de 70 à 95 € selon le mode de décollage utilisé. Nouveau, une journée découverte avec deux vols et une approche du matériel, de l’aérologie… coûte 120 €.

Renseignements réservation 04.68.04.28.02.   www.planeur-lallagonne.com

IMG_5549 (2)_modifié-1.jpg

sur l'aérodrome de la Quillane, sept planeurs, un avion remorqueur et un treuil attendent les amateurs de sensations fortes

03/08/2013

Hommage au chanteur catalan Jordi Barre ce samedi

chanson catalane, tradition, hommage

Infatigable ambassadeur de la langue catalane, Jordi Barre était l’un des chanteurs compositeurs les plus populaires des Pyrénées Orientales. Véritable monument de notre culture, il a laissé des traces indélébiles dans le cœur des catalans. Bernard Fourès, qui a eu l’honneur et le plaisir de l’accompagner à la contrebasse, lors de certains de ses concerts, a un grand respect pour l’homme et le chanteur aujourd’hui disparu. Avec ses copains Michel Cazenove et Hervé Capdevila, il crée le groupe « cantem Jordi » pour honorer sa mémoire et perpétuer son œuvre. Au travers le département, le trio rend à Jordi un vibrant hommage en interprétant son répertoire.

Retrouvez les samedi 3 août à 21 h, pour un concert en l’église Saint Romain de Réal. Une participation « à la corbeille » est prévue.

26/07/2013

Balade à cheval : un parfum de liberté

cheval, balade équestre


les chevaux ont aussi la parole ! « Epicure », cheval de balade, et philosophe, vous invite à une promenade équestre dans la montagne catalane 

cheval, balade équestreIls sont étranges les humains. Ils changent assidûment de discours. Ils appellent cela s’adapter aux circonstances, mon, œil ! Ils changent de discours quand cela les arrange. Moi qui ne suis qu’un cheval de balade, je me marre quand je les entends discourir sur les équidés. Après avoir affirmé que « le cheval est la plus belle conquête de l’homme », utilisé nos ancêtres dans les guerres, pour se nourrir, travailler, s’amuser… ils dissertent sur « le couple cavalier/cheval », et vont jusqu’à nous trouver « des valeurs thérapeutiques ». Certes, nombre de mes congénères se sont illustrés, et s’illustrent encore. Bucéphale, Ourasi, Jappeloup, Stewbal, Jolly Jumper, Tornado, Rossinante… sans oublier le cheval de Troie. J’aurais pu faire partie du cadre noir de Saumur, mais je n’aime pas l’ordre, être cheval étoile dans un spectacle de Bartabas, mais c’est trop intellectuel. J’adore me promener en forêt, avec mes frères, en compagnie de cavaliers vacanciers. L’air pur de la montagne, la beauté des paysages, l’odeur des pins, je ne m’en lasse pas. Mescheval, balade équestre copains, ce sont les écureuils, les biches, les chevreuils. Je les croise au détour d’un chemin, ils me saluent, et se sauvent dans l’épaisseur des bois. Logé, nourri, blanchi, je suis un cheval heureux. Mes patrons sont sympas, ils me soignent, me brossent, changent mes fers quand ils sont usés. J’ai du goût pour la relation humaine. Si l’itinéraire emprunté est toujours le même, la personne que je transporte est différente et mon jeu c’est de la découvrir,  d’adapter mon comportement. Avec les enfants, je suis doux, calme, obéissant. Pour les adultes, cela dépend. Des fois je m’amuse à les rendre inquiets, je pars au trot, je dépasse le copain qui me précède, j’exécute une petite ruade… mais je les conduis toujours entiers à bon port. Quand je travaille en carrière, je me mets au service des cavaliers, ils sont là pour apprendre. Des fois, on part plusieurs, jours en randonnée, et là je prends vraiment mon pied. Venez partager ces plaisirs, je vous attends.

Pratique : en Cerdagne, Capcir, Haut-Conflent, les centres équestres proposent initiation et balades à cheval tous niveaux. Trouvez  leurs adresses dans les offices du tourisme et sur www.capcir-pyrenees.com et www.pyrenees-cerdagne.com

 cheval, balade équestrecheval, balade équestre

découvrir la nature à cheval, c’est le pied !

23/07/2013

Séjours d'été en montagne pour les bovins capcinois

estives, prairie fleurie, fromages, terroir


Vaches, génisses, veaux, quittent les prairies fleuries primées du PNR, et prennent leur quartier d’été en estives.

Double évènement à la Calmazeille, sous le regard figé des remontées mécaniques, et  l’importante présence d’un public de vacanciers ravi. Comme tous les ans, lors de la montée en estive des bovins, le parc naturel régional des Pyrénées Catalanes récompense les lauréats du concours des prairies fleuries, qu’il organise.

estives, prairie fleurie, fromages, terroirConcours fleuri il récompense les agriculteurs, dont la gestion des parcelles répondent à leur besoin en fourrage, tout en préservant la biodiversité qu’elles abritent. Le gagnant représentera le parc au concours pyrénéen et peut-être national. Philippe Loos maire de Formiguères insiste sur « la qualité de nos prairies, qui donne ce goût particulier aux fromages ». Pour Raymond Trilles, premier vice président du parc, « le concours prairies fleuries, la montée des vaches en estive, démontrent aujourd’hui, qu’avec du naturel, on peut faire de bons produits et les vendre dans de bonnes conditions ». Raphaëlle Charmetant agronome du SUAMME est membre du jury « les prairies fleuries, c’est le premier concours agricole national qui valorise les performances environnementales des éleveurs». Françoise Guidel fromagère, élue à la chambre d’agriculture revendique « les prairies fleuries, ce n’est pas que joli, ce sont les réserves fourragères pour l’hiver. Il faut les protéger contre l’urbanisation excessive ».

En vacances départ en estives pour les 230 vaches et 60 génisses du groupement pastoral. Son président, Barthélémy Riveil rappelle « le travail des éleveurs tournés vers la qualité. Après avoir pâturé les prairies fleuries, les bovins vont gouter à l’herbe naturelle de notre montagne ». Après le Galbe, le troupeau rejoindra la Lladure jusqu’au 20 octobre. Trois salariés du groupement assurent le suivi du bétail en estive.

estives, prairie fleurie, fromages, terroir


Parmi les six agriculteurs qui ont participé cette année au concours prairies fleuries, c’est Philippe Bazan de Saillagouse qui reçoit le prix d’excellence, un beau cadeau et un magnifique bouquet offert par la fleuriste Primevère de Font-Romeu. Les autres participants (Georges Lledos de Valcebollère, Christian Tallant, Bernard Clément d’Osséja, Arnaud Carcassonne, Eric Grassaud associé à Alain Bousquet d’Eyne, reçoivent tous une mention spéciale